Bienvenue à Nanarland !

lundi 28 mars 2011 à 12:50, par Rosalinde

Bienvenue à Nanarland !
Bienvenue au pays des merveilles !

Bienvenue à Nanarland !
Bien sûr, vous connaissez les « nanars » et le site Nanarland,
« le site des mauvais films sympathiques » ! Moi, je ne connaissais pas et c’est Balthazar, « un ami qui me veut du bien » qui me l’a fait découvrir. Émerveillement ! Plus de 600 titres...tous les genres, tous les modèles. Avec commentaires (très sarcastiques) cinéphiles à l’appui. Et morceaux choisis (=extraits de films ou photographies de scènes de films) représentatifs du bon (mauvais) goût nanardesque. Une vraie promenade dans les phantasmes du genre humain...une promenade dont on ne se lasse pas tant les découvertes sont multiples et variées (c’est peu de le dire !)…et super étonnantes (c’est aussi peu de le dire !). Avec en prime, les biographies des acteurs nanardesques les plus « doués » ! (Mention toute particulière à Alain Delon ! - Non ce n’est pas un homonyme ! - ). Bref. A visiter pour qui aime le « complètement déjanté », le « complètement à côté de ses pompes ». Mon « ami qui me veut du bien », Balthazar vous conseille tout particulièrement Bidermic, les Barbarians, Clash of Ninjas, présentés lors de la Nuit de l’Excentrique qui a eu lieu le 19 mars à la Cinémathèque de Paris [1].

Quant à moi férue d’histoire, il me propose ( « cerise sur le gâteau ») le nec plus ultra de la nanarderie, deux perles nanardement historiques sur et autour d’Hitler = une perle pakistanaise Hitlar, le fils d’Hitler
et la perle franchouillarde de référence Le Führer en folie de Philippe Clair...délire assuré !

Hitlar a la chevelure longue et abondamment frisée, style années 70 et une garde robe et un look à faire pâlir de jalousie Khadafi et John Galiano réunis !!! C’est, bien sûr, un méchant, mais non pas parce qu’il suit l’exemple de son père en tuant des juifs et autres, mais parce qu’il déshonore sa mémoire en gérant une boîte nuit !!! (Summum du déshonneur au Pakistan ?) au point que sa maman, la « deuxième Madame Hitler » (généalogie complexe à retrouver dans le film ) le tuera ( volontairement ? par accident ?). C’est un peu mystérieux, mais il semble ( ? ) que là soit la « logique » (!!!!) du film !
Quant au Führer en folie, c’est un feu d’artifice de délires du début à la fin. On est dans une autre dimension. Celle de l’ « Hénaurme ». Accent hénaurmément allemand ( ???!!!) de Galabru. Et jeu comique du même, non moins hénaurme (et Dieu sait que dans le genre, il peut faire fort ! ). Délires en tous genres de Pierre Doris, Topaloff, Luis Rego, Maurice Risch qui tirent leurs muscles faciaux à la limite de leur résistance, sans oublier la petite prestation du réalisateur lui-même, ce psychopathe de la comédie franchouillarde, Philippe Clair. Et bien sûr, perle parmi les perles, Alice Sapritch en Eva Braun toute de dentelle rose vêtue, volant dans son char d’assaut également rose au secours de l’homme de sa vie, le séduisant (!!!) Hitler en brandissant une mitraillette comme elle brandissait à l’époque son Decap’four... avec la même fureur destructrice !
Les mots manquent au chroniqueur nanar pour décrire la véritable apocalypse hilaro-bidonnante qui nous est infligée à chaque millimètre de pellicule par un Philippe Clair totalement déchaîné. Gargantuesque, titanesque, hénaurmissime, consternantabrantesque, on pourrait épuiser tous les adjectifs possibles pour qualifier ce film, ce serait en pure perte : il est tout bonnement « autre », digne de la conception Lovecraftienne de l’épouvante indicible et cyclopéenne.

Régalade …Régalade.. Fouillez ...Cherchez…il y a tant et tant de perles dans Nanarland !!

[1Cet événement et le site Nanarland ont récemment été évoqués dans la revue de web de l’Agitateur


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?