MUNICIPALES 2008

Irène Félix soigne sa visibilité

jeudi 8 novembre 2007 à 22:24, par Charles-Henry Sadien

Candidate officielle de « la gauche unie », la socialiste Irène Félix a livré au quotidien La Nouvelle République, quelques pistes sur le déroulement de sa campagne pour les municipales de 2008 ainsi que sur son projet pour Bourges. Rien de bien nouveau par rapport à ses déclarations précédentes, notamment sur son blog, mais plutôt une synthèse destinée au grand public, qui permet à Irène Félix de se rendre plus visible.

Irène Félix soigne sa visibilité Près de deux mois après la campagne d’affichage du maire sortant Serge Lepeltier (UMP-Parti Radical), Irène Félix a annoncé qu’une initiative similaire serait lancée à partir du 12 novembre, probablement indispensable pour combler son déficit d’image. Présentant sa candidature à la tête de la gauche unie comme étant le reflet d’une « situation d’évidence », Irène Félix a expliqué aux journalistes de La Nouvelle République que la constitution de sa liste n’était pas encore finalisée mais qu’elle serait composée d’une « pépinière de trentenaires » et de personnes politiquement non encartés, sans préciser toutefois dans quelles proportions. Les grands axes de son programme électoral seront assez similaires à ceux du maire sortant : développement économique et universitaire, amélioration des transports optimisés pour le développement durable, création de nouveaux services notamment pour les personnes à mobilité réduite. En revanche, Irène Félix ne s’est prononcée sur aucune grande réalisation, alors que son homologue de droite multiplie les annonces spectaculaires (récupération grossière du projet de passage du TGV à Bourges, lignes de Tramway, nouveau Palais des Sports...). La candidate socialiste se démarque en estimant que les nombreux équipements actuels doivent être mieux utilisés. Concernant le Plan de Rénovation Urbaine, elle affirme qu’une remise à plat est nécessaire « afin d’intégrer le respect de l’environnement dans les nouvelles constructions et faire en sorte de favoriser le lien social ». Cependant, si elle était élue, le projet du complexe commercial Avaricum ne serait pas remis en cause mais modifié dans le sens d’une part plus importante accordée au logement social. Des réunions publiques sont prévues jusqu’au 12 décembre afin d’affiner le projet de la « gauche unie ».

Source : La Nouvelle République.

commentaires
Serge Lepeltier aura été utile aussi - Serge - 1er décembre 2007 à 08:31

Dans le dernier article de son blog, S. Lepeltier déclare :

Mon combat pour l’écologie aura été utile aussi pour Bourges.


Comme quoi, même lui en doutait jusqu’alors...
Résumé de l’article :
S’il y a un projet de TGV Paris/Clermont-Ferrand via Orleans et Bourges, c’est grace au "grenelle" de l’environnement, s’il y a eu un "grenelle" de l’environnement, c’est grace à moi, Serge lepeltier, maire de Bourges.
Rien que ça.
Par contre pas un mot sur le fait que la vraie raison de la précipitation de ce projet est due à Brice Hortefeux, ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, par ailleurs conseiller régional d’Auvergne et probable candidat à la mairie... de Clermont-Ferrand !
Comme cette élection s’annonce difficile (Clermont Ferrand est une ville socialiste depuis soixante ans), c’est un cadeau en or de Nicolas Sarkozy à son ami Brice.

Maintenant, si on peut récupérer le TGV à Bourges grace à Hortefeux, on va pas faire la fine bouche, tant mieux ! Mais rappelons-nous qu’il ne s’agit que d’un projet, et rien ne dit qu’il ne va pas tomber dans les oubliettes si Hortefeux est battu à Clermont Ferrand.
Berruyers, croisez les doigts pour que Hortefeux soit élu ;-)


Voir en ligne : TGV Paris-Clermont : un chantier très politique ?
#8946
Serge Lepeltier aura été utile aussi - Mercure Galant - 1er décembre 2007 à  09:05

Berruyers, croisez les doigts pour que Hortefeux soit élu ;-)

Hélas Serge... J’ai une bien triste nouvelle à vous annoncer !

ici même
Bien cordialement.

#8948 | Répond au message #8946
Serge Lepeltier aura été utile aussi - Mister K - 1er décembre 2007 à  09:21

Non, mais il ne faut pas être égoïste, il faut aussi penser au Clermontois. C’est sûrement une très bonne nouvelle pour la majorité d’entre eux... De toute façon, il avait très peu de chances d’être élu...(ce qui est sûrement la raison principale de ce désistement, ne soyons pas dupe...)

Pour le TGV, c’est loin d’être fait. Je ne pense pas que cette décision remette en cause quoi que ce soit sur ce dossier...(sinon, c’est vraiment à désespérer des hommes politiques...)

#8949 | Répond au message #8948
Serge Lepeltier aura été utile aussi - Jean-Michel Pinon - 1er décembre 2007 à  10:48

Je ne pense pas que cette décision remette en cause quoi que ce soit sur ce dossier...(sinon, c’est vraiment à désespérer des hommes politiques...)

euh, retour vers le passé : un tgv à Bourges était sur les rail quand un certain Jean-Pierre Raffarin et son Dir’ cab’ ont décidé de torpiller le projet pour faire passer ce tgv par Poitiers (la ville d’ancien 1er ministre) dans le but de sauver le futuroscope en perte de vitesse. Donc oui, on peut tout à fait désespérer des hommes politiques.

Quant à l’éventuelle ligne qui passerait par clermont et Bourges, c’est évidement une possibilité purement politique. Aujourd’hui, l’argument qui est avancé est la prévision de saturation de certaines lignes à moyen terme ; Mais si jamais il fallait torpiller le projet, ce sont les projections de déficit chronique de la ligne qui seront mis en avant.

Je rappelle enfin que pour le moment cette ligne n’existe que dans la tête de Hortefeux et dans l’esprit démagogique et malhonnete de Serge Lepeltier. Une étude doit être lancée qui prendra fin en juin. A noter que la période très courte de cette étude démontre une nouvelle fois le caractère extrèmement politique de ce projet qui ne se décidera pas sur des critères objectifs.

#8952 | Répond au message #8949
Serge Lepeltier aura été utile aussi - Serge - 1er décembre 2007 à  10:23

Bonne nouvelle pour les Clermontois, donc. Comme quoi, un TGV n’est pas suffisant pour se faire élire !

Concernant Bourges et le TGV, il reste un espoir qu’il ne soit pas abandonné : la saturation prévue dans quelques années de la ligne Paris/Lyon est aussi un argument en faveur de la ligne Paris/Clermont/Lyon. Gardons espoir car, même si Lepeltier n’y est pour rien du tout, un TGV Paris/Clermont ne peut qu’être favorable au développement de Bourges.

Mais pas avant 10 ou 15 ans. En attendant...

#8951 | Répond au message #8948
Irène Félix soigne sa visibilité - 23 novembre 2007 à 15:21

Trouvé dans un blog du coin :

Soit le gouvernement arrive à apporter des réponses concrètes sur le pouvoir d’achat, soit nos concitoyens risquent de se servir des élections pour envoyer un sérieux avertissement à la droite.


Allez, on vous dis pas où, cherchez. Le gagnant aura sa place sur la liste de SL


#8803
Irène Félix soigne sa visibilité - julien BERNICHON - 10 novembre 2007 à 01:19

Irène Félix va gagner. Un temps nouveau arrive à Bourges.


#8651
Irène Félix soigne sa visibilité - Serge - 10 novembre 2007 à  08:56

Il ne reste plus au PS que la méthode Coué !

#8652 | Répond au message #8651
Irène Félix soigne sa visibilité - Jean-Michel Pinon - 10 novembre 2007 à  11:00

Permettez-moi d’avoir quelques doutes ! Quand je vois que Serge Lepeltier récupère en toute impunité le projet de passage d’un TGV par Bourges alors qu’il n’y croyait pas une seconde et qu’il n’a rien fait pour forcer la main, (c’est un combat perdu d’avance, le TGV on l’a loupé ça ne sert a rien de revenir à la charge, la priorité c’est t’autoroute vers Auxerre etc...)... tout cela sans que la gauche ne hurle à l’imposture ! Excusez-moi de ’auto-congratuler lais heureusement que je suisq là pour dénoncer cela ! Dans le BR, Irène Félix s’étonne quand le journaliste lui fait la remarque qu’elle a fait une opposition feutrée à la municipalité ! Ben oui, très feutrée. D’ailleurs, l’opposition ne s’est pas opposée à grand chose, il suffit de le vérifier en reprenant les délibération sur le site officiel de la ville de Bourges : la plupart des prises de position sont l’abstention, très peu d’opposition. Irène Félix dit qu’on ne peut pas passer son temps à "sauter sur la table" et que ce qui compte c’est l’intéret collectif que toutes les mesures prises par la municipalité ne sont pas mauvaises... elle reconnait donc implicitement que le bilan de serge lepeltier est globalement positif puisuq’elle est rarement monté sur la table pour hurler au scandale. Le clivage entre Serge Lepeltier et Irène Félix me parait bien artificiel et mince. Je perçois Irène Félix comme une Serge Lepeltier de la gauche mole. Et entre une gauche mole et une droite modérée, il n’y a pas beaucoup de différence. Seul bon point : sa prise de position sur son blog en commentaire de la décision du bureau du parti socialiste pour le traité européen simplifié. Mais est-ce bien sincère ? N’est-ce pas pour ménager la susceptibilité du PCF ?

Je suppose que vous faites partie de la "pépinnière de trentenaires" qui travaillez avec elle. Eh bien il y a du boulot ! bon courage.

#8656 | Répond au message #8651
Irène Félix soigne sa visibilité - julen Bernichon - 19 novembre 2007 à  10:26

Mais non, je ne suis ni un trentenaire (j’ai 26 ans), ni un jeune crabe ( peut-être un bâton de surimi, je vous l’accorde). juste pour dire que je suis libre. Donc socialiste. (j’entends déjà des rires). je suis les épines de la rose. et plus la rose se fâne plus les épines durcissent.

#8740 | Répond au message #8656
Troll ? - Mister K - 10 novembre 2007 à  11:34

Euh...je ressens ce message comme extrêmement ironique. Pardon si je me trompe. Je ne crois pas que ce genre de propos sans argumentaire et de l’ordre du slogan soit du style de son auteur.

#8657 | Répond au message #8651
Troll ? - Zelda - 11 novembre 2007 à  15:13

On peut convenir que Irène Félix ne sera pas la Ken Livingstone de Bourges...Fabiusienne bon teint, sans relief particulier, elle incarne le point médian de l’électorat socialiste. Paradoxalement, Bourges s’est toujours dotée de personnalités sinon originales tout au moins atypiques, et, ce, sans porter de jugement sur leurs convictions politiques (Laudier, Boisdé, Rimbault). Curieusement, Serge Lepeltier, personnage plutôt lisse au départ, façonne peu à peu une image plus étoffée, compacte, et se densifie comme pour répondre à la demande de personnalisation des berruyers.
Et c’est à ce moment de mutation que le PS lui oppose une candidate sérieuse, sans charisme, fait du Jospinisme dans une phase bonapartiste où l’électorat préfère les angles aux arrondis. On peut en déduire le résultat des municipales à venir....à moins qu’une vague de rejet de la droite au pouvoir semblable à celles de 1998 et de 2004 ne vienne déjouer la logique électorale municipale....

#8665 | Répond au message #8657
Troll ? - bombix - 11 novembre 2007 à  16:35

Très bons éléments de départ pour une analyse sérieuse de la situation. À l’heure de l’effacement du politique, il est certain que la stratégie Lepeltier axée sur la "personnalisation" plus que sur les "idées" risque d’être payante. Ne pas oublier qu’il sort d’HEC, et qu’il sait se vendre. Félix est plus maladroite, et ce qui peut paraître irritant chez elle est aussi ce qui fait sa force (ou sa faiblesse) ; pour elle compte plus les idées et le programme qu’elle défend que l’ego qui les porte. Bref, elle est de l’ancienne école, celle qui n’a pas renoncé à la politique. Avec ce petit côté rigoriste protestant qui la rapproche de Jospin, c’est vrai aussi.

Les berruyers sauront-ils résister aux sirènes du beau Serge ? L’avenir nous le dira. Notons pour l’instant que s’il n’aime pas Sarkozy (ou l’inverse) il n’a pas manqué de retenir ses leçons. Lui aussi pratique l’ouverture et la récup’ d’une certaine mythologie de la gauche. Il cite l’auteur de La condition ouvrière, Simone Weil (la vierge rouge comme l’appelait le directeur de l’Ecole Normale Supérieure), prétend lire Roland Barthes qui jusqu’à aujourd’hui n’était pas l’auteur favori des hommes de droite(*), et écoute ... Jean Ferrat ! Comment concilie-t-il son goût pour les bouquins de d’Ormesson et la mélopée du chanteur proche du PC qui interroge "Ah Monsieur d’Ormesson, vous osez déclarer, qu’un air de liberté, flottait sur Saïgon ! Avant que cette ville, s’appelle ville Hô Chi Minh" et qui poursuit : "les guerres du mensonge, les guerres coloniales, c’est vous et vos pareils qui en êtes tuteurs ... votre cause déjà sentait la pourriture, et c’est ce fumet-là que vous trouvez plaisant etc.." Mystère. L’important n’est pas d’être cohérent, mais de raconter une histoire qui plaît.

Pour les noces du marketing et de la politique, je prépare le compte-rendu d’un ouvrage récent très éclairant. Il donne des clés de compréhension pour la situation internationale, nationale, et même ... locale.

A bientôt donc,

(*) Relire par exemple son Iconographie de l’Abbé Pierre qui se termine par :" J’en viens alors à me demander si la belle et touchante iconographie de l’abbé Pierre n’est pas l’alibi dont une bonne partie de la nation s’autorise, une fois de plus, pour substituer impunément les signes de la charité à la réalité de la justice."

#8666 | Répond au message #8665
Analyse sérieuse - Serge - 12 novembre 2007 à  11:00

Pendant que vous faites une analyse sérieuse, SL avance ses pions. Il n’est pas utile d’avoir fait Science Po pour comprendre qu’il va adopter une stratégie à la Sarko. Et quand on a dit ça, on a rien dit.
D’ailleurs la gauche ne dit rien. Quand SL annonce un TGV et La Poste, IF veut une ville accueillante avec des espaces à vivre. Quand SL développe ses thémes sur son blog, IF nous propose une site en construction. Quand SL s’est déjà mis Tanton dans la poche (rechercher le paragraphe "Agglo", Galut ne soutient même pas IF.
Alors moi, je fais une analyse pas sérieuse : Lepeltier va gagner parcequ’il a l’UMP, l’UDF et la droite extrème (caméras de surveillance) avec lui, et que la gauche n’a même pas la moitié du PS avec elle, pas plus que le seul PC capable de faire un score (Sandrier est à Vierzon).

#8671 | Répond au message #8666
Analyse sérieuse - Jean-Michel Pinon - 12 novembre 2007 à  11:34

Nous ne disons pas autre chose à L’Agitateur : très objectivement, me semble-t-il, il est évident que Irène Félix et la "Gauche Unie" ont un train de retard par rapport à Serge Lepeltier. Le succès de l’inauguration de son QG de campagne en atteste. Le quotidien La Nouvelle République explique même que les gens se ruent sur Serge Lepeltier et rampent comme des chiens pour mendier une place sir sa liste, et qu’il n’y aura pas de place pour tout le monde. Serge Lepeltier est déjà entré dans une dynamique alors que pour le moment, la dynamique de de Irène Félix est très introspective et se limite au clan de la gauche unie, avec pour fer de lance ceux qui figureront sa réussite pour tirer quelque subsides pour leur vie professionnelle, pour leur association etc.. Bref, Irène Félix a beaucoup de retard à rattrapper. Quand je vois que la gauche laisse le champ libre à Serge Lepeltier sur le terrain du TGV ou encore de La Poste, j’avoue que je suis estomaqué et indigné. J’ai presque honte de cette soit disant gauche. Au boulot ! La méthode Coué ne suffit pas !

#8674 | Répond au message #8671
Analyse sérieuse - Sophie G. - 17 novembre 2007 à  18:52

de quel "fer de lance" parlez-vous ?

#8723 | Répond au message #8674
Analyse sérieuse - Jean-Michel Pinon - 17 novembre 2007 à  21:25

de quel "fer de lance" parlez-vous ?

voir là :
http://irenefelix2008.fr/irene-felix-bourges-2008-equipe.php

et là :
http://irenefelix2008.fr/irene-felix-bourges-2008-comite-soutien.php

J’en ai vu d’autres mais je ne sais pas (eux non plus probablement d’ailleurs c’est pour cela qu’ils gesticulent ou se tiennent à carreau) à quelle place il figureront et quel rôle ils devront jouer.

#8727 | Répond au message #8723
Analyse sérieuse - Sophie G. - 18 novembre 2007 à  12:54

les fers de lance dont vous parlez, auraient, selon vous, besoin de cette campagne pour des besoins professionnels ?? soyez sérieux, à la vue des signataires, je ne pense pas que messieurs Galut, Babouin ou Crotté aient besoin de cela ! quant aux personnes (non connues du public) qui signeront cette liste de soutien, vous prétendez donc qu’ils le feront uniquement par intérêt ? Mais ne vous vient-il pas à l’esprit que l’on puisse être engagé sincèrement ? et ne vaut-il pas mieux s’engager pour faire des choses (ou essayer de les faire) plutôt que de rester assis et critiquer ?

#8731 | Répond au message #8727
Analyse sérieuse - Jean-Michel Pinon - 18 novembre 2007 à  15:31

Je me souviens que une des personnes qui figure en soutient et probablement en maire adjoint potentiel que j’avais interviewé il y a quelques années me disait (en off bien sûr), que le milieu politico-culturo-associatif berruyer était un véritable « panier de crabes » (je reprend exactement son expression). Donc, excusez moi après des années d’usure sur l’agitateur de ne plus avoir la même naïveté que vous. De toutes façons, ce que vous avez pointé n’est pas le problème majeur de la liste de la gauche unie. Le problème, c’est le programme (que l’on attend sans a priori négatif mais sans complaisance non plus), la manière de le faire passer ainsi que l’opposition frontale avec la liste de droite. Faire une campagne digne en essayant de gagner avec ses idées, je trouve cela très honorable et sur ce point il y a tout lieu de féliciter la droiture d’esprit de Irène Félix. Néanmoins, cela ne suffit pas. Surtout face à un Serge Lepeltier qui, comme lors des deux épisodes précédents ne va pas jouer avec les même règles et attend la liste de gauche avec de la bave plein les lèvres, un flingue dans une main et un couteau dans l’autre.

ne vaut-il pas mieux s’engager pour faire des choses (ou essayer de les faire) plutôt que de rester assis et critiquer ?

Ah, je la sentais venir celle-là. Ecrire dans l’agitateur, c’est s’engager. Surtout dans des petites villes comme Bourges ou la liberté d’expression se paye très cher. Mais, même en faisant abstraction de cela, je vous pose la question : est-ce que vous reprocheriez au Berry Républicain ou a la Nouvelle République de critiquer mais de ne pas s’engager pour faire partie d’une liste ou d’une autre ? Entendez par là qu’il n’est pas dans le rôle d’un média de participer au pouvoir. Son rôle est justement de critiquer et d’influer sur ce pouvoir en tentant de lui ouvrir les yeux. Après, il faut savoir accepter et recevoir la critique, que cela plaise ou non. Sachez qu’en tant que citoyen, je m’engage quotidiennement, que ce soit dans ma vie professionnelle ou dans ma vie personnelle, et je n’ai pas besoin d’être un élu sur une liste ou une autre pour cela. Si l’on faisait appel à moi, la question se poserait de savoir d’abord si la personne qui fait appel a moi est en adéquation avec mes idées. Bon, pour la liste de droite, ça me paraît délicat. Mais pour la liste d’une gauche qui ne moufte pas sur le mode d’acceptation du traité européen simplifié ou qui semble accepter lâchement la réforme des retraite sur les régimes spéciaux, ce n’est pas gagné non plus. Nuits blanches en perspectives et bouillonnement du ciboulot assuré. Ensuite il faudrait que je m’interroge pour estimer si je serais plus utile et compétent en faisant de la politique que dans mon action professionnelle, dans mon engagement individuel ou par rapport à mon « travail » avec l’agitateur. Dans tout les cas, ce n’est pas à moi de proposer mes services mais aux personnes qui me font le genre de réflexion que vous me faites de venir me chercher et de me convaincre que mon engagement pourrait être plus utile dans un autre cadre. Jusqu’à présent, cela ne s’est pas présenté et, dans la mesure de l’autoritarisme de Irène Félix, je doute qu’elle accepterai d’avoir à ses côtés quelqu’un qui jouerais les avocats du diable. Elle préfère à mon humble avis les gens qui vont dans le même sens qu’elle.

#8732 | Répond au message #8731
Analyse sérieuse - Sophie G. - 18 novembre 2007 à  16:36

Je ne parlais pas de vous monsieur Pinon car je reconnais,à la lecture de l’agitateur, votre engagement. Je parlais du simple citoyen lambda qui critique à tout va, qui n’est jamais content et qui ne vote pas. Je parlais du citoyen lambda qui reste assis à se gausser du monde. Alors quand des citoyens se lèvent et s’engagent, qu’ils soient de droite ou de gauche, cela me semble sain. Non ? Quant au fait que que le milieu politico-associatif-culturel local soit un panier de crabes, je vous rassure, tous les mileux sont des paniers de crabes ! vous parlez de cette personne interviewée comme étant "un maire-adjoint potentiel"…quel suspens, des noms, des noms ! connaitriez-vous déjà la composition exacte de la liste de gauche ?? il est vrai que je ne suis à Bourges que depuis peu et je ne connais pas encore le milieu politique local, cela ne m’aide pas à comprendre !

#8734 | Répond au message #8732
Analyse sérieuse - jmp - 18 novembre 2007 à  17:09

Sur les noms, on peu penser qu’une bonne partie des actuels conseillers municipaux d’opposition seront sur la liste puisque qu’ils sont mis en première ligne sue le site de la gauche unie. Sinon, sans être dans le secret des dieux, il n’y a pour l’heure pas de liste mais un travail sur le programme (tardif, certes).

#8735 | Répond au message #8734
Analyse sérieuse - Eliott Ness - 18 novembre 2007 à  18:36

pour la liste d’une gauche qui ne moufte pas sur le mode d’acceptation du traité européen simplifié ou qui semble accepter lâchement la réforme des retraite sur les régimes spéciaux

Ben, justement, à Bourges, il se trouve que vous aurez en tête de liste quelqu’un qui n’adopte pas sur ces dossiers-là l’attitude d’un Hollande ou d’un Valls...C’est quand même majoritairement l’aile gauche du P.S et l’ex "gauche plurielle" qui seront vraisemblablement en position de force sur cette liste de gauche unie, et pas comme à d’autres endroits l’aile centriste du P.S alliée au Modem...Par ailleurs, I.Felix , en 2005, a fait partie de ceux qui ont refusé le Traité constitutionnel européen, et elle s’est exprimée, en faveur d’un nouveau référendum sur le "mini traité " de Sarkozy et a exprimé sa désapprobation à l’égard de la décision de la direction du P.S ...( cf son blog, le 9/11).

#8737 | Répond au message #8732
Analyse sérieuse - Serge - 19 novembre 2007 à  11:48

C’est vrai, elle s’est exprimée. Mais c’est pas tres clair :
Avec un peu de retard, je ne peux pas laisser sans commentaire la position du bureau national du PS sur le traité européen. C’est comme si ce bureau n’avait plus rien, même pas le talent légendaire et parfois excessif de François Hollande pour la synthèse. J’avoue en être désolée.
Elle est désolée, mais ne désaprouve pas.
http://irenefelix.blogspirit.com/archive/2007/11/09/parti-socialiste.html

Quant à Yann Galut, il n’en pense rien pour le moment ;-)
http://www.yann-galut.com/blog/index.php/?2007/10/30/229-europe

#8742 | Répond au message #8737
Irène Félix soigne sa visibilité - 20 novembre 2007 à  15:49

ca va pas non on la connait pas et la gauche a bourges on a deja donné

#8756 | Répond au message #8651
Irène Félix soigne sa visibilité - julien BERNICHON - 1er mars 2008 à  21:36

c’est vrai que c’était une phrase sans argument. Mais c’était une prophétie ( qui finalement se confirme (?) )

#11011 | Répond au message #8651