Archives
FOOTBALL

Quelle succession pour le FC. Bourges ?

mardi 9 août 2005 à 13:24, par Charles-Henry Sadien

La place du football de haut niveau laissée vacante par la faillite du F.C. Bourges 18 aura eu un seul petit mérite : celui de redonner quelques ambitions aux clubs de la ville la plus peuplée du Cher mais pas forcément la plus dynamique sportivement. Cependant, tous ne partent pas sur le même pied d’égalité en raison de l’attitude politicienne et clientéliste de la mairie de Bourges... Petit tour d’horizon des forces en présence...

Quelle succession pour le FC. Bourges ?Bourges Football. Il s’agit du club para-municipal de la ville, issu des cendres encore fumantes du FC. Bourges 18. Déjà, le Bourges Football fait figure d’enfant trop gâté de la municipalité. Bien que le club ne soit pas le mieux placé dans la hiérarchie du football local - en Division d’Honneur Régionale seulement ! - c’est celui qui percevra le plus de subventions municipales. C’est le club désigné tout à fait arbitrairement (et donc pas sur le mérite ou la réussite sportive) par le maire de Bourges, Serge Lepeltier, pour devenir « la vitrine » du football local, départemental puis... soyons fous, régional (prévisions à l’horizon 2350 après Jésus Christ). Le Bourges Football a été monté de toutes pièces par la mairie de Bourges à grand renfort d’argent public généreusement jeté par les fenêtres. A la tête du club, on ne trouve que des amis et sympathisants de l’UMP (couleur politique locale) dont la plupart ne se sont jamais investis dans le football berruyer et y sont donc totalement étrangers. Pourtant, ce « copinage » un peu ragoûtant n’est pas forcément un gage de réussite. Il faut rappeler en effet que le défunt Football Club de Bourges 18 fonctionnait exactement de la même façon. Et que ce sont justement des amis et connaissances personnelles du maire de Bourges qui ont conduit le club à la faillite sans que le contribuable berruyer ne sache ce qui s’est vraiment passé puisqu’une sorte de loi du silence semble avoir été décrétée. En l’absence scandaleuse d’une quelconque procédure judiciaire, il semble bien que l’on ne saura jamais en effet où est passé l’argent public donné aveuglément aux amis du maire. Ceux-ci paraissent en effet bénéficier d’une très suspecte amnistie municipale et d’une étrange impunité. Le véritable atout du Bourges Football réside surtout dans le fait qu’il a récupéré automatiquement l’essentiel de l’équipe d’éducateurs et d’entraîneurs du FC. Bourges ainsi que de très nombreux joueurs parmi lesquels les jeunes qui ont effectué un parcours magnifique en Coupe Gambardella. Au regard de ses moyens de nanti à ce niveau, le Bourges Football devrait (doit) monter en Division d’Honneur l’année prochaine. Mais la partie la plus importante se déroulera certainement en coulisses. Les dirigeants sont-il capable de trouver des sponsors et de construire rapidement un club capable d’évoluer au minimum en championnat National à un niveau semi-professionnel ? A ce jour, le bilan des dirigeants est inexistant puisque ceux-ci n’ont pas levé de fonds privés importants ni trouvé de richissimes mécènes ou de gros investisseurs comme on en trouve à Tours. Ils ont tout à prouver et s’ils ne doivent pas être perçus avec défiance, ils ne doivent pas non plus bénéficier de plus de complaisances qu’ils n’en ont déjà de la part de la municipalité.

Asnières-les-Bourges. Mine de rien, l’équipe d’Asnières-les-Bourges est devenue le premier club de la ville. Certes, le niveau Division d’Honneur est bien modeste pour une ville comme Bourges. Ce qui reflète bien la situation de déclins économique sans précédent de la ville de Bourges qui n’a pour seul club de haut niveau une équipe de basket féminin. Et ce n’est pas faire injure aux grandes filles de Bourges que de constater que le basket féminin n’a qu’un rayonnement local et ne fait pas partie des sports populaires en France. Malgré la politique quasiment inexistante de la ville de Bourges en matière de sport d’élite, la petite équipe de la banlieue de Bourges s’efforcera de faire pour le mieux. Avec des moyens biens modestes. Même si le club rouge et noir a obtenu le droit de disputer ses matchs au Stade Jacques Rimbault, après avoir tapé des pieds et des mains depuis deux saisons, il ne bénéficiera pas des mêmes largesses financières accordées au Bourges Football par la municipalité. Au regard des rencontres amicales disputées cet été, Asnières-les-Bourges ne semble pas en mesure de jouer les premiers rôles en championnat même si l’équipe compte quelques joueurs à la fois rapides et techniques. Certains trouveront cela dommage et injuste. Mais si Asnières-les-Bourges se retrouvait en position de monter en championnat de CFA2, cela contrarierait sérieusement les plans de la mairie de Bourges. On comprend donc que celle-ci, sans chercher à mettre de bâtons dans les roues (le club compte parmi ses dirigeants un influent porche du maire), choisisse de ne pas accorder à Asnières le même coup de pouce que celui donné au Bourges Football. Ce qui aurait pourtant été mérité au regard du travail de formation accompli par le club.

Bourges AC. Le BAC a failli lui aussi disparaître en raison du désengagement financier de son principal sponsor, MBDA. Les anciens dirigeants du FCB auraient tenté d’infiltrer le club et un gros investisseur orléanais, un moment pressenti pour « sauver » le FCB à grands coups de millions d’euros - afin de servir ses ambitions dans le domaine de l’immobilier - s’est une nouvelle fois retiré de manière pareillement pitoyable. Finalement, le BAC, un des plus important club du département si l’on compte le nombre de licenciés, va redémarrer, tant bien que mal, sans que l’on sache trop jusqu’à quand, dans quelles conditions et avec quelles ambitions. Petit rayon de soleil dans l’univers du football grisâtre de Bourges : Jean Gomez a débarqué au BAC. C’est lui qui a mené le FCB de la Division d’Honneur au niveau CFA. Il aurait même dû mener le club en National si les dirigeants n’avaient pas fait partir les meilleurs joueurs du club en cours de saison pour torpiller (certains affirment que c’est à la demande du maire de Bourges lui-même qui ne voulait pas mettre la main à la poche pour que le FCB retrouve un niveau professionnel) une réussite sportive qui semblait inébranlable. Jean Gomez qui a aussi fait des miracles à Saint-Christophe de Châteauroux, qui a révélé le talent de l’incroyable Gaston Diamé, semble être particulièrement doué pour obtenir des résultats avec des moyens dérisoires, spécialement lorsqu’il gère des équipes de jeunes. Et ça tombe bien car le Bourges AC a décidé de faire confiance à des minots. On espère, et on peut presque parier sur une belle saison du BAC... à condition qu’en coulisse, les dirigeants qui sont déjà parvenus à maintenir le club en vie miraculeusement, poursuivent leur travail aussi harassant qu’admirable.

Portugais de Bourges. C’est l’équipe en forme du moment. Lors de ses rencontres amicales, les Portugais de Bourges se sont montrés particulièrement impressionnants. L’équipe première ne comporte que des très bons joueurs. Le jeu collectif pratiqué est très spectaculaire et attrayant. Mais aussi très efficace. C’est un peu notre coup de coeur de l’été. Car Ménard, un ancien du FCB est loin d’être le seul atout des Portugais de Bourges. Fraîchement promus, ils sont néanmoins en mesure de jouer dans les toutes premières places en Promotion d’Honneur. Cela serait une juste récompense pour ce club sympathique qui a vraiment l’amour du beau jeu dans sa culture sportive.

Et si on parlait de fusion ? Nous pouvons en témoigner : dans les tribunes, le spectateur de base et le sportif amateur parle beaucoup de « fusion » comme unique solution à la crise du football à Bourges. Pourquoi pas ? N’oublions pas que le FC. Bourges est né de la fusion de deux clubs par la volonté du maire de l’époque de construire un club de haut niveau. Cela a bien fonctionné. Le FCB a en effet connu le professionnalisme et quelques belles heures de gloire avant que le maire UMP de Bourges n’arrive au pouvoir et n’en face qu’un jouet, une variable et un outil de mesquine vengeance politique (le FCB fut très soutenu par le Parti Communiste qui en fit dans les années 90 une véritable vitrine de la « réussite » du communisme « à la française », avec l’équipe du Red Star et du Havre). L’actuelle réussite du football à Vierzon est également le fruit de fusions. Au point d’attirer aujourd’hui les meilleurs joueurs de l’ex FCB. D’ailleurs, on ne voit pas le Bourges Football déjà fortement discrédité, parfois détesté et jalousé par le microcosme du football berruyer, représenter à lui seul le football local à un haut niveau. Pourquoi ne pas envisager en effet une fusion entre le Bourges Football, Asnières-les-Bourges et le Bourges AC avec la signature de conventions de partenariat avec les meilleurs clubs formateurs de Bourges et du département du Cher ? Ce serait la garantie de construire un club capable d’évoluer en National, voire mieux, en Ligue2 et en Ligue 1. Malheureusement, si il est énormément question de ce doux et utopique rêve en tribune, force est de constater que les dirigeants des clubs respectifs - qui ne s’apprécient pas spécialement - semblent davantage préoccupés par des ambitions personnelles et des problèmes d’ego assez minables que par la volonté de représenter Bourges au plus haut niveau, dans le sport le plus populaire et médiatique de France et du monde. Ces gens-là préfèrent être les champions de leur bac à sable en jouant - on ne le rappellera jamais assez - avec l’argent du contribuable. En sport comme en économie ou en politique, il y a à Bourges, entre le rêve et la réalité, un monde absurde façonné par une classe dirigeante locale qui n’est de toute évidence pas à la hauteur des aspirations des berruyers, et encore moins du prestige historique de la ville de Jacques Coeur...

Photo : l’équipe de Asnières-les-Bourges (ici au cours d’un match de préparation) est devenue le "fleuron" du football berruyer après la disparition du Football Club de Bourges 18.

commentaires
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 27 septembre 2005 à 10:22

Mr PINON, Ou en est on de l’affaire FCB ? OK il s’agit du passé mais certains ont été touché par cette affaire et d’autres sourient, se balladent comme si de rien ne s’était passé en toute impunité. Va t on enfin connaitre la vérité sur le gouffre et la gestion douteuse du club, sur les affaires Fousse et Lemée. Je croyait qu’une enquête serait menée. Peut-être que d’autres personnes ont des infos ?


#2861
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - Jean-Michel Pinon - 27 septembre 2005 à  17:48

Malheureusement, l’affaire du FCB est morte et enterrée par la volonté des élus locaux. On ne saura jamais la vérité. Pas de jugements, pas de condamnations pourles amis du maire de Bourges Serge Lepeltier.

#2866 | Répond au message #2861
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 29 septembre 2005 à  10:45

Moi je sais par connaissance mais je peux difficilement en apporter la preuve que si Fousse s’est retirer, s’est bien à la suite d’un coup de fil de Lepeltier.

#2883 | Répond au message #2861
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 11 septembre 2005 à 13:57

LE SAVIEZ VOUS : Certains anciens dirigeants du F.C.B., à savoir Duvernoir, Mittérand et Friaud ont repri leur fonction malgré leur démentis de début de saison, tous bien évidemment ont oeuvré a démolir le F.C.B. et tout le monde était surpris pour ne pas dire ecoeuré qu’ils se manifestent après avoir montré leur incompétence et surtout leur malhonnèteté. Les deux premiers, en sous-marin ni vus ni connus travaillent aux côtés de Gomez au BAC sans avoir de fonctions officielles pour rester le plus discret possible. Le troisième est à Asnières également sans réelle fonction et serait chargé en sous-marin du markéting.... Rôle qu’il a tenu à St Doul et au F.C.B. qui ont tous coulé... Et vous parlez de projets sportif dans le foot dans le cher ?!!!!!


#2775
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 12 septembre 2005 à  10:06

Si cette rumeur se vérifiait,ce serait un scandale ! surtout en ce qui concerne M. Duvernoir. Comment la mairie peut-elle protéger un homme comme lui, en faisant tout pour qu’il n’y ait pas de lancement de procédure judiciaire à son encontre, et en faisant tout pour que la vérité concernant le fonctionnement du FCB ne soit communiqué au grand public (alors qu’elle a invoqué le "respect du contribuable" pour couper toutes subventions et imposer une liquidation judiciaire. En laissant M. Duvernoir reprendre des activités dans le milieu du sport local, c’est le signe qu’un homme peu faire à Bourges absolument tout ce qu’il veut à partir du moment qu’il bénéficie du soutien et de l’impunité des élus. Plus largement, celà ne fait que confirmer une suspiscion grandissante sur les agissements des élus de la mairie de Bourges quant à la légalité de leurs agissements.

#2776 | Répond au message #2775
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? LE SAVIEZ-VOUS ? - Foudfoot - 13 septembre 2005 à  16:09

Il y en a un autre qui a contribuer à foutre la M...... au FCB et qui s’est permi de conseiller Du Vert Noir......????? pour faire virer P. Dupuis,(réussi) ainsi que les Educateurs (c’est lui qui s’est fait jeté....) dans l’espoir de prendre leur place avec Zerdouk comme responsable. Il s’est même proposé pour entainer gratuitement C’est un certain Thierry, pas Benoit, mais Renault. Tout le département le reconnaitra..... même si il a son homonyme, qui n’a rien avoir dans tout ça.

En plus ce Monsieur se permet de critiquer ses collègues Educateurs, ce donneur de leçon ne les trouve pas bon, il continu de foutre le B...... au BF parce que son fils (très gentil par ailleur) ne joue pas dans l’équipe une de sa catégorie. Il donne un exemple lamentable au près des jeunes. Pour quelqu’un qui se dit super éducateur c’est un comble, il devrait rejoindre les nuls qui se sont recasés au BAC et Asnières....... Par son comportement minable, il empèche son gamin de progresser.

#2787 | Répond au message #2776
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 14 septembre 2005 à  10:09

Ce n’est pas une rumeur. Beaucoup de monde est au courant.

#2789 | Répond au message #2776
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 20 septembre 2005 à  17:18

Y’a pas a ch...., le foot à bourges est définitivement pourri, je dirais même gangrêné !! Ca fait mal au coeur...
Signé : un gosse qui se souviens d’un bourges-bordeaux en coupe de france à séraucourt...l’epoque ou le seul tord qu’avait le club était de trop laisser les joueurs se déchirer au canari...

#2811 | Répond au message #2789
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 20 septembre 2005 à  22:48

Bourges aurait pu monter en D1. Quand je vois ce stade fantôme ca fait ch..

#2816 | Répond au message #2811
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 21 septembre 2005 à  10:15

Mr PINON, à quand une enquête sur les agissements des membres du distrct du cher et de certains éducateurs du département qui pourrissent le football de qualité à Bourges. A quand la mise en place d’un projet ambicieux sur Bourges ? Et puis pourquoi lorsqu’on fait un article très intéressant sur le football on intérroge pas les personnes les plus compétentes pour que ceux-ci donnent leur avis. Je pense à Pascal DUPUIS et Pavle VOSTANIC notamment qui avient monté un projet solide avec une ceratine philosophie du football élite et que beaucoup de monde ont aidé à détruire (club jaloux et imcompétents, membres du district du cher et dirigeants imcompétents !!!!!!!!!!!!

#2817 | Répond au message #2775
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - Jean-Michel Pinon - 21 septembre 2005 à  10:51

Je me pose les mêmes questions que vous. Il est incroyable que quelqu’un comme Pascal Dupuis ait abandonné le foot pour monter... un bar ! C’est l’un des meilleurs éducateurs de la région, et on a vu ses qualités d’entraineur au FCB ! Quel gachis !

#2818 | Répond au message #2817
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 21 septembre 2005 à  14:02

Cela prouve que le foot est pourri à Bourges et dans le département. Mr DUPUIS est sans doute un des plus qualifié et compétent dans le coin et il n’exerce plus. Même si des gens comme lui ne veulent plus s’imprègner dans le milieu(et il y a plein de bonnes raisons), au moins qu’on se retourne vers des gars comme ça pour leur demander des conseils ou leur avis. Et puis oui la mairie l’a poussé vers la sortie, oui des dirigeants imcompétents qui ont coulé le FCB l’ont poussé vers la sortie mais il y a également l’écoeurement de voir qu’aucun projet ambitieux n’est réalisable ici compte tenu de l’ignorance, la bêtise de certains qui se disent éducateurs ou dirigeants et qui ne savent pas du tout ce qu’est le haut niveau. Le département du cher est la plus grosse blague du foot dans la région (ne dites pas le FCB, car bon nombre d’éducateurs de la région ont salué le travail qui a été réalisé de ce club, le B F maintenant). Allez sur les terrains hors du département et vous discuterez avec des gens qui rigolent de ce qui se passe dans le cher et surtout à Bourges, allez dans les coulisses de la ligue du centre et vous entendrez le bilan dramatique du cher dans les statistiques. S’il n’y a pas une grande mutation des mentalités, des orientations, des compétences sur Bourges et ses environs, nous allons droit vers une grosse disette footballistique dans les années à venir (disette qui a déjà commencé chez les séniors comme chez les jeunes). A quand le grand déballage ? Qui aura le courage de le faire et de prendre les choses en main ? Et surtout de faire le ménage ?

#2821 | Répond au message #2818
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 26 septembre 2005 à  21:47

D’aprés ce que je sais et ce que j’entend il n’a pas abandonné le foot mais certaines personnes l’on poussé à arreter ( chercher du coté de la mairie )pour avoir dit tout haut ce que tout le monde pensait tout bas.
Par contre si cela est vrai cela montre que la démocratie existe que chez les riches et les puissants ceux qui ont du pouvoir.
Mais c’est vrai aussi que c’est des personnes comme lui qu’il faudrait interroger sur le football au moins lui il a son franc parlé et ne tourne pas autour du pot et il s’y connait au moins.
Pour l’avoir cotoyer je peut vous dire qu’il ny a pas plus honnete que lui meme trop honnete à mon gout dans la société d’aujourd’hui.
Enfin j’arrete parceque je sais qu’il lisait l’agitateur de temps en temps et aprés il va s’enflamer ( non je rigole ) Mais si tu lis cela revient pascal le foot dans le cher comme ailleurs a besoin de mec comme toi.

#2860 | Répond au message #2818
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 1er septembre 2005 à 09:14

Enfin un article intéressant sur le B.R. du mardi 30 aout, mise a part quelques propos hypocrites de Gomez( on en reparlera sans doute plus tard), l’ensemble reflète exatement l’état des lieux. Un point plus approfondi sur le district du cher aurait été l’idéal.


#2708
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - Jean-Michel Pinon - 1er septembre 2005 à  11:14

oui, l’article du BR de Arnaud Fontaine était particulièrement intéressant. On peut y lire pour la première fois ce que dit l’agitateur depuis très longtemps. En particulier que c’est le choix d’un dépot de bilan en 1995 qui a été une erreur stratégique majeure de la mairie de Bourges. heureusement, ; cela a servi de leçon pour nos voisins de Châteauroux qui, plutot que de choisir l’option du dépot de bilan et de la rétrogradation ont préféré investir pour maintenir le club au plus haut niveau. Il fallait pour le fcb un sauvetage par le haut, comme l’a fait la berrichonne de chateauroux. Lorsqu’une équipe subi un échec sportif, un déficit est logique et prévisible. c’est ce qui s’est passé à Bourges avec la rétrogradation de Deuxième division vers le Championnat National et pour Châteauroux de la première division vers la deuxième division. Les solutions apportées ont été radicalement différentes et opposée. On sait aujourd’hui qui avait raison. Je trouve indécent et honteux que la mairie de Bourges ne reconaisse pas ses erreurs et fasse preuve d’autant de mauvaise foi

#2710 | Répond au message #2708
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - Foudefoot - 1er septembre 2005 à  11:43

D’accord àavec l’article du BR du 31 aout. mais, que oui !! attention aux hypocrites !!!! sans vouloir généraliser, ils sont partout, Mairie, District, et dans tous les Clubs de Bges et ses environs, ils se reconnaitont par rapport à leurs double langages et leurs comportements dès que l’on a tourner le dos. Bon courage quand même à ceux qui vont tenter de se réunir pour faire avancer le foot à Bges et dans le département. Faudra-t-il faire appel au karcher ?????

#2714 | Répond au message #2710
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 2 septembre 2005 à  10:22

Le karcher, surtout au distict du cher. Pas au niveau technnique car Manu Cainer et Sébastien Lemercier semble les hommes qu’il faut, d’autant plus que la ligue du centre de football a l’air de les soutenir. Exit fernandes par la ligue .Certains autres responsables devraient en faire autant plutot que de faire marcher le district en ne pensant qu’à son club. Regardez la liste des dirigeants du district ! Et puis que dire des propos de gomez sur l’amicale des éducateurs ! Regardez également la liste des adhérents ! Hypocrisie quand tu nous tiens !

#2722 | Répond au message #2714
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 2 septembre 2005 à  14:44

tout à fait d’accord...pour ce qui est de Messieurs Cainer et Lemercier, rien à redire : voilà deux techniciens de qualité...Maintenant il est vrai que les différentes commissions sont constituées de bénévoles n’oeuvrant bien souvent, que pour l’intérêt de leur club...l’intérêt du foot départemental n’est certainement pas une de leurs motivations !!! il devient donc difficile de parler d’équité...

#2729 | Répond au message #2722
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 23 août 2005 à 21:28

Ne vous tracassez pas les têtes avec ça.
Ce qui va arriver au football à Bourges est trés simple.
La mairie va s’en charger comme elle le fait depuis 6 mois.
Elle a anéanti le fcb virer les personnes influentes et mit des personnes qui agissent aux claquement de doigt de certaines personnes de la mairie. Tous ça est prévu d’avance ( organiser avec l’as asnieres orchestré par thierry Benoit de la mairie ). L’as asnieres a profiter de la situation, elle est déja dans le stade ( ce qu’elle recherchait depuis longtemps )Elle a toujours voulu prendre la place du fcb ( demander à certains joueurs qui ont quitté le club d’asnieres si vous en connaisser )ils vous diront le discour de certaines personnes du club.
Demain c’est trés simple,
Quoiqu’il arrive les dirigeants d’asnieres deviendront les dirigeants du bourges football dans 2 saisons ou avant les elections car aujourd’hui le bourges football ne vit pas grace à ses dirigeants car il n’en a pas ce sont des intéri-maires ( bon jeu de mot )il vit grace aux joueurs et éducateurs qui sont restés au club. Mais malheureusement ils travaillent pour ces personnes sans le savoir. Tout le bénéfice sera pour asnieres mais un club politique ne vit pas au football car les problemes qui ont exister au fcb sont venu de là et asnieres l’apprendra à ses dépends s’ils ont le bonheur de connaitre le niveau national.


#2674
> Fusion avec quels joueurs capables d’évoluer en National ? - 20 de rêves - 16 août 2005 à 23:55

Tout d’abord je tiens à rectifier, J-B Nouaillles n’est pas membre de l’équipe des Portugais de Bourges mais d’AS Asnieres (merci pour lui ou pour eux...).
Pour en revenir à l’article, c’est évident qu’une ville de l’ampleur de Bourges doit avoir une équipe de football évoluant au minimum au niveau National.
En revanche, je ne crois pas que des fusions mutiples engendrent de meilleurs résultats.
1°)Il est vrai que les clubs de l’agglomération sont proches hierarchiquement. Mais aucun d’eux n’ont des joueurs de qualité national. A part peut-être 2 ou 3 joueurs pouvant éventuellement jouer en CFA 2 et encore...
2°) Il y a trop de jalousie entre tous les clubs de Bourges. Je ne vois pas l’AS Asnieres, souhaitant être le club n°1, fusionner avec le FC Bourges, çà ferait sourire !!!
Le Bac serait susceptible de vouloir fusionner mais je ne vois pas les avantages que le Bourges FC pourrait en bénéficier...
Les Portugais de Bourges ne fusionneront pas, c’est normal un club laissé pour mort il y a tout juste 3 ans par la mairie... maintenant serait le bon samaritain, je ne pense pas !

Mais bon en espérant que le Vierzon Foot fasse de son mieux pour sauver le département !!!!
et vivement la coupe de France, sait-on jamais As Asnieres les Bourges, notre vitrine, passera peut-être le troisième tour....


#2648
> Fusion avec quels joueurs capables d’évoluer en National ? - Jean-Michel Pinon - 17 août 2005 à  09:38

oui, concernant JB Nouaille, il faut dire que j’ai vu un bon petit paquets d’équipes cet été ! Ce n’est que le début de saison mais JB Nouaille ne m’a pas paru très influent danss le jeu, malgré ses qualités techniques.
oui aussi concernant les remarques que vous avez faites et qui expliquent très bien pourquoi à l’heure actuelle toutes fusions semblent impossibles ce qui est sans doute dommage. Cependant, il y avait l’année dernière à Bourges des joueurs de niveau national comme Morand, Mocco, Duarte, Moulin (qui a d’ailleurs joué au plus haut niveau)... et il y avait aussi de très jeunes joueurs très rapides et techniques qui à mon avis devraient pouvoir tirer leur épingle du jeu dans deux ou trois ans s’ils restent dans le milieu u football. Pour ce qui est d’une fusion entre le bac et le Bourges Football, il’intéret me parait être la mise en commun des moyens de formation et la possibilité de créer de très fortes équipes au niveau des moins de 15 ans et des moins de 18 ans pour alimenter ensuite l’équipe première. L’addition des subvention et des fonds privés des deux clb permettrait en outre de gonfler le budget, d’étoffer le canet d’adresse et d’avoir plus de poids et de crédibilités auprès des collectivités et partenaire. Pour les Portugais de Bourges, beaucoup feraient bien de s’inspirer de leur jeu. ça ne m’étonnerait pas du tout de voir cette équipe bientôt en DH, même si je ne sais pas si cela fonctionne bien au niveau des structures du club.

#2649 | Répond au message #2648
> Fusion avec quels joueurs capables d’évoluer en National ? - 19 août 2005 à  19:01

Merci pour votre considération sur le jeu développé par les portugais de bourges. Etant membre de cette équipe, je leur en ferais part.
En ce qui concerne les infrastructures du club, il est vrai que ce n’est pas formidable mais avec le CREPS que nous avons obtenu pour cet hiver et le projet d’avoir un terrain synthétique pour la saison 2006-2007, le problème ne se posera plus (je l’espere).
Pour en revenir aux joueurs, il est vrai qu’il y avait de très bons joueurs ! Cependant aujourd’hui, ils font partis du passé. A l’heure actuelle, seulement quelques joueurs de Bourges peuvent prétendre à évoluer en CFA2, je pense notamment à Appert Sylvain, Pinton Sébastien, Di Bernardo (évidemment) et les jeunes dont je ne connais les noms. Après à Asnieres, je n’en détecte pas (si ce n’est Billault qui prend de l’âge et ne doit pas être intéressé pour jouer plus haut).
Ensuite au BAC, c’est utopique de penser qu’un joueur peut jouer en CFA2, et aux portugais il y a de bons joueurs mais selon moi la plupart ont le niveau DH mais pas CFA2.
En tout cas, Financièrement et Sportivement, il faudra bien y passer... Regardons pas si loin de chez nous le résultat obtenu par la fusion des 2 grands clubs de Vierzon.
Avec un si beau stade qui est resté vide depuis trop longtemps, la ville de bourges ne penserait-elle pas un jour à rattraper le temps perdu (et son argent...).

#2662 | Répond au message #2649
> Fusion avec quels joueurs capables d’évoluer en National ? - 20 septembre 2005 à  17:57

Il n’y a pas plus de joueur capable de jouer en Cfa2 au portugais de Bourges qu’au Bac,il faut arreter avec les portugais de Bourges, je pense que cette équipe mérite d’être où elle est actuellement ( en Ph ), mais va vite montrer ces limites cette année. Cepandant, l’équipe dirigeante et les joueurs portugais ont fait quelques choses de formidable en remontant la tête après le " délaissement" de la mairie.. mais ce n’est pas le sujet.
Un autre joueur capable d’évoluer éventuellement en Cfa2 ? CHIIRA Nourredine.

#2812 | Répond au message #2662
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 12 août 2005 à 16:20

absolument d’accord ! Quand plusieurs clubs d’une même ville évoluent à peu près au même niveau et quil n’y en a aucun qui sort du lot à un plus haut niveau, il n’y a qu’une chose à faire : des fusions pour regrouper les énergies et construire un grand club. Tout seul, le bourges football ne peut pas esérer jouer plus haut que le CFA dans le foot moderne.


#2640
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - SEVRET pascal - 11 août 2005 à 10:06

bonjour,

Votre article résume bien la situation.J’ai toujours été un admirateur du FCB et j’ai du mal à admettre que c’est fini. La fusion est la seule solution pour retrouver un foot de haut niveau à Bourges.Il faut regrouper les moyens humains et financiers. D’autres clubs ont fait cette politique de fusion,(ex : Libourne,Louhans, Jud jura ect..).Il serait temps d’avoir des vrais responsables à Bourges, pas des nuls qui se considérent comme des notables avec des privilèges.Il faut des dirigeants qui travaillent pour le collectif, pas perso comme celà est depuis toujours. Il serait enfin temps que ce département se réveille un peu.


#2639
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - 9 août 2005 à 17:38

Merci M. Pinon pour votre article sur le foot à Bourges.

Je remarque votre pertinence, seulement dans "Portugais de Bourges" et "Si on parlait de fusion ?". Le reste ..... pose de nombreuses questions qui demandent des réponses très précises et une analyse beaucoup plus approfondie.

On est nombreux à penser qu’il faut un grand Club de Foot dans la 1ère ville du Département. Oui ! pour une grande équipe Seniors, mais quitte à me répéter et j’insiste, il faut à ce Club une fomation de jeunes de haut niveau et de qualité, pour pouvoir durer.

Savez-vous M. Pinon qu’il n’y a aujourd’hui, qu’un seul Club dans le département qui ai réussi à maintenir ses moins de 13ans - moins de 15 ans - moins de 17 ans, au niveau DH depuis plusieurs années, c’estle FCB. Malheureusement on n’en parle jamais ?????? Pourquoi ????

Il est vrai aussi que le maintien à ce niveau n’a pu (et ne pourra se faire...) qu’avec ses propres meilleurs joueurs, bien sur, mais aussi et surtout avec l’apport des meilleurs joueurs des Clubs de Bges, sa périphérie et du Département. Pour moi il n’y a la place que pour 2 Clubs dans le Département pour mettre cette "politique " de formation en place et SURTOUT DE POUVOIR DURER........... Je défie quiconque de me prouver le contraire.

Il y en a assez de toutes ces jalousies, jusqu’à la haine. Pour quels résultats ??? .... la disparition (momentané) du FCB !! voulu par Lepeltier et ses amis, applaudie et souhaité par certains dirigeants de Club et de soi-disant Educateurs ????.....

Il est temps que des personnes de bonne volonté, responsables, compétentes, intelligentes, OUAIS !! se réunissent et se mettent d’accord pour construire du solide à Bges et dans le Département. Je suis sur que c’est possible. Le foot et tous les Clubs y gagneront. CHICHE !


#2636
> Quelle succession pour le FC. Bourges ? - Landais de Bourges - 14 août 2005 à  18:46

J’ai connu le FCB a un niveau D2...

Ca fait mal de le voir partir en c..... juste parce que certaines personnes ne veulent pas mettre la main a la pate...

Cela dit,ce n’est pas la seule équipe comme ca...

Un ami m’a dit qu’a Pau,c’était pareil qu’il ne pouvait pas financer le foot,le rubgy et le basket...

Finalement Pau restera en National pendant très longtemps malgré de bons joueurs...

#2646 | Répond au message #2636