Warning: Use of undefined constant quota_cache - assumed 'quota_cache' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/cb1e095c03166260cad41dd622ec31c6/web/config/mes_options.php on line 3
Le TGV et le parti de l'étranger

Le TGV et le parti de l’étranger

mercredi 28 mai 2008 à 08:46, par bombix
Le TGV et le parti de l'étranger
« La justice », sous Sarkozy (dessin de Jossot, L’assiette au beurre, 1907)

TGV : Il fallait un coupable, on l’a trouvé. C’est « le parti de l’étranger » !
Pourquoi Bourges a-t-elle perdu le TGV ? Parce que placé sous influence maligne, « l’argent de nos impôts dédié à l’aménagement du territoire français ... financera en réalité des lignes à grande vitesse (LGV) réservées uniquement aux exploitants étrangers concurrents de la SNCF. »
C’est Philippe Bensac, Président de Bourges-TGV, qui l’affirme dans un communiqué, demandant aux berruyers de se mobiliser pour gagner « la nouvelle bataille du rail ». Fichtre. L’avis de mobilisation générale est lancé, aux armes citoyens !
Enfin, le traître est trouvé ; la vindicte peut s’abattre sur RFF : « La LGV RHIN RHONE que nous soutenons dans sa logique initiale de raccordement à la LGV existante PARIS/LYON mais qui a évolué sous l’influence néfaste de Réseau Ferré de France pour être inscrite en lieu et place de notre LGV au projet de loi du " Grenelle de l’environnement " n’a aucune autre finalité que d’offrir un couloir spécifique aux exploitants ferroviaires allemands, italiens et espagnols. »
De l’erreur technocratique, nous sommes aujourd’hui passés à la thèse du complot. Pendant que nos braves élus locaux UMP travaillaient, sournoisement de sombres réseaux ourdissaient leurs méfaits.
Eh ! eh ! notre ultralibéral Bensac est en train de découvrir que l’argent n’a pas plus d’odeur que de frontières, que les investisseurs — sous la houlette de Sarkozy-Borloo — préfèrent engager leurs fonds dans des projets rentables, et qu’ils se moquent éperdument d’une répartition équitable des infrastructures pour assurer un développement harmonieux de régions françaises diverses et inégalement développées.
Un libéral ancien supporter de Madelin qui exige l’intervention de l’Etat, qui loue les vertus de la puissance publique contre le chaos des intérêts financiers privés et transnationaux ! Manquerait plus qu’il recommande la fusion de RFF et de la SNCF, et leur nationalisation ! [1]
Après l’« écolo » Lepeltier s’émouvant d’un Grenelle de l’Environnement bidon, voici l’« anar » Bensac entonnant l’antienne patriotique pour la défense de la France et du Berry éternels.
Pour écouter notre Déroulède d’occasion, rendez-vous dimanche 1er juin à 17h00 à la gare de Bourges. Au programme : remise du paquetage et revue des troupes par le général Bensac.
Rompez !

[1Petit rappel : la scission de la SNCF et de RFF date de 1997 : La constitution de RFF en tant qu’entité juridique indépendante de la SNCF permet notamment d’ouvrir l’infrastructure ferroviaire française à des exploitants privés ou publics, nationaux ou étrangers (Deutsche Bahn, Renfe...) et donc d’introduire de la concurrence dans le marché du transport ferroviaire français. La première société privée qui a demandé, et obtenu, le 17 février 2004, la licence nécessaire pour exploiter des services de transport de fret en France est Europorte 2, une filiale d’Eurotunnel. Ces services ont commencé début 2005. Le marché du transport de fret est théoriquement ouvert à la concurrence depuis le 15 mars 2003. Mais il faut attendre le 13 juin 2005 pour voir circuler le premier train de fret non opéré par la SNCF. De nouvelles compagnies de fret (Veolia Cargo, EWSI...) ont obtenu des contrats avec les industriels. Pour le transport de voyageurs, la concurrence s’ouvrira en 2010. Tout cela est parfaitement conforme au catéchisme libéral cher à Bensac. Pourquoi s’émeut-il aujourd’hui des conséquences ? (source Wikipédia)

commentaires
Le TGV et le parti de l’étranger - 14 juin 2008 à 13:06

Décidément Bensac ne peut faire que dans le n’importe quoi en matière de transport ferroviaire !

Le TGV Rhin-Rhône a été envisagé au début des années 90. Son intérêt socio-économique est largement avéré. Il vise en effet à relier d’une part Paris à Dijon, la Suisse Alémanique (Bâle et Zurich) l’Autriche et l’Europe centrale et d’autre part à permettre un prolongement de laligne TGV qui monte de la vallée du Rhône non seulement vers Bâle mais aussi vers l’Alsace et l’Allemagne Rhénane (Kalsrhue, Francfort etc...). il a un intérêt stratégique indéniable. Il suffit de savoir regarder une carte de l’Europe ! Il reliera des Pays et des régions peuplées où vivent des millions de personnes qui peuvent participer à son financement sans gros efforts compte tenu de leurs nombres, de leurs ressources et du dynamisme de leurs économies.

Dans ces conditions tenter de faire croire que le TGV Berry-Auvergne serait en concurrence avec lui est une idiotie. Ce n’est pas parce qu’on est au centre de la France qu’on est au centre du monde ! Il n’y a vraiment aucune illusion à se faire : le Rhin-Rhône se fera avant le nôtre et ceci quoi qu’il arrive.

Le strict intérêt du TGV Berry-Auvergne au plan national et européen est de servir au doublement de la Ligne TGV Paris-Lyon lorsqu’elle sera saturée. L’intérêt est donc qu’il aille jusqu’à peu près à équidistance entre Bourges, Nevers et Moulins (et jusqu’à Clermont-Ferrand vers 2040) et d’obliquer ensuite vers le Sud Est pour rejoindre plus tard entre Le Creusot et Mâcon la LGV Paris-Lyon. Pour s’en convaincre, il suffit de se rappeler que le la ligne à grande vitesse du TGV-EST qui a couté près de 4 milliards d’€, s’arrête aujourd’hui (et pour encore longtemps) en Lorraine, 100 km avant Strasbourg.

En fait la solution la plus intelligente pour développer le Berry, le Limousin et surtout rapprocher Paris de Toulouse et de l’Espagne, ce n’est pas l’idée électoraliste de TGV Berry-Auvergne chère à MM. Hortefeux, Lepelletier et Pointereau. C’est de bâtir une ligne qui, à l’horizon d’une quinzaine d’année, boosterait l’axe Paris-Toulouse en raccourcissant les temps de trajets entre les deux villes. Cela pourrait se faire bien sûr dans un premier temps (en deux ou trois ans) par la technique des trains pendulaires qui fonctionne très bien en Italie et, à plus long terme, en réalisant progressivement des tronçons de lignes à grande vitesse entre Paris, Orléans, Limoges et Toulouse (comme c’est le cas actuellement entre Poitiers et Bordeaux). L’urgence pour nos région du centre de la France, c’est aussi de pouvoir grâce à cela obtenir une interconnexion rapide et fréquente avec les aéroports parisiens et les TGV Nord-Sud et Est ouest qui se croisent en région parisienne.

Seulement voilà, l’Europe et le gouvernement de M. Sarkozy n’ont rien à foutre du centre de la France et du Massif central qui ne sont pour elle que des obstacles physiques dans les déplacements européens. Alors il se contenteraient fort bien d’un tronçon de TGV de 80 km entre Poitiers et Limoges et d’un autre de 150 à 200 km entre Paris et Nevers pour décongestionner à terme l’axe Paris-Lyon.

Alors, tout cela explique toute la mousse faite autour du grain de savon d’une déclaration à but électoral par M. Hortefeux l’an dernier alors qu’il envisageait de se présenter à la mairie de Clermont-Ferrand. Tout ce foin du ban et de l’arrière ban de la droite sarkoziste berrichonne, c’est pour mieux dissimuler les vrais enjeux et pour faire oublier qu’on oublie le Berry et le Limousin dans tout cela et qu’ils ne veulent pas avoir d’argent à consacrer à l’amélioration de l’axe Paris-Toulouse. d’ailleurs n’est-ce pas Raffarin qui à rayé le projet POLT des contrats de plans Etat-Région dès son arrivée aux affaires ?

Dans ce contexte M. Bensac joue le rôle du bouffon des rois Hortefeux et Lepelletier et M. Pointereau celui du gros nigaud qui ne voit pas que Vierzon l’Indre et le Limousin seront les dindons de cette mauvaise farce.

Alain Cordelier.


#13236
Le TGV et le parti de l’étranger - Eulalie - 28 mai 2008 à 14:23

" eh bien, resultat des courses : sur 3 LGV qui rentrent en France il y en a 2 qui rentrent par l’étranger ! Est-ce que c’est normal ? " :-)


#12813