Revue de web du 4 au 10 Janvier 2010

La crise en plein de mots

lundi 11 janvier 2010 à 11:00, par B. Javerliat, bombix, Charles-Henry Sadien, Mercure Galant, Mister K

Un gouffre, du cynisme, le tournis, un sursaut, un gag, une revanche, un show, des records, un spectacle, un artiste, un aveuglement, une justice, une connerie, un repenti : voilà le résumé de notre revue de web de cette semaine en quelques mots, avec en toile de fond, une crise qui influe sur nombre de ces sujets.

La crise en plein de mots

Bourges

L’endettement de la ville de Bourges progresse et c’est la gazette.fr qui le rappelle. Un budget en baisse, des frais de fonctionnement en baisse de 10 millions d’euros et des frais financiers en hausse qui passent à 6 millions d’euros. A coté de cela, des recettes stables et une nouvelle taxe touristique qui devrait rapporter 200 000 euros en 2010. Et pour finir, un emprunt de 19 millions d’euros qui augmente la dette qui passe à 133 millions d’euros. Il y en a qui disent que les chiffres parlent d’eux-mêmes...

Société

Suède : la défaite morale du gouvernement

Le modèle social suédois serait bien en train de se barrer en c... ! Le premier ministre [de droite, au pouvoir depuis 2006] a fait encore plus fort que Sarkozy [1] : Les salariés arrêtés pour longue maladie ne seront désormais plus indemnisés. Dix-sept mille malades ont été avisés du fait qu’ils coûtaient trop cher, et qu’il fallait qu’ils reviennent sur le marché du travail. Cancer ou pas cancer.

Une vidéo 360° sur une carte d’identité, c’est certainement une innovation qui devrait tous nous faire tourner la tête d’ici quelques années...

Automobile : l’état contre la délocalisation de la fabrication de la Clio en Turquie

Décidément, il ne se passe pas un jour sans que le Figaro ne dénonce les méfaits du capitalisme. Ce coup-ci, c’est le projet de Renault de produire la future Clio hors de France qui ne passe pas. Pourtant, la mondialisation, si chère au capitalisme, c’est bien “la liberté d’investir où on veut, le temps qu’on veut, pour produire ce qu’on veut, en s’approvisionnant et en vendant où on veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales” [2], non ? Alors quoi, on nous mentirait, on nous spolierait ? Libéraux de tous les pays, unissez-vous contre la mondialisation !

Politique

On enlève tripes et boyaux, on garde juste la peau

Très glamour, la secrétaire d’Etat à l’écologie Chantal Jouanno a formulé ses voeux de bonne année 2010 devant une étagère... d’animaux empaillés. La conscience écologique à l’UMP est assez singulière : l’ancien ministre de l’écologie, Serge Lepeltier, fait pousser à Bourges des pelouses en plastique.

La bonne gagneuse.

Sur le site d’Europe 1, une vidéo de Julien Dray, qui s’explique après ses déboires avec la justice. L’occasion pour lui de revenir sur les « bons amis », ceux sur qui vous pouvez compter quand vous êtes dans la m...
« Cette affaire m’a donné le droit de parler » conclut-il. Parce qu’il n’avait pas le droit de le faire auparavant ? Et/ou quand il parlait, il racontait des salades ? Coup de projecteur sur les coulisses du PS : « Ils ont tous des trajectoires individuelles ... les problèmes individuels, c’est des problèmes d’enfants gâtés. » Parle-t-il seulement des amis qui l’ont lâché, où de tous ceux qui se rêvent d’un destin grâce au Parti Socialiste ? Pour finir, Dray reconnaît que « la gauche » (qu’il identifie au PS) est dans un état de réel délabrement intellectuel. Seulement intellectuel ? Pas un peu moral aussi ?

Sports

Les bons voeux des filles de Bourges !

Vraiment trop sympa la vidéo - cadeau des filles du CJMBB ! Pour les fêtes, la bonne humeur semble avoir atteint son paroxysme au Passeva ! Même le coach et son staff, en joyeux drilles, s’y sont mis ... Tous tenaient visiblement à nous faire partager leur bonheur en poussant la chansonnette pour nous aider à franchir le cap de la nouvelle année… Le webmaster du site nous prévient : "attention : le chargement de la vidéo peut prendre plusieurs minutes", mais il faut aussi de longues minutes pour s’en remettre ! Bon, si vous voulez notre avis, l’année prochaine on pourrait plutôt leur conseiller de miser sur le calendrier dénudé, histoire de changer un peu de registre...

2009, (dernière) année de tous les records

Pour évoquer l’année qui vient de s’écouler, le blogueur AlterSport se fend d’un billet grinçant dénonçant une nouvelle fois tous les travers du sport moderne qui s’affiche de plus en plus souvent à la Une des médias via les affaires de fric, de dopage, de corruption et autres matchs truqués ... 2010 sera-t-elle l’année de tous les changements dans ce domaine ? On peut malheureusement en douter...

Culture

Un monde envoutant et érotique, c’est en ces termes que Renaud Machart, du journal Le Monde, présente l’opéra Julie du Belge Philippe Boesmans, adaptation de Mademoiselle Julie de August Strindberg. Le spectacle sera présenté à Bourges le 22 Janvier 2010 à 20h30 à l’Auditorium.

Kent Cockenstock traverse les époques avec un talent jamais sacrifié aux modes et tendances du moment

Immense artiste, à la fois chanteur, écrivain, chansonnier, poète, dessinateur de bandes dessinées, musicien... tout réussit artistiquement à Kent, ses traversées du désert n’ayant été, la plupart du temps, que commerciales et médiatiques. Lucide, il regarde avec une tendre ironie les années où le show bizz l’a hissé au rang de star. Et n’en reste pas moins un rebelle. Contre la volonté de sa maison de disque qui estime que ce n’est pas vendeur, il sort un album concept « L’homme de mars » et enchaine les concerts. Aujourd’hui, son dernier album « Panorama » sorti en novembre 2009 porte un éclairage dépouillé sur son parcours musical avec la collaboration d’artistes partageant le même univers et/ou le même état d’esprit : Dominique A, Arthur H, Suzane Vega, Barbara Carlotti. Loin des artistes jetables et recyclables des Inrockuptibles ou des festivals qui se bornent à « bouger pour être en phase avec la nouvelle musique » - sans s’interroger sur sa portée et de sa richesse - Kent poursuit avec philosophie et intelligence un chemin dont il peut être fier. Kent a compris en effet que l’ironie, la dérision et le détachement sont un des derniers moyens d’ouvrir les yeux de nos cons-citoyens sur notre « monde post-humaniste ». En témoigne cet extrait de son passionnant journal de bord :

« En 2010 j’aimerais goûter avec délices aux joies sur mesure que notre monde engendre, me fondre dans la masse et vibrer à l’unisson avec elle, serrer les dents pour Johnny, vouloir absolument un écran plat, écouter RTL et trouver Libé intello. Oui, je veux vivre avec les vraies gens sans ironiser sur leur sort, leur écrire des chansons policées qui me rendront riche et respectable à leurs yeux. Je veux cesser de m’intéresser au devenir de la morale dans un monde post-humaniste, arrêter de perdre mon temps à améliorer mon empreinte carbone. Je veux aimer l’argent, les 4X4 et les femmes qui vont avec. Je veux payer cher des spectacles truqués dans des stades où l’on me traite comme du bétail et trouver cela génial. Je veux voter pour la chanson de l’année, pour Miss France, pour l’UMP. Je veux envoyer des bisous sur Facebook© de mon iPhone©, porter des caleçons Calvin Klein©, télécharger illégalement et sans état d’âme de la musique et des films, ne plus lire que des livres de management. Je veux m’endetter, avoir un boulot à la con et envie de me suicider pour ces raisons-là. Tomber en dépression sans comprendre pourquoi. Je veux ne plus me demander pourquoi le monde ne change pas.
Je veux être un oxymore vivant, consommer toujours plus sur une planète limitée, condamner la pollution et prendre l’avion plus souvent, vouloir la paix dans le monde et exploiter mon prochain, soutenir Ni Putes Ni Soumises et autoriser le port de la burqa, défendre l’hôpital et l’enseignement publiques et ne plus payer d’impôts, être au chômage définitif à 40 ans et à la retraite à 65, parler du grand amour, un sextoy à la main… Je veux me dire que si tout va mal, c’est de la faute aux autres, pas de la mienne. Je veux me dire que ça ne va pas si mal et qu’il y a plus malheureux et s’il y a plus malheureux c’est qu’ils l’ont bien cherché. »

Médias et multimédia

HADOPI, de mal en pis, le logo de la très controversée commission HADOPI pourrait violer le droit d’auteur. La police de caractères utilisée pour le logo serait une police dont les droits exclusifs seraient la propriété de France Télécom. En attendant, un concours de pastiche a été lancé, preuve que la commission HADOPI favorise déjà la création.

Rue89 soutiendra l’Open Source, c’est le blogueur Thierry Crouzet qui nous l’apprend. Cela dans le cadre de la polémique des subventions de l’état aux journaux. Rue89, qui fait partie des pure-players qui toucheront des subventions, les utilisera pour financer Drupal, le projet logiciel utilisé par Rue89. L’argent public bénéficiera ainsi à tous. Rue89 sauve ainsi l’honneur...

La taxe Google vue d’ailleurs, c’est très intéressant. Le Gardian souligne malicieusement que Patrick Zelnik de la mission du même nom n’est autre que le patron de la maison de disque de Naïve, la maison de disque de Carla Bruni-Sarkozy. Et la fameuse taxe Google fait un peu rire le reste de la planète comme le montre un article du Figaro.

Google présente ses excuses aux écrivains chinois

Après avoir censuré son moteur de recherche pour plaire aux autorités chinoises, Google se repent maintenant d’avoir numérisé des livres chinois sans l’autorisation des auteurs. Cela confirme que la dictature est le seul régime auquel se plie Google pour préserver son business.

[1Sarkozy a rendu imposables les indemnités d’accident du travail à partir de 2010

[2Percy Barnevik, Président de ABB, multinationale leadership mondial dans les technologies et l’automatisation basée en Suisse – 1995


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?