Revue de web du 2 au 8 Mai 2011

Noyau

lundi 9 mai 2011 à 14:30, par B. Javerliat, bombix, clarinette, Mister K

Sous Linux, qui fête ses 20 ans cette année, le noyau peut donner ce que l’on nomme un "kernel panic’. En gros, une erreur irrémédiable empêche toute poursuite du fonctionnement du système. On a de toute évidence atteint le kernel panic au niveau nucléaire avec Fukushima. On pourrait également l’atteindre en France au niveau politique : le système fonctionne très mal. Le noyau de notre système, c’est la constitution, c’est la République, et on utilise la cinquième version. Certains pensent que la constitution est détournée par celui qui est censé veiller à son respect, Nicolas Sarkozy. D’autres préconisent de passer à une nouvelle version de la République, la 6ème, et ce avant d’atteindre le blocage complet du système. En attendant, les candidats à la plus haute marche de la République se font connaître peu à peu. Le grand jeu des chiffres, des lettres et des effets de manche est lancé. Mind the gap.

Bourges & le Cher

Basket : les joueuses de Bourges sacrées championnes de France

C’est le 10ème titre du genre pour les berruyères.

Société

La prime Sarkozy ne sera pas forcément en cash

La prime, vous en entendrez beaucoup parler, mais vous ne la toucherez pas. C’est un concept. Et pour ceux qui la toucheront, ce pourrait être en monnaie de singe et pas en euros. Oui, Sarkozy peut être cash, sauf quand il faut payer.

François Hollande motive sa candidature

La grande question est : est-ce que cela vous motive ?

Hollande fera-t-il aussi bien que Royal ?

Le titre de cet article est pervers. En effet, Ségolène Royal a quand même perdu l’élection présidentielle 2007. Donc, faire aussi bien pour les primaires, on peut comprendre. Mais pour l’élection, il faudrait qu’il fasse mieux...

Olivier Besancenot : pourquoi je ne suis pas candidat

Comme quoi, l’élection présidentielle n’est pas une fin en soi pour tous les politiques français. C’est suffisamment rare pour être souligné.

Réforme des retraites : huit Français sur dix souhaitent un nouveau débat

Vous n’avez visiblement pas oublié "le grand succès" de Nicolas Sarkozy, la réforme des retraites. Mais c’est comme si ce succès, ce n’était pas le vôtre. Bizarre, non ?

L’abécédaire des promesses non tenues de Nicolas Sarkozy (2007-2011)

« Je ne vous trahirai pas ». Encore une promesse non tenue.

Politique exsangue

Les Jeunes Socialistes proposent 8 engagements pour changer de politique en France. L’un d’eux est intitulé « Retrouver une République irréprochable » qui se veut « exsangue de conflits d’intérêts ».
Noyau
C’est vrai que si la République est exsangue, la politique socialiste des années 90 n’est pas exempte de reproches...

International

Fukushima : au cœur de la « zone rouge »

Dans les années 80, quand Général Electric vendait un avenir radieux à TEPCo et aux japonais, elle vantait les centrales nucléaires les plus sûres du monde. Au final, pour le peuple japonais, c’est aujourd’hui un avenir irradié.

« L’assassinat légitimé de Ben Laden marque une rupture »

On n’a aucune sympathie pour Ben Laden et ses séides. N’empêche, on ne peut manquer de s’étonner de la manière dont les américains ont résolu la question. Ce qui est surprenant, ce n’est pas que Ben Laden ait été exécuté. Ce qui est surprenant, c’est que les USA ait déclaré après son assassinat, « Justice est faite », alors que, justement, justice n’avait pas été faite. La justice n’est pas la vengeance. On ne peut pas lutter contre la violence et la barbarie, au nom de l’état de droit, avec les armes et les méthodes de la barbarie. Même les criminels nazis ont été jugés. Et c’était bien ainsi. Car alors, les peuples libres, en recourant au droit, montraient qu’ils s’élevaient au-dessus de la barbarie, seul moyen de la vaincre.
Donc, pour B. Obama, vengeance est justice. Et naturellement, tous — et Sarkozy le premier naturellement — de reprendre en chœur ce refrain. Personne pour s’étonner un tout petit peu, tout de même, et interroger cette soi-disant évidence. Comme l’écrit Alexis Bautzmann dans Marianne2.fr, l’événement fait rupture. La primauté du droit s’efface, en toute bonne conscience.

Ben Laden, tué par une arme belge ?

Drôle de question. Mais cette arme, elle est flamande ou wallonne ?

Immigration clandestine, à nos portes... On parle de Lampedusa, de Schengen, on hésite entre principes et réalisme, bonne ou mauvaise conscience... Il faut voir aussi ce petit webdocu de Olivier Jobard, qui suit le parcours de Kingsley, jeune camerounais presque condamné à tenter sa chance en quittant tout pour l’Europe. Pas de réponse là, juste un "frère humain"...

Culture

Paris. La Gaîté lyrique : nouveau temple de la culture numérique
Lien vers vidéo

Associer numérique et culture, il fallait oser. Pourtant, depuis les années 80, une véritable culture numérique a émergé. Belle initiative.

Médias

Jouer avec les bulles...
Connaissez-vous gapminder ? Un site de statistiques mondiales, économiques, sociales, etc (498 indicateurs chiffrés), présentées sous forme de bulles colorées (« each bubble is a country ») en mouvement... Ça donne une série de graphiques animés pour mettre en évidence l’évolution chronologique des situations. Joli et intéressant, d’autant qu’on peut aussi choisir de suivre l’évolution d’un ou deux pays en particulier. On comprend mieux le monde en mettant en rapport ce que nous en croyons et ce qu’en disent les chiffres ; les statistiques sont un atout pour la démocratie... c’est en tous cas la conviction optimiste de Hans Rosling, qui réalise ce site, et explique sa démarche dans un petit film bien intéressant aussi : « The joy of stats ».

Le noyau Linux a 20 ans

Et à l’occasion des 20 ans du noyau Linux, Linus Torwald a donné une interview. Même si cette interview est parfois un peu technique, elle démontre bien l’esprit du bonhomme qui est une part non négligeable du succès de Linux.

La revue de web de l’Agitateur qui paraît tous les lundis est une sélection forcément subjective d’articles parus sur le web la semaine précédente. Vous pouvez participer à sa constitution en nous signalant des articles sous l’article "Revue de web en cours" qui est lisible dans l’espace privé de l’Agitateur.


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Noyau - Eulalie - 14 mai 2011 à 16:35

Controverses nucléairesde Wladimir Tchertkoff
Documentaire de 51 mn de Wladimir Tchertkoff (2003). En juin 2001 à Kiev, les experts nucléaristes de l’AIEA et de l’OMS maintiennent que la catastrophe de Tchernobyl n’a fait que 31 morts "environ"...
+
Le sacrifice


Effondrement du réacteur 4 de Fukushima-Daiichi ? - bombix - 11 mai 2011 à 12:56

10 mai 2011 : Effondrement du réacteur 4 de Fukushima-Daiichi ? Une autre très grave situation est en cours à Fukushima. Le Gouvernement Japonais vient en effet de confirmer que le réacteur 4 est en train de s’incliner. Cet état de fait est également confirmé par la Télévision Russia Today dans l’interview du Docteur Robert Jacobs de l’Institut de la Paix d’Hiroshima. Celui-ci en profite pour, une fois de plus, sonner l’alerte de l’extrême contamination radioactive dans une ceinture de 80 km autour de Fukushima. Rappelons également que le réacteur 4 contient une gigantesque quantité de plutonium. (Il suffit d’1 kg pour donner un cancer à 7 milliards d’individus et il y en a, entre autres sites, 60 tonnes à La Hague dans des hangars recouverts d’un toit de taule). Cet effondrement du réacteur 4 est vraisemblablement la conséquence de l’incendie qui y a ragé pendant plusieurs jours sans que la presse globaliste daigne mentionner quoi que ce soit de cet état de fait.

source : LE BLOG DE L’ASSOCIATION KOKOPELLI


Noyau - 14 mai 2011 à  11:54

Le site de next up informe également "en direct" du Japon.

Répondre à ce message #32346 | Répond au message #32305
Noyau - Eulalie - 14 mai 2011 à  11:58

oup’s : Eulalie

Répondre à ce message #32347 | Répond au message #32346
Noyau - Eulalie - 9 mai 2011 à 21:58

Olivier Isnard :" L’exposition est une agression radiologique, mais il n’y a pas de changement de régime de risque connu entre 1 et 20 mS/an. Il n’y a pas un effet de seuil sanitaire à 20 millisieverts par an, ni d’observation de risque de cancer accru. Cette dernière valeur est d’ailleurs celle que certaines populations connaissent toute leur vie du fait de la radioactivité naturelle qui peut même aller au double."

Olivier Isnard est spécialiste en radio-écologie (!!!) et radio-protection (!!!) envoyé par l’IRSN au Japon et il a été interviewé par le blog Sciences de Libération à son retour. Bon ben y’a pas l’feu, c’est pas la peine de faire des zones interdites, faut s’détendre, c’est pas grave : Fukushima La protection de la population japonaise


Noyau - Eulalie - 10 mai 2011 à  00:47

"L’évacuation de zones à la suite d’un accident nucléaire semble devenir une mesure automatique, éventuellement définitive, sans concertation avec les populations locales et sans garantie de bien régler les douloureux problèmes de réinstallation. En fait, ce sont bien souvent des décisions prises pour complaire à l’opinion publique, nationale et internationale, sans tenir compte des réalités de terrain. C’est aussi un alibi pour ne pas s’attaquer résolument à la question de la décontamination et de la réhabilitation des terrains.Des règles moins médiatiques mais beaucoup plus conformes à la réalité de la radioactivité pourraient être prises." Alors celui qui a dit ça dans l’Expansion ou Radio Energie, ce jour également, c’est un ingénieur docteur es sciences :
Hervé Nifenecker

. Bref, le clone à Olivier Isnard,Sylvain Huet etc...

"En ce qui concerne la population ordinaire, M. Yasushito Sasaki, directeur exécutif de l’association de radio-isotopie du Japon avait déclaré : « Relever la limite admissible pourrait accroître le risque de cancer, mais si cela avait d’autres mérites, tel éviter la nécessité d’évacuer, cela pourrait être une option faisable" : Fukushima alerte niveau 7, revue du Mauss

Répondre à ce message #32294 | Répond au message #32293
Noyau ou pas noyau ? - Cyrano - 14 mai 2011 à  19:13

Vous avez raison Eulalie de citer ça, car on oublie trop souvent la radioactivité naturelle, y compris les becquerels émis par tout corps humain - voire même par un régime de bananes - si !

Répondre à ce message #32352 | Répond au message #32293
Noyau ou pas noyau ? - bombix - 15 mai 2011 à  10:21

Il ne me semble pas qu’Eulalie fasse porter l’attention sur l’existence de la radioactivité naturelle. Le sens de son message, c’est de dénoncer un raisonnement qui laisser supposer que, parce qu’il y a de la radioactivité naturelle — ce que personne ne nie, il ne faudrait pas se préoccuper de la radioactivité produite par l’industrie nucléaire.
En réalité, qu’elle soit naturelle ou artificielle, les radioactivité est dangereuse. Il n’y a pas de seuil minimum. Toute exposition, si infime soit-elle, peut avoir des conséquences pour le développement d’un cancer. Avec comme corollaire naturellement que plus l’exposition est importante, plus la probabilité augmente.

Au passage, drôle d’idée d’assimiler le "naturel" est le "bon". Un tsunami est naturel. L’amanite phalloïde est naturelle. Le bacille de la peste aussi. Ou le prion des encéphalopathies spongiformes transmissibles ... la liste est longue. Il ne s’agit pas d’opposer le naturel et l’artificiel, mais les maux dont nous sommes la cause, et ceux que nous subissons, sans avoir aucune responsabilité dans leur apparition.

Répondre à ce message #32356 | Répond au message #32352
Noyau ou pas noyau ? - Eulalie - 16 mai 2011 à  10:14

Je confirme : non, je ne voulais pas porter l’attention sur l’existence de la radioactivité naturelle, mais sur ce que ces connards sont capables de nous dire lors d’une catastrophe nucléaire. Bon, mais je dois être bien naïve à avoir cru un moment que des "nucléophiles" français ou d’ailleurs ne répèteraient pas l’histoire humaine : ils ont décidément un rapport à l’humanité parfaitement abjecte et qui dépasse l’entendement.

On ne doit pas souvent leur montrer dans leurs écoles du nucléaires et leurs bureaux de nucléocrates les photos des enfants de Tchernobyl malformés, malades mentaux, les études épidémiologiques sur ce qui ne se voit pas extérieurement physiquement....

Je crois que les mecs (et femmes) du nucléaire sont des gens aveuglés par je ne sais quel pouvoir. On ne doit pas trop leur organiser de voyages en Biélorussie, en Ukraine où ils pourraient discuter avec leurs collègues et les médecins, infirmières qui s’intéressent encore aux enfants de Tchernobyl.

Mais normal, leur grand patron, l’agence international de l’énergie atomique ne reconnait que 30 morts suite à Tchernobyl, et l’OMS aussi. De plus, l’OMS, dans un document de je ne sais plus quand ( c’est à dire la date à laquelle l ’OMS et l’agence internationale de l’énergie atomique ont signé leur bonne entente ) dit en d’autres termes (je chercherai le doc ultérieurement, là pas le temps) que les populations vivant dans les zones contaminées, irradiées, doivent apprendre à vivre avec et oublier tout comme leurs descendants.....

Je ne sais pas sur quelle planète je vis. Elle est immonde. Je sais, ça fait tarte, mais malgré tout, là où il est serait souhaitable qu’il y ait des cerveaux, là où on nous fait croire qu’il y a des gens trézzzzz intelligents, dans des organisations mondiales, nationales, il n’y a que des personnes qui ont perdu une zone de leur cerveau. Ils, elles ont été contaminé-e-s par je ne sais pas quoi. Je ne comprends pas.

Répondre à ce message #32360 | Répond au message #32356
Noyau ou pas noyau ? - Eulalie - 16 mai 2011 à  21:09

Je n’ai pas retrouvé le document où j’avais lu que l’OMS considère que le mieux pour les habitants des régions contaminées par les radiations est de s’habituer et d’oublier, mais leur site internet, rubrique Centre des Médias est tout aussi terrifiante que les propos de Isnard et l’autre de "Radio Energie", mais quand même c’est l’Organisation Mondiale de la Santé qui dit ça à propos des individus habitants relogés :

"Est-ce que le traumatisme d’un relogement rapide a provoqué des troubles psychologiques ou mentaux persistants ?
Des symptômes de stress, de dépression, d’anxiété et autres symptômes physiques médicalement inexpliqués, y compris le sentiment d’être en mauvaise santé, ont été signalés. Le fait que les personnes touchées aient été désignées comme des ‘victimes’ et non comme des ‘survivants’ les a conduites à se considérer elles-mêmes comme des êtres sans défense, faibles et ne maîtrisant pas leur avenir. Cela a suscité chez elles des comportements timorés et une inquiétude exagérée quant à leur santé soit, au contraire, des réactions totalement irresponsables se manifestant par la consommation de champignons, de baies et de gibier provenant des zones toujours classées comme hautement contaminées, par l’abus d’alcool et de tabac et par le vagabondage sexuel non protégé."

Et ça à propos des habitants des zones contaminées :

"Quelles ont été les incidences sur les individus  ?
D’après le rapport du Forum sur la santé, l’impact de Tchernobyl sur la santé mentale est le plus grand problème de santé publique que l’accident ait provoqué à ce jour. Les habitants des zones touchées ont une perception négative de leur état de santé et de leur situation, exacerbée par un sens exagéré du risque sanitaire que la radio‑exposition leur fait courir et par la conviction que leur espérance de vie est réduite. Rien n’indique que l’anxiété concernant les effets sanitaires des rayonnements est en train de diminuer, au contraire. L’espérance de vie est en baisse dans toute L’ex-Union soviétique à cause des maladies cardiovasculaires, des blessures et des empoisonnements, mais pas à cause des maladies radio‑induites."

Ici, en lien, le site de l’Organisation Mortelle de la Santé

Répondre à ce message #32364 | Répond au message #32360