Primaire Citoyenne du 9 et 16 Octobre 2011

Une première citoyenne

mercredi 5 octobre 2011 à 16:55, par Mister K

Les socialistes ont d’ores et déjà réussi leur coup : ils sont parvenus à détourner l’attention vers eux depuis plus d’un mois maintenant. Ce n’est pas le moindre des exploits vu leurs difficultés à exister depuis 2007 et l’élection de Nicolas Sarkozy. Autre exploit, ils ne se sont pas trop entredéchirés. Le panier de crabes socialistes a maîtrisé relativement ses pinces. Reste une question : faut-il aller voter à cette primaire citoyenne [1] si l’on n’est pas militant ou si l’on milite pour un autre parti (de gauche) que le Parti Socialiste ? Et pour qui faut-il voter ? [2]

Tout le monde peut voter

Il s’agit de la principale difficulté de cette primaire : les citoyens ont du mal à comprendre que n’étant pas militants du PS, ils ont le droit de voter et donc de choisir entre les 6 candidats que sont Martine Aubry, Jean-Michel Baylet, François Hollande, Arnaud Montebourg, Ségolène Royal et Manuel Valls.

Vous êtes de droite. Bon, a priori, si vous êtes de droite, vous n’avez aucune raison de vous déplacer. Pourtant, stratégiquement, ce ne serait pas totalement idiot : vous pourriez voter pour le candidat que vous jugez le moins dangereux pour Nicolas Sarkozy. Ou au contraire, choisir le candidat que vous préférez vraiment parmi ceux qui se présentent, sachant que ce candidat, aura en gros, une chance sur deux d’être élu Président de la République. Certes, il vous faudra signez une charte qui indique que vous partagez les valeurs de gauche. Mais bon, Jean-Marie Bockel, Éric Besson et bien d’autres étaient aussi censés être de gauche. En politique, les retournements de veste les plus grossiers sont admis. Donc, même si vous êtes à droite, vous pouvez y aller. Seul problème, cela fera un vote comptabilisé de plus et vous participerez ainsi au succès du scrutin. Bon, on vous laisse entre vos convictions, votre conscience et vos calculs.

Vous êtes de gauche non socialiste. Si vous êtes de gauche mais non socialiste, le problème reste le même. Faut-il vraiment participer à un évènement organisé par ceux que vous considérez peut-être comme des sociaux-traitres ? Vous avez déjà votre candidat, pourquoi participer à élire celui des autres ? En même temps, si vous êtes un peu calculateur, vous pouvez vous dire que le candidat issu de ce scrutin a plus de chances de devenir Président de la République que votre propre candidat. Comme un électeur de droite, vous pouvez choisir le candidat que vous détestez le moins ou que vous préférez. Si vous êtes communiste ou du Parti de Gauche, voter Montebourg pourrait être une évidence. Si vous êtes membre ou sympathisant écologiste (EELV), vous pouvez voter pour la bonne copine de Cécile Duflot à savoir Martine Aubry... Bon, vous aussi, on vous laisse faire votre choix.

Vous êtes socialiste ou radical de gauche. Vous n’avez pas le choix, vous devez aller voter. Pas de discussions ! Comme dit Mélenchon, si vous êtes militant, vous êtes discipliné. Pas sûr que de votre point de vue, laisser des non socialistes choisir votre candidat soit un progrès démocratique, mais c’est comme cela, il faudra vous y faire.

Vous êtes riendutoutiste. Si vous êtes, comme la majorité des citoyens, riendutoutiste, c’est compliqué. Parce que, vous avez beau être riendutoutiste, il y a des chances que vous détestiez Nicolas Sarkozy. Donc, rien que pour le faire chier, vous pouvez participer à la primaire citoyenne. Vous pouvez mettre un bulletin blanc, nul ou Baylet, c’est pareil. Mais vous pouvez aussi rester chez vous. Après tout, comme le souligne Yann Galut dans un tweet « tous les candidats ont voté le même projet », à quoi bon choisir ? Donc ce sont tous les mêmes ? Pas tout à fait, le futur candidat à la législature dans le Cher ajoute que « la primaire porte sur le choix de la personnalité ». Donc, vous pouvez jouer à la PS Academy ou au concours de beauté, c’est permis. Du coup, le candidat de Yann Galut, François Hollande n’a aucune chance : malgré son régime, c’est loin d’être le plus beau. Aubry est aussi mal placée sur ce créneau. Reste Royal, Montebourg et Valls...les outsiders. Quand on vous dit qu’une surprise est plus que possible pour ces primaires, on ne vous a pas dit sur quel critère...

Bon, on vous a donné tous les éléments de choix pour décider d’aller voter ou non. Passons aux choses sérieuses.

Pour qui voter ?

Ah, c’est toujours le moment le plus enthousiasmant, celui où l’on donne notre soutien à un candidat.

Une première citoyenneJean-Michel Baylet. Bon, un de nos candidats préférés, c’est Jean-Michel Baylet. On pourrait être tenté de penser que déjà, c’est le moins con, puisqu’il n’est pas socialiste mais au PRG [3]. Mais en fait non, on ne peut pas vraiment dire ça. En tout cas, c’est le plus sympa avec son accent du Sud-Ouest. Et puis il est gentil, plein de bonnes intentions. C’est un gros nounours. Il est aussi patron de presse et son journal titre souvent à sa gloire. On pourrait dire que c’est un mini-Berlusconi, mais là, ce serait de l’abus. Jean-Michel Baylet n’a rien à voir avec le sale énergumène italien.

Martine Aubry et François Hollande. Deux autres candidats qu’on aime bien, c’est Aubry et Hollande, un sacré plateau de fromage. Les deux nous font rire, mais pour des raisons différentes. Hollande, il nous fait rire volontairement, toujours une bonne blague à placer. Et puis involontairement aussi, avec ces slogans bidons comme "Président normal". Ou avec sa gravité calculée, quand il évoque son futur rôle de Président de la République dont il semble parfois avoir endossé les habits avant même d’être élu. Un peu comme dans la réalité virtuelle. Remarquez, ça pourrait changer de Sarkozy qui, au bout de 5 ans, n’a toujours pas bien compris qu’il n’est plus en campagne mais qu’il est Président de la République depuis 2007. Aubry aussi est marrante dans son genre. Pourtant, ce n’est pas une drôle. D’ailleurs, une personnalité locale que l’on ne tient pas particulièrement comme drôle, Irène Félix, soutien Martine Aubry. Et puis Aubry, en dehors d’être la fille de Delors, c’est aussi la génération Jospin, un austère qui se marre. Oui, parce que Aubry, elle est du ch’nord et elle a de l’humour aussi, il ne faut pas croire. Mais elle le cache bien. Bon, Hollande, Aubry, vous avez le choix du fromage. Ils sont quand même assez proches l’un de l’autre au niveau des idées. Tout deux, ce sont des piliers du PS. Pas facile de les départager.

Manuel Valls. Heureusement, un de nos préférés, c’est Manuel Valls. Bon, certains disent qu’il a des idées de droite. Mais bon, beaucoup disent que le PS est à droite en réalité. Finalement Valls, c’est peut-être la caution sincérité du PS. D’ailleurs, il dit beaucoup la vérité aux Français. Français, vous êtes dans la merde, et ce ne va pas être simple d’en sortir, il faut vous dire la vérité. Bon, Manuel, pas besoin de nous le dire, on le savait déjà...Mais il a une bonne gueule Manuel, au concours de beauté il a ses chances. Et puis, peut-être que des hordes de centristes ou de militants UMP vont investir les primaires et voter pour lui. Et là, Hollande et Aubry ont du souci à se faire.

Ségolène Royal. Une qu’on aime bien pour sa BA-Attitude, pour son sacrifice permanent pour la France et les Français, c’est Ségolène Royal. Elle a beaucoup appris. Elle a fait beaucoup de progrès. C’est dommage d’ailleurs. On aimait bien quand elle inventait des mots. Bon, elle se prend toujours pour Jeanne d’Arc ou la vierge Marie, ça nous fait souvent un peu peur. Mais elle y croit. Elle a le feu sacré. Elle ne lâchera pas. Elle ira au bout. Le bout, ce sera peut-être le 9 Octobre disent les mauvaises langues. Mais il ne faut pas les écouter. Il faut PO-SI-TI-VER.

Arnaud Montebourg. Enfin, on ne l’oublie pas, le plus combattif des socialistes, celui qui a des idées et des rêves, qui veut démondialiser, qui veut faire la VIème République et qui a des idées de gauche : Arnaud Montebourg. Même au concours de beauté il a ses chances. En plus Audrey Pulvar, sa compagne, elle est quand même intelligente et canon. Comme première dame de France, ce serait autre chose que Carla Bruni. Et oui, il faut penser à tout. Si vous ne le faites pas pour Arnaud, faites le pour Audrey. Après tout, on n’arrête pas de reprocher à Audrey d’être journaliste et la compagne d’un politique, autant que ce ne soit pas pour rien. Et pis, on joue à la PS Academy ou on n’y joue pas. Bon, certains se demandent pourquoi Arnaud Montebourg est toujours au Parti Socialiste tellement il à l’air de gauche. C’est vrai que des propos de gauche dans la bouche d’un socialiste, cela devient une expérience étrange. Un peu comme une madeleine de Proust. Cela nous rappelle notre enfance, quand le PS était encore vraiment de gauche [4]. Rien que pour cela, Montebourg, ça fait du bien.

Bon, ok, au final, le choix ne va pas être facile. Mais vous avez le choix. On vous laisse faire le vôtre. Le seul choix que vous n’avez pas, c’est celui de la date : les dimanches 9 et 16 Octobre 2011. Gardez juste en tête que, qui que vous choisissiez, vous risquez d’être déçu à la fin. Mais du coup, vous n’êtes pas à l’abri d’une bonne surprise. Et puis vous participerez à une première citoyenne qui pourrait devenir une première historique face à une droite pré-historique.

Pour tout savoir sur la primaire citoyenne : http://www.lesprimairescitoyennes.fr/

Pour trouver votre bureau de vote à Bourges : http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/commune/18033

Pour trouver votre bureau de vote ailleurs dans le Cher : http://bureauxdevote.lesprimairescitoyennes.fr/

[1Que tout le monde nomme socialiste mais que les socialistes auraient préférés nommer de gauche

[2Oui, on aime bien donner des consignes de vote

[3Parti Radical de Gauche

[4Non, je n’ai pas été enfant sous Jean-Jaurès ou Léon Blum ;-)


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Une première citoyenne - B. Javerliat - 5 octobre 2011 à 17:53

Le seul choix que vous n’avez pas, c’est celui de la date

Election, piège à con, choix dans la date ou pas ;-)