Bourges - Municipales 2014

Heureusement y’a Guérineau...

lundi 28 octobre 2013 à 09:10, par Mister K

On le sentait, il était chaud bouillant. Création d’un compte twitter, apparitions multiples dans les médias [1]. Jean-Michel Guérineau, le premier rouge du Cher, n’attendait plus qu’un feu vert, celui des militants communistes de Bourges. Depuis le 25 octobre 2014, c’est chose faite. A 85.59%, les militants communistes de Bourges on redit oui à Jean-Mimi.

Et nous à l’Agitateur, on n’hésite pas à le chanter sur un air d’une publicité bien connu dans les années 80, « heureusement y’a Guérineau ! ». Jean-Michel Guérineau, premier vice-président du Conseil Général du Cher, conseiller municipal de Bourges, a décidé de mettre les pieds dans le plat de cette campagne électorale des municipales 2014 à Bourges. Et il a bien été aidé par Mélenchon qui, au niveau national, a plaidé pour des listes Front de Gauche indépendantes du Parti Socialiste. Donc, Jean-Mimi part en toute indépendance par rapport à Irène.

Alors, les grincheux vont nous dire que le Guérineau, il n’a pas inventé l’eau chaude qui sert à déguster ces nouilles de berruyers. Et que comme opposant à Serge Lepeltier, notre bon roi depuis 1995, on aurait pu trouver plus radical. Mais bon, il est comme ça Jean-Mimi, il est constructif. Tellement constructif qu’il est d’accord par exemple avec la proposition de Serge Lepeltier de reconstruire un nouvelle Maison de la Culture de Bourges [2] place Séraucourt plutôt que de reconstruire l’ancienne détruite grâce au génie de notre bon roi Lepeltier. L’argument est simple : si on ne retrouve pas très vite un lieu physique à la MCB, elle risque d’en mourir. Et ce sera visiblement l’une des lignes de fracture avec la candidate socialiste, notre peut-être future reine Félix, qui elle, plaide pour une reconstruction sur l’ancien site quitte à geler l’avancement jusqu’aux élections municipales... soit maintenant 5 mois. Gros-gros dossier que celui de la Maison de la Culture de Bourges pour l’ensemble des candidats aux municipales qui vont tous devoir se positionner. Guérineau, sur ce dossier, a choisi la continuité avec Lepeltier. Une façon de récupérer des voix de droite ? Qui sait ? En effet, ils sont nombreux à droite à avoir reconnu le travail de feu Jacques Raimbault dont Jean-Michel Guérineau se présente un peu comme l’héritier. Maintenant, les deux hommes n’ont peut-être pas tout à fait la même envergure et la même carrure...

Une chose est certaine, il va être difficile pour le très discret Guérineau de terminer au premier tour devant Irène Félix, la peut-être future reine de Bourges depuis 2001 maintenant... Avec ses deux campagnes municipales, même perdues, Irène Félix a atteint une certaine notoriété. Alors, la seule chance de Guérineau, c’est de bien rappeler aux électeurs berruyers qu’Irène Félix est socialiste... donc peut-être pas tout à fait aussi à gauche qu’on pourrait le croire ou l’espérer. L’objectif de Jean-Mimi et des militants communistes va être de ratisser le plus de voix possible à gauche pour passer devant l’e-reine. D’où le discours de rassemblement à gauche. D’où aussi l’appel du pied aux verts.

Et si, pour l’instant, la campagne municipale à Bourges s’était limitée au casting, Guérineau vient avec des propositions dont certaines peuvent être surprenantes pour un communiste. La première proposition mise en avant par Jean-Mimi, c’est...aucune hausse d’impôts. Euh, là, on sent que Jean-Mimi ne veut pas seulement récupérer les voix des couches populaires, une telle proposition devrait ravir plus d’un militant de droite. Pour compenser, il propose une mesure « très de gauche » mise en place dans quelques villes en France : la gratuité des transports en commun. Bon, là, pour que les berruyers les utilisent, il faudra surtout les rendre utilisables... en tout cas, ça pourrait plaire aux écologistes. Vous avez dit stratégie ?

En tous cas, avec Guérineau, les berruyers voient la palette de choix des couleurs politiques s’agrandir pour ces municipales 2014 : après un blanc, une bleue et une rose...voici un rouge. Et avoir le choix des couleurs, même si ça peut piquer les yeux, au final, ça ne peut pas faire de mal.

Heureusement y'a Guérineau...
Votez blanc
Heureusement y’a Guérineau

[1Enfin, ceux qui restent...

[2MCB


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Heureusement y’a Guérineau... - elpecnounidojamasseravencido - 26 janvier 2014 à 13:17

Sur la gratuité des bus, le site Vierzonitude émet quelques réserves :
(ainsi que sur la non augmentation des IL)


Heureusement y’a Guérineau... - crabino - 20 janvier 2014 à 22:03

Bonsoir à tou-te-s,

je me permets d’intervenir ici, ne sachant pas vraiment où le faire ailleurs sur ce site. J’ai le souvenir d’un Agitateur drôlement plus agité lors des dernières élections municipales. Donc, je m’étonne et je me demande pourquoi. Certainement pas un oubli, pas à propos d’un tel sujet. Des pressions ? Non, pas à vous. Ou alors, une volonté. Mais laquelle ? Ne pas lancer des débats qui à coup sûr exposeraient le PS, Irène Felix, Yann Galut,... à des demandes d’explications et de positionement par rapport à la politique libérale de notre président applaudit par la droite ? Alors, jusqu’à quand ce silence ?


Heureusement y’a Guérineau... - Mister K - 21 janvier 2014 à  23:30

Ne pas lancer des débats qui à coup sûr exposeraient le PS, Irène Felix, Yann Galut,... à des demandes d’explications et de positionement par rapport à la politique libérale de notre président applaudit par la droite ?

Arf...Bon, ça pourrait marcher mais la ficelle est un peu grosse. Alors moi, Crabino, j’ai envie de vous demander un truc : pourquoi ne lancez-vous pas ce débat ? Pour protéger le PS, Irène Félix, Yann Galut, François Hollande ? Oui, je peux facilement vous renvoyer la balle, et pour cause : ce webzine est participatif. Il ne faut pas toujours attendre tout des autres. Vous aussi, visiblement, vous avez tout ce qu’il faut pour écrire un article. Donc lancez-vous au lieu de tenter de culpabiliser, dénoncer, stigmatiser les autres qui seraient complices de je ne sais quoi.

Sinon, pourquoi le silence ? Sûrement pour souligner l’intérêt du débat. Entre les neuneus de droite (et on a le choix dans les neuneus) et les innovations de la gauche molle ou de la gauche moins molle, ben on a surtout l’embarras. Mais ne vous inquietez pas. On observe, on observe. Et sans pression, le moment venu, on écrira peut-être des choses. Et on espère bien que ça ne vous fera pas plaisir. Parce qu’on n’est pas payé pour faire plaisir à quiconque. D’ailleurs, on n’est pas payé du tout.

Répondre à ce message #39453 | Répond au message #39448
Heureusement y’a Guérineau... - 23 janvier 2014 à  16:04

y’a Harlem Desir qu’est v’nu aujourd’hui, peut-être il sort de table à l’heure où j’écris. Il devait manger avec les zélu locaux. ll est venu pour se taper une bonne bouffe, quoi. C’est tout.

Répondre à ce message #39460 | Répond au message #39448
Heureusement y’a Guérineau... - Mister K - 24 janvier 2014 à  00:43

C’est quoi le rapport avec le pâté ? La campagne ?

Répondre à ce message #39466 | Répond au message #39460
Heureusement y’a Guérineau... - 24 janvier 2014 à  11:13

Oui, c’étaiit un rapport avec la campagne municipale. H. Desir est venu à Bges hier, pour soutenir la candidature d’ I.F : la conférence de presse qu’on trouve sur le Berry (en vidéo) montre un H.D porte-parole du gouvernement, de la politique nationale (pacte de responsabilité, pacte patriotique ), un appel à ce que salariés et medef soient égaux, qu’ils se tiennent la main ; I.F opine de la tête au niveau local , promeut les contrats avenir. Le nouveau directeur général des services au sein du CG est au conseil d’administration du medef (la carte des régions se redessinent). Pour moi, le rapport est flagrant.
Et oui, sinon, H.D dans son discours sur Bourges, rappelle la necessité d’un "rassemblement de la gauche" derrière IF. Et j’ai supposé qu’il s’agissait d’un ordre à Guérineau. Sinon, il y aurait des sanctions.

Croire qu’actuellement les campagnes municipales sont indépendantes des CG, CR, politique nationale (genre : "je fais bouger ma ville") est une illusion. Ne sentez-vous pas un air désastreux ? moi si : "pacte de responsabilité, pacte patriotique. " Tout le PS est invité à suivre ce séminaire. Quand l’UMP fonctionne avec le Medef ce n’est pas grave. Quand le PS le fait à ce point, c’est très grave. Et il semble que ce soit un ordre donné à toute la gauche. Aucune opposition à part la droite. C’est beaucoup plus irrespirable qu’il n’y parait et ce n’est pas exactement "comme d’habitude".

Répondre à ce message #39469 | Répond au message #39466
Heureusement y’a Guérineau... - crabino - 24 janvier 2014 à  11:30

Bien d’accord avec vous. Ce que je crains, c’est que le pc/front de gauche n’ai pas le courage politique d’assumer le ras le bol d’une partie de son électorat, et d’une partie grandissante de la population, et ne se décide pas une bonne fois pour toute à cesser toute collaboration avec le ps. Je trouve cette "campagne" bien calme, alors que les enjeux politiques me semblent, au regard de ce qui nous arrive tous les jours du gouvernement et du président (on dirait du sarkozy dans la forme, hyperpersonnalisation, on ne voit plus les ministres, et sur le fond)

Où sont passés les messages sur le nouveau directeur général des services du CG ?

Répondre à ce message #39470 | Répond au message #39469
Heureusement y’a Guérineau... - 24 janvier 2014 à  12:07

A la décharge de Mister K qui les a supprimés, je reconnais que ce n’était pas clair. Je ne mets pas de pseudo, parce que j’ai pas envie, mais je reconnais que ça pouvait semer une illisibilité totale des posts. Telle n’était pas mon intention. Si illisibilité il y a, c’est qu’au niveau local aussi un consensus grandissant tisse sa toile sans aucune information politique des citoyens. On s’attarde sur la Maison de Culture, mais pendant ce temps là, on ne voit pas ce qui se passe. L’Agitateur n’est pas responsable de cette désinformation ; et comme le dit justement Mister K, qu’y a t-il donc à dire sur cette campagne municpale ? rien. C’est comme quand on recule avec une voiture, il y a beaucoup d’angles morts.
Ensuite, je ne suis pas là pour défendre Guerineau, le Front de Gauche ou Parti de Gauche dont je n’ai toujours pas compris l’utilisation des termes. Quand est-on au parti de gauche ? quand est-on au front de gauche ? un coup oui, un coup non.

Ps : le nouveau directeur général des services du CG s’appelle Joel Allain, c’est une personne publique. On peut trouver sur internet quelques informations sur son rôle public local et donc, un article rapide récent du Berry ou J.P Saulnier le présente pour ses bons voeux au personnel du CG, comme nouveau DGS.
A ma connaissance, il est fonctionnaire comme tel. Alors qu’il est au medef du cher. Anciennement (récemment) pour le compte de l’ENSI, et maintenant ?

Répondre à ce message #39471 | Répond au message #39470
Heureusement y’a Guérineau... - Mister K - 25 janvier 2014 à  11:58

Cher "qui ne veut mettre pas de pseudo", si vous voulez informer sur "les angles morts" de la campagne municipale, vous le pouvez : il suffit d’écrire un article structuré et compréhensible sur l’Agitateur. C’est simple.

Par contre, votre blabla est hors sujet sur cet article qui parle de la candidature de Guérineau.

Répondre à ce message #39477 | Répond au message #39471
Heureusement y’a Guérineau... - 25 janvier 2014 à  13:35

Mister K, les angles morts je ne les connais pas plus que vous. Je les perçois vaguement, c’est tout. Et je ne crois pas qu’ils soient propres à la campagne municipale, il sont propres à la politique locale et nationale, don en passant par la campagne municipale, forcément.

Ah bon, je suis étonnée que vous considériez que mon bla bla n’a aucun rapport avec la canditature de Guérineau. Il est au CG non ? Le PC et PS ne sont-ils pas les meilleurs amis du monde prétendant s’opposer ?
Le PC, le PS, le medef (du cher) ne sont-ils pas les meilleurs amis du Cher prétendant s’opposer ? Le CG et la majorité du CM actuel ne sont-il pas les meilleurs amis de Bourges-Cher prétendant s’opposer ?

OK, vous attendez les slogans et les programmes pour relater et commenter la campagne municipale.
Celle d’IF commence (continue) aujourd’hui, avec "Bourges autrement, Bourges maintenant" au 22 d’Auron.

Et le PC (Front de Gauche ?) a fait une réunion publique il n’y a pas longtemps, à Asnières je crois....
(nationalement, dans d’autres municipalités, des Front de Gauche se rassemblent avec les candidats PS, sous l’étiquette Front de Gauche, ce qui semble faire l’objet de désapprobations au Front de Gauche et au PG).

Répondre à ce message #39481 | Répond au message #39477
Heureusement y’a Guérineau... - 25 janvier 2014 à  14:31

Parce que franchement, comprendre quelle politique économique et sociale est menée à Bourges, dans le Cher,
c’est infaisable, quand on est un citoyen "hors du coup". Lire le Berry Républicain, relève du masochisme. Lire "les nouvelles de Bourges" relève de "Plus belle la vie". Le magazine du Conseil Général idem.
Essayer de trouver des informations honnêtes par internet émanant des du CG, de la municipalité, des politiciens et politiciennes y siègeant relève de la recherche du Sacré Graal. Quant à la communauté de communes.... on dirait que ça n’existe pas.

Ceci dit, Bourges est "réputé" pour son taux d’abstention aux municipales. Contrairement à ce qu’ils croient, les politiciens et politiciennes du coin, sont très peu connus de la population. Et, comme ils le souhaitent, on ne sait rien de rien sur leur politique réelle. A part la politique du bâtiment. Ca, c’est bon, on est au courant.
Quand ils ont détruit la Maison de la Culture, ça m’a fait un choc. Oui, ça m’a fait chier. Maintenant, je m’en fous.
Qu’ils la construisent là où ils veulent leur Maison de la Culture. Au fond, on s’en fout. Qui va à la Maison de la Culture ? à qui sont ouvertes les portes de la Macu ? les bobos. Uniquement les bobos de Bourges. Qui vont serrer la pince à H. Désir.

Répondre à ce message #39482 | Répond au message #39477
Heureusement y’a Guérineau... - 24 janvier 2014 à  13:06

par contre, là, où je ne suis pas d’accord avec Mister K, c’est sur le qualificatif de "molle" pour désigner la gauche.C’est une forme de complaisance anticipée et initiée par les médias. Elle est au contraire dure.
Extrême. (sans qu’elle ait avoir quelque chose avec l’extrême gauche, mais plus avec Parisot par exemple).

Répondre à ce message #39472 | Répond au message #39470
Heureusement y’a Guérineau... - Mister K - 25 janvier 2014 à  12:02

A la poubelle. C’était hors sujet par rapport à l’annonce de la campagne de Guérineau. Si vous voulez écrire un article sur le sujet vous le pouvez. Mais sur les forums, il y a des règles. Merci de les respecter.

Répondre à ce message #39479 | Répond au message #39470
Heureusement y’a des partis de gauche et des syndicats - bombix - 25 janvier 2014 à  07:21

Quand l’UMP fonctionne avec le Medef ce n’est pas grave. Quand le PS le fait à ce point, c’est très grave.

C’est surtout très clair. Mais ce n’est pas très nouveau. Je me souviens que lors de la dernière intervention à Bourges de Laurent Fabius, les organisateurs de la soirée avaient tenu à saluer publiquement et à remercier de sa présence le représentant local du Medef.

Comme il ne faut pas attendre grand chose des politiques, et en particulier du Front de gauche devenu parfaitement inaudible après les décisions du PCF de s’allier au socialistes aux municipales, et en particulier à Paris, peut-on se tourner vers les organisations syndicales ? La CFDT et la CFTC viennent de signer pour le travail du dimanche. On n’attendait pas autre chose d’eux (Chérèque a rejoint "Terra Nova", le "think tank" socialiste qui a théorisé la nécessité d’abandonner les classes populaires) — et les autres ? Comme l’écrit l’éditorialiste du Militant : "C’est le brouillard ou pire la collaboration active du côté des forces issues de la gauche et du côté des organisations syndicales, quand à la nécessaire union contre la politique de Hollande et du gouvernement." En effet : "Les centrales syndicales sont invitées à s’intégrer au « pacte de responsabilité » : il faudrait « négocier » les contreparties de la suppression des cotisations patronales à la branche Familles de la Sécu ! La CFDT est partante. FO, qui organise un meeting central le 29 janvier à la halle Freycinet à Paris, déclare, par la voix de J.C. Mailly : « … le pacte de responsabilité, FO n’en sera pas. » tout en précisant : « On dira ce qu’on a à dire, on donnera notre avis si on nous le demande, mais il n’y aura pas de la part de Force Ouvrière de logique d’unité nationale. » T. Lepaon pour la CGT, juste après que son organisation ait, malgré lui, décidé de ne pas signer l’accord sur la formation professionnelle (signé par FO et par la CFDT), déclare qu’il ne pratiquera pas « la politique de la chaise vide ». La CGT, souvent soutenue par la FSU, organise une « journée d’action » le 6 février présentée comme « une étape d’action mise à la disposition des salariés », ce qui n’en précise guère le cadre on en conviendra. Solidaires généralement n’y participera pas, s’estimant exclue des pourparlers nationaux ayant abouti à une déclaration commune CGT-CFDT-FSU-UNSA qui ne dit mot d’aucune des annonces de Hollande et demande des mesures pour l’emploi, mais qui se conclut en annonçant que "les organisations signataires porteront ces revendications et objectifs communs lors des discussions qui se dérouleront dans le cadre du pacte de responsabilité."

L’édito en entier : http://goo.gl/K2WiBL

Répondre à ce message #39473 | Répond au message #39469
Heureusement y’a des partis de gauche et des syndicats - 25 janvier 2014 à  10:58

oui.
Comme ça faisait longtemps qu’on n’avait pas été sous un gouvernement PS, je crois que je n’avais pas compris à quel point c’était des enfoirés. A l’époque j’’étais beaucoup plus distraite (ou alors j’avais oublié). Maintenant je comprends.
Je suis d’accord avec le texte du militant, mais je ne crois pas que les salariés suivraient. Il n’y aurait que les convaincus. Donc, pas grand monde. Je présume que le pacte de responsabilité les gens s’en branlent. Les gens veulent du boulot à n’importe quel prix, dans n’importe quelles conditions. Pour s’en sortir, juste pour s’en sortir. D’autres veulent continuer à être tranquilles.La gauche ne leur a pas permis d’avoir le choix. Ou alors il y a très longtemps. Trop. Et on ne sait plus tellement ce que ça signifie. Ce ne sont pas quelques militants syndicaux qui pourront recréer une force populaire d’opposition (qu’ils fantasment). En fait, il y a peu de colère. Ca roule pour Hollande comme ça roulera pour les suivants. En fait, la politique, ça ne doit être certainement que ça dans une démocratie : un gouvernement, quel qu’il soit, qui organise avec l’aide des syndicats et du medef, la perte des acquis, tout en veillant bien à ce que chacun reste à sa place : les pauvres, les moyens, les classes sup, les sup sup, les riches.

Répondre à ce message #39474 | Répond au message #39473
Heureusement y’a des partis de gauche et des syndicats - bombix - 25 janvier 2014 à  11:53

Les gens veulent du boulot à n’importe quel prix, dans n’importe quelles conditions. Pour s’en sortir, juste pour s’en sortir.

La malhonnêteté, c’est de faire croire que ces mesures rétabliront de l’emploi. D’abord, il n’y a aucune procédure de contrôle concernant l’utilisation de ces cadeaux par les patrons ; ensuite, mathématiquement, en dessous d’un certain seuil de croissance, le chomâge stagnera voire progressera. Pour une fois, Le Monde dit la vérité : «  Le Président…place la droite en porte-à-faux puisqu’il fait, à sa manière, ce qu’elle estimait nécessaire - sans l’avoir réalisé » (cité par Marianne).
Localement, on admirera la rhétorique du député Galut, porte parole de "la gauche forte" (wouah ... on tremble devant tant d’ardeur !) et qui nous explique qu’on fait des cadeaux non aux patrons mais aux entreprises. Car il est bien connu que les patrons et les ouvriers sont co-propriétaires des entreprises, et que les intérêts des uns et des autres se confondent. Il répond, avec tout le cynisme dont il est capable, à Alexis Corbière qu’après tout, les gens du Front de gauche n’ont qu’à se faire élire (oubliant les 4 millions de voix de Mélenchon qui ont permis à Hollande de défaire Sarkozy !) Message reçu Monsieur Galut : aux prochaines élections, Francais, votez ce que vous voulez, mais surtout, surtout, ne votez pas, ne votez plus, plus jamais "socialiste" (avec tous les guillemets qui s’imposent).

Répondre à ce message #39476 | Répond au message #39474
Heureusement y’a des partis de gauche et des syndicats - bombix - 25 janvier 2014 à  11:59

La malhonnêteté, c’est de faire croire que ces mesures rétabliront de l’emploi.

Je corrige : "La malhonnêteté, c’est aussi de faire croire que ces mesures rétabliront de l’emploi." La première des malhonnêtetés étant de se faire élire sur un programme, et d’en appliquer un autre, totalement opposé. Sans susciter ni opposition, ni indignation.

Répondre à ce message #39478 | Répond au message #39476
Heureusement y’a des partis de gauche et des syndicats - 25 janvier 2014 à  13:14

"La malhonnêteté, c’est de faire croire que ces mesures rétabliront de l’emploi"
Complètement d’accord. La précarité, seulement la précarité. Ce que je voulais dire, c’est que les gens qui n’ont pas de boulot stable prennent la précarité comme elle vient. Ils n’ont pas le choix. Pour d’autres, qui ont un boulot stable, mais dans des conditions plus que discutables, ils continuent. Alors, en effet, qu’on ne vienne pas dire que les chomeurs ne veulent pas travailler. D’ailleurs, avez-vous lu qu’ils vont baisser les indemnités de chomage ?

Répondre à ce message #39480 | Répond au message #39476
Heureusement y’a des partis de gauche et des syndicats - 25 janvier 2014 à  11:17

J’ajoute : "avec l’aide des syndicats, du medef" et des citoyens eux-mêmes, toutes générations confondues.
Sans vouloir dire que "les français sont des veaux", mais des agneaux oui. Pas très agressifs les français....
C’est plutôt bon signe dans un certain sens, mais dans un autre, c’est regrettable.

Répondre à ce message #39475 | Répond au message #39473
Heureusement y’a Guérineau... - Marc-Albéric Lestage - 5 novembre 2013 à 14:26

La gratuité des transports en commun, une mesure « très de gauche » ?

Il suffit de faire 66,6 kms (un hasard ?) pour constater qu’elle a été mise en place il y a douze ans par une municipalité « très de droite » (Châteauroux) !


Heureusement y’a Guérineau... - léon - 6 novembre 2013 à  00:06

et alors ??? Raisonnement idiot. La Sécu a été mise en place sous la présidence du conseil de De Gaulle...

Répondre à ce message #39285 | Répond au message #39284
Heureusement y’a Guérineau... - Marc-Albéric Lestage - 6 novembre 2013 à  02:27

Que devons-nous donc en conclure ?

Répondre à ce message #39286 | Répond au message #39285
Grossière ereur - Le Rabouilleur - 27 décembre 2013 à  14:12

Rectificatif :
Les premieres assurances des salariés ont été mises en place en Alsace-Lorraine au 19e siècle par un célèbre gauchiste : Otto von Bismark.

Si vous ne le croyez pas, vérifiez que la Sécurité Sociale en Alsace-Moselle est différente du reste de la France.

Répondre à ce message #39393 | Répond au message #39285
Grossière ereur - Cyrano - 28 décembre 2013 à  09:07

Mais la question de Marc-Albéric Lestage : "Que devons-nous donc en conclure ?" reste valide. Et alors ?....

PS : pour le prussien et ses assurances sociales, on sait tous ça.

Répondre à ce message #39394 | Répond au message #39393
Grossière ereur - Cyrano - 28 décembre 2013 à  09:39

j’ai oublié fin de ma phrase :
on sait tous ça, mais y’en a bien peu qui le rappellent.

Répondre à ce message #39396 | Répond au message #39394
Avis de recherche - jean-mimi - 29 octobre 2013 à 20:25

Recherche dans l’intérêt des familles :
Jean-Luc M. a disparu des écrans radars depuis une semaine et sa famille politique s’inquiète pour lui.
Signalement : cravate rouge, dents jaunes, et l’air hagard.
A été vu la dernière fois en train de haranguer des apprenants (on ne dit plus élève à l’EducNat) et leurs professeurs pour qu’ils manifestent.
Reviens Jean-Luc, il ne te sera fait aucun reproche !


Heureusement y’a Guérineau... - lola - 28 octobre 2013 à 19:11

Et surtout il n’a pas le melon comme irène felix qui ne prêche que pour devenir reine . On a déjà eu un roi ! reprenons notre liberté !


Heureusement y’a Guérineau... - fanfan - 28 octobre 2013 à 13:07

Et si c’était le candidat le plus sérieux et le plus à même de respecter les promesses faites aux berruyers ? En somme une vraie manière de faire de la politique !


Heureusement y’a Guérineau... - philippe Bensac - 28 octobre 2013 à 11:07

Perso, je pense que Guérineau est moins idéologue que Félix et je suis d’accord avec lui sur la poursuite de la politique de notre majorité consistant à ne pas augmenter les impôts locaux municipaux pour les 6 prochaines années.


Heureusement y’a Guérineau... - Peyrat - 7 novembre 2013 à  12:05

Il me semblait, cher Monsieur Bensac aux mille visages, que la politique de votre majorité consistait à augmenter les imports locaux la première année de mandature pour vous donner le luxe de clamer les années suivantes des taux d’impôts stables...

Répondre à ce message #39287 | Répond au message #39271
Heureusement y’a Guérineau... - carlos - 9 décembre 2013 à  18:38

M.Bensac j’en suis encore tout retourné comment est ce possible sur toute une carrière de ne dire que des âneries et dire que c’est sur nous que c’est tombé, pauvres Berruyers que nous sommes , vous êtes un peu notre plaie d’égypte, reste à savoir ce que nous avons fait pour mériter cela, j’ai bien une idée mais................

Carlos

Répondre à ce message #39376 | Répond au message #39271