Pièces et Main d’Oeuvre en Berry

Jeudi 25 septembre à 20h00, à la Soupe aux choux
vendredi 19 septembre 2014 à 07:43, par Les décroisseurs berrichons

Pièces et Main d'Oeuvre en Berry L’argument classique des défenseurs du « progrès » consiste à le présenter comme facteur de bien-être d’une part, et comme inéluctable d’autre part. Pourtant notre monde hyper-technologique n’a rien d’un paradis. Bardé de gadgets, pris dans les rets d’un monde technicien qui le façonne de part en part, l’homme « numérique » « hyperconnecté » bientôt « augmenté » s’angoisse. Parfois.
On lui chantait la liberté. On planifie son aliénation. Après la société de contrôle, voici venue la société de contrainte. Pour peu qu’il y réfléchisse un peu, s’il rend son cerveau disponible pour autre chose que les milliers de désirs consuméristes télécommandés, il se rend compte qu’il n’a choisi ni la vie qu’il mène, ni l’environnement qu’on lui impose.

Peut-on dire cependant que le phénomène technique soit un processus sans sujet ?

Après avoir démonté l’illusion d’un progrès salvateur, il est temps de montrer que les choix technologiques sont aussi des choix politiques.

Ou formulé autrement : il est fort possible aujourd’hui que le terrain privilégié où doive s’exercer la pensée et l’action politique soit le terrain en apparence le plus dépolitisé qui soit : celui des sciences et des techniques.

C’est en tout cas le message et le combat du collectif grenoblois : « Pièces et Main d’œuvre ». Après presque 15 ans d’enquêtes, d’analyses, de livres, d’interventions diverses, ces « animaux politiques » comme ils aiment à se présenter, qui se sont fait connaître notamment pour leur contestation radicale des nanotechnologies, leur refus des techniques d’identification électronique ou encore leur critique des mass-média, frappent les observateurs pour la radicalité de leurs analyses, l’originalité et la rigueur de leur production intellectuelle.

Ils ouvriront la saison du Café décroissant à Bourges qui depuis plusieurs années organise des interventions autour des thèmes liés à la décroissance équitable.

Venez nous retrouver et débattre avec Pièces et Main d’œuvre jeudi 25 septembre à 20h00, à la Soupe aux choux, Place Gordaine, à Bourges.

A noter qu’ils animeront des débats à Vierzon le 24 septembre (à l’auberge de jeunesse, place François Mitterrand, à 19 h 30), et à Saint-Amand-Montrond le 26 septembre (Grange Vannier, 14 rue Sully, à 20h00).

Une série d’entretiens pour mieux connaître PMO.

Site des décroisseurs berrichons.


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?