Contre la surveillance généralisée

Protestation très discrète mais concrète

mercredi 23 septembre 2015 à 07:00, par Mister K

Pendant que vous étiez en train de bronzer sur les plages ou randonner dans les montagnes, la loi relative au renseignement a été promulguée. Et en cette rentrée, nous avons légèrement modifié ce site. Mais quel rapport ?

Protestation très discrète mais concrèteVous ne l’avez certainement pas remarqué [1] mais depuis quelques jours, l’Agitateur est passé en https. C’est quoi ce charabia ? Cela signifie que désormais, entre votre navigateur internet et le serveur de l’Agitateur, la connexion est chiffrée [2]. Vous employez le plus souvent ce type de connexion quand vous vous connectez à votre banque ou que vous faites des achats sur internet. Vous allez dire, très bien, mais à quoi ça sert sur l’Agitateur ? Concrètement, à rien, aucune transaction financière, rien qui mérite d’être véritablement protégé sur l’Agitateur. Sauf que depuis le 24 juillet 2015 date de promulgation de la loi relative au renseignement globalement validée par le conseil constitutionnel le 22 juillet 2015, potentiellement toutes vos actions sur internet et par téléphone peuvent être lues ou écoutées par les services de renseignement français. Les opérateurs télécoms sont désormais obligés d’accepter l’installation au sein de leur infrastructure, de boîtes noires qui permettront cette surveillance automatique de masse et ce, et c’est tout le problème, sans l’intervention d’un juge. Bien sûr, cette loi fait suite aux attentats connus début 2015 notamment contre Charlie Hebdo et s’appuie sur l’émotion qu’ils ont suscités. Bien sûr, cette loi a généré quelques protestations mais globalement, elle est passée comme une lettre à la Poste. À noter qu’à l’exception du député communiste du Cher Nicolas Sansu, la totalité des parlementaires du Cher se sont prononcés pour cette loi [3].

À l’Agitateur, nous sommes fondamentalement contre cette loi qui même si elle se prévaut de l’intention louable de protéger la France et la population française, est la porte ouverte à toutes les dérives. Désormais, la France fait pire que les États-Unis et certainement pas mieux que la Chine. Bien sûr, comme tout citoyen français, on ne peut que s’en remettre à la loi. Mais quand la loi est mauvaise, il faut savoir le dire et résister. Notre résistance, certes modeste et somme toute contournable, consiste à compliquer la tâche des boîtes noires et des traitements automatiques via l’utilisation d’un protocole sécurisé. Comme vous certainement, nous n’avons rien à cacher. Mais l’on n’apprécie pas que l’on fouille dans nos affaires systématiquement et sans raison, sans même que la justice en soit informée et donne son autorisation. Toutes les atteintes aux libertés et à la vie privée doivent être dénoncées d’autant que rien ne nous garantit que cette loi sera pour l’éternité entre de bonnes mains.

Dans les mois qui viennent, un grand nombre d’initiatives allant dans le sens de la protection des données vont voir le jour. Par exemple, l’initiative Let’s encrypt soutenue entre autres par Mozilla et l’Electronic Frontier Foundation (EFF) a pour objectif de fournir gratuitement des certificats de sécurité afin de démocratiser l’utilisation du chiffrage sur les sites web. Autre initiative, Mailpile dont l’objectif est de faciliter le chiffrage des messages électroniques via un webmail. Les géants Google, Apple, Facebook participent déjà à la démocratisation du chiffrage suite au traumatisme de l’affaire Edward Snowden. Comme l’indique le journaliste Pierre Alonso, "que l’opposition politique repose sur des savoirs techniques n’est pas une bonne nouvelle". Déjà, des voix se font entendre comme celle du procureur de Paris qui avec des homologues américains et espagnols dénoncent une entrave à la justice suite aux initiatives de Google et Apple de chiffrer les données utilisateurs sur leurs systèmes d’exploitation pour téléphone portable Androïd et IOS. Mais jusqu’à preuve du contraire, le courrier postal qui circule se fait enveloppe fermée et est distribué dans des boîtes aux lettres qui le sont tout autant. Pourquoi devrait-il en être autrement des messages électroniques ? On appelle cela le secret de la correspondance.

[1Et ce serait plutôt bon signe puisque cela signifierait aussi que vous n’avez pas rencontré de problème au niveau de la consultation du site

[2Comprendre "crypté", mot couramment employé à tort

[3Pour mémoire, ce sont les députés Yves Fromion (Les Républicains) et Yann Galut (PS) et les sénateurs François Pillet et Remy Pointereau (Les Républicains)


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?