Portrait subjectif des candidats à l’élection présidentielle 2017

François Asselineau, faites tourner !

dimanche 16 avril 2017 à 16:12, par Mister K

François Asselineau. Que dire ? Si vous n’êtes pas familier des sites internet qui dénoncent le grand complot, vous ne le connaissez certainement pas. Enfin, si, vous avez dû entendre parler de lui, vaguement, lors des précédentes élections présidentielles, régionales ou européennes. Il faut dire que le complot commence avec les médias qui ne parlent pas de lui ou très peu. Heureusement, l’Agitateur est là pour réparer cette injustice.

Alors, pour situer Asselineau, il faut le mettre à droite comme les initiales de son parti, UPR - Union Populaire Républicaine - , le suggèrent. L’UPR, ça fait un peu précurseur du RPR sous 4ème République. Pourtant, c’est totalement contemporain puisque ce parti a été créé en 2007. Et François Asselineau en est le fondateur et le président. Au moins, il est président de quelque chose.
À droite donc, mais vraiment très à droite. Marine Le Pen s’inspirerait de lui. Comme si elle ne pouvait pas inventer toute seule les conneries qu’elle profère et qui sont à la portée de tous les bas de plafond de France et de Navarre. François Asselineau, c’est le candidat du Frexit. Comprenez qu’il est pour la sortie de la France de l’Union Européenne, à l’instar de ce que font les britanniques. Alors, on pourrait croire qu’il est contre l’Europe. Mais François Asselineau est avant tout anti-américain. Il voit les américains partout. Mais vraiment partout ! D’ailleurs, à l’Agitateur, nous sommes inquiets, on soupçonne que l’UPR a été infiltrée par ses fameux américains. Un indice chez vous, Frexit est un terme anglo-saxon ! Comment serait-ce possible autrement qu’à la faveur d’une infiltration des américains jusque dans les esprits des dirigeants et militants de l’UPR ?

Le truc de François Asselineau, c’est le mélange des genres. On pourrait assez facilement le prendre pour un dingue. Mais il met avant tout en avant son parcours de haut-fonctionnaire auprès des plus hauts responsables de l’état : Mitterrand, Chirac, Sarkozy. Comme si tous les haut-fonctionnaires étaient, au-delà d’avoir été à un moment potentiellement brillants scolairement, à l’abri d’une toile d’araignée au plafond. Il est capable de réciter des articles de loi ou de traités par cœur comme il l’a démontré lors du débat qui a opposé les onze candidats à la présidentielle 2017. Cela ne prouve pas grand-chose mais ça peut impressionner. Et donc, quand il affirme des choses, il y a toujours une part de vérité. Prenons Robert Schuman et Jean Monnet pères fondateurs de l’Europe, ils seraient des agents de la CIA selon Asselineau. Historiquement, tout le monde sait que la CECA a été créée avec "la bénédiction" des États-Unis. Jean Monnet était fortement imprégné de culture anglo-saxonne et transnationale. Tout cela c’est pour ce qui est avéré. Mais Asselineau, tire sur l’élastique et Jean Monnet devient un agent de la CIA. Ce qui est censé démontrer que l’Union Européenne est le jouet des américains. Autre exemple, Daech. Tout le monde comprend bien que Daech est le résultat des guerres précédentes en Irak ou Afghanistan et donc, qu’indirectement et involontairement, les américains (entre autres) ne sont pas innocents dans les désordres que connaît le Moyen-Orient. Asselineau ne s’embarrasse pas et fait de Daech une pure création des américains. Et hop ! Un complot de plus... Et tous les esprits un peu faibles peuvent s’abreuver sur de multiples sites internet "des preuves" du complot. D’où la relative popularité d’Asselineau dans les banlieues françaises, certains peuvent ainsi se convaincre que le grand satan américain est à l’œuvre partout et que c’est lui qui tire toutes les ficelles.

Comment comprendre cet homme ? Sa proximité avec le pouvoir pendant de longues années mais son éloignement des prises de décision est peut-être la cause de tous ses fantasmes. François Asselineau aime certainement se faire des films. Comment un homme, a priori intelligent, peut-il verser dans le complotisme tous azimuts ? Par la volonté de comprendre très certainement. Pour certain c’est dieu qui est l’explication de tout. Pour lui, ce sont les américains. Alors certes, les États-Unis sont la première puissance mondiale et sont, à ce titre, très influents dans le monde, c’est indéniable. Ils ont été mêlés à de nombreux coups tordus comme en Amérique du Sud par exemple. De là à voir leur influence jusque dans le logo de l’UMP ou le découpage des nouvelles régions françaises, on se dit qu’il y a une marge.

Sinon, on a remarqué une chose dont personne ne parle : François Asselineau parlerait couramment japonais. Comment pouvons-nous analyser cela ? Il prétend que c’est lié à son amour de l’Asie. Mais ne serait-ce pas pour mieux masquer son lien étroit avec la Russie ? Est-ce qu’en fait, il ne serait pas à la solde des japonais qui eux-mêmes seraient liés secrètement avec les russes tout en faisant croire aux américains qu’ils sont leurs alliés ? Non, non, non, nous n’avons pas fumé la moquette. Nous allons enquêter sur ce grand complot russo-japonais. Sortie sur vos écrans prochainement. Silence, on tourne !

L’ensemble des candidats à l’élection présidentielle 2017 "bénéficie" d’un portrait subjectif. Il s’agit de présenter les candidats tels qu’on les voit ou qu’on se les imagine. Il n’est pas dit qu’il y ait que du faux dans ces portraits.

Par ordre de publication :


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?