Élections législatives 2017 dans le Cher

Le Cher à Macron ?

jeudi 8 juin 2017 à 10:30, par Mister K

Dans le Cher, avant l’ère Macron, d’Ormesson, Sansu et Galut auraient été favoris dans leur circonscription respective pour ces élections législatives 2017. Mais...mais, une ère nouvelle semble se dessiner et les sondages à ce jour annoncent une vague "En Marche !". Tous à vos Nike...ou à vos gilets de sauvetage.

Les sondages nous font-ils marcher ? Va t-on vers une vague "En marche !" ? On a un peu de mal à y croire mais, même si les sondages se trompent parfois - et donc sont à prendre avec des pincettes -, assez souvent ils ne sont pas trop loin de la réalité. Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’actualité depuis plus d’un an, "En Marche !’ ou plus exactement désormais "La République en marche !" est officiellement un mouvement [1] créé en avril 2016, social-démocrate, centriste, ni de gauche, ni de droite mais comportant des membres de gauche et de droite. Emmanuel Macron, élu président de la République le 8 Mai 2017, s’est servi de ce mouvement pour accéder au pouvoir et cherche lors de ces élections législatives à gouverner grâce aux futurs élus de "En Marche !"...et donc à former une majorité présidentielle. Les idées de Macron et "En Marche !" sont plutôt libérales mais au sens américain du terme, au sens économique et sociétal...donc plutôt progressistes [2]. Si sur la loi Travail, Macron a été très clair, pour le reste on est plutôt dans le flou, un flou renforcé par la composition de cette potentielle future majorité. On a donc une vague idée des idées de "En Marche !" dont la vague risque de nous submerger. De là à dire que les français divaguent...

Le Cher va-t-il être concerné par cette vague ? Difficile à dire...Au niveau notoriété, si dans la deuxième circonscription du Cher [3] la candidate d’En Marche, Nadia Essayan, est relativement bien implantée à Vierzon ce n’est pas forcément le cas dans la première circonscription [4] avec François Cormier-Bouligeon qui, s’il est originaire de Bourges, a navigué ces dernières années entre la Nièvre et Paris tandis que dans la troisième circonscription [5] le leader d’En Marche dans le Cher, Loïc Kervran, est lui aussi relativement peu connu. Donc, pour ces trois candidats, sans vague "En Marche !", point de salut. À noter qu’au niveau des profils, les trois candidats d’En Marche du Cher sont assez représentatifs du mouvement avec Nadia Essayan issue du Modem de Bayrou, François Cormier-Bouligeon issue du Parti Socialiste et Loïc Kervran sans véritable passé politique mais avec un CV qui va de Science Po à la banque HSBC où il travaille actuellement à Paris.

Face à "En Marche", la grande inconnue reste le vote Front National et dans une moindre mesure, le phénomène France Insoumise. Le Front National est le parti qui a obtenu le plus de voix dans le Cher au premier tour de l’élection présidentielle devant "En marche !" et la France Insoumise. Mais les candidats Front National dans le Cher n’ont pas la notoriété de la fille Le Pen.

1ère circonscription

La première bonne nouvelle, c’est que cette circonscription tenue par la droite depuis 1988 et par le très à droite Yves Fromion (UMP) depuis 1997 va changer de tête. L’héritier de l’ancien député, Wladimir d’Ormesson (UMP), faisait figure de favori pour lui succéder. Mais ça, c’était avant Macron. À noter que Wladimir d’Ormesson avait stratégiquement, comme son mentor local, soutenu Nicolas Sarkozy pour la primaire de droite...ce qui donne un peu le niveau. Face à lui, François Cormier-Bouligeon peut espérer profiter de l’effet Macron qui a obtenu le plus de voix dans cette circonscription au premier tour de l’élection présidentiel. À gauche, Céline Bézoui (PS) et Frédéric Renard (FI) auront vraisemblablement du mal à tirer leur épingle du jeu dans cette circonscription très à droite.

Liste des 9 candidats : Romain Guillaume - Divers (Union populaire républicaine), Frédéric Renard - La France insoumise, Laurent Sorcelle - Union des démocrates et indépendants, François Cormier-Bouligeon - La République en marche !, Françoise Pouzet - Europe Écologie Les Verts, Wladimir d’Ormesson - Les Républicains, Sylvie Cerveau - Lutte ouvrière, Jean-René Coueille - Front National, Céline Bezoui - Parti socialiste

2ème circonscription

Nicolas Sansu, candidat sortant, va-t-il s’en sortir dans cette circonscription ? C’est possible puisque le candidat communiste est soutenu par la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Mais dans cette circonscription, un important vote en faveur du Front National est attendu. On pourrait donc au second tour assister à une triangulaire avec en sus la candidate de La République en marche !, Nadia Essayan.

Liste des 10 candidats : Richard Carton - Divers, Sophie Bertrand - Les Républicains, Nicolas Sansu (député sortant) - Parti communiste français, Charly Perragin - Divers, Marie-Thérèse Petit - Europe Écologie Les Verts, Régis Robin - Lutte ouvrière, Martine Raimbault - Front national, Nadia Essayan - MoDem (La République en marche !), Agnès Sinsoulier-Bigot - Parti socialiste, Carole Sicot - Divers (Union populaire républicaine)

3ème circonscription

Pour le très médiatique Yann Galut (PS), ce n’est pas gagné malgré le retrait de la candidature de Louis Cosyns (UMP). Il devra faire face au jeune loup d’En Marche, Loïc Kervran. Pour le coup, malgré son étiquette, Yann Galut sera bien un des représentants de la gauche. Une gauche qui part très divisée avec notamment une candidate communiste, Magali Bessard, en plus d’un candidat France Insoumise, Jean Riffet. À droite, Olivier Béatrix tentera de rallier un maximum d’électeurs, le retrait de Louis Cosyns devrait lui faciliter la tâche.

Liste des 12 candidats : Magali Bessard - Parti communiste français, Eric Thevenin - Debout la France, Alain Rodric - Union populaire républicaine, Loïc Kervran - La République en marche !, Jean Riffet - La France insoumise, Yann Galut (député sortant) - Parti socialiste, Olivier Beatrix - Union des démocrates et indépendants, Samuel Vaisson - Divers, Catherine Menguy - Europe Écologie Les Verts - Louis Cosyns - Les Républicains, Jordan Le Goïc - Front national, Éric Bellet - Lutte ouvrière

[1En réalité un parti politique...

[2Traditionnellement, la droite française est plutôt libérale au niveau économique mais conservatrice pour le reste

[3Bourges-1, Chârost, Graçay, Lury-sur-Arnon, Mehun-sur-Yèvre, Saint-Doulchard, Vierzon-1 et Vierzon-2

[4Les Aix-d’Angillon, Argent-sur-Sauldre, Aubigny-sur-Nère, Bourges-2, Bourges-4, Bourges-5, La Chapelle-d’Angillon, Henrichemont, Léré, Saint-Martin-d’Auxigny, Sancerre, Vailly-sur-Sauldre

[5Baugy, Bourges-3, Charenton-du-Cher, Châteaumeillant, Châteauneuf-sur-Cher, Châtelet, Dun-sur-Auron, La Guerche-sur-l’Aubois, Levet, Lignières, Nérondes, Saint-Amand-Montrond, Sancergues, Sancoins, Saulzais-le-Potier


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?