Parisien-Libéré : Bourges en expansion ! Z’ont pas vu la rue d’Auron

mardi 24 octobre 2017 à 09:07, par Cyrano

Ça alors ! on l’ignorait, mais le quotidien le Parisien Libéré donne le scoop : Bourges est « une agglomération en plein essor ». Houla, ça vaut le coup qu’on lise plus…

T’as vu Le Parisien ?

Dans Le- Parisien-Libéré (Aujourd’hui-en-France) du lundi 8 octobre, y’a le supplément ECO comme d’hab, avec un dossier spécial : "Huit agglomérations en plein essor". Et les huit, c’est du gros calibre : Nantes, Strasbourg, Lyon, etc. bref. Dans ces gros calibres, y’a Bourges. Non ? Si ! Et c’est pas Trump qui a choisi les villes.
Parisien-Libéré : Bourges en expansion ! Z'ont pas vu la rue d'AuronComme me le faisait remarquer une amie, en plus, sur la carte, on voit bien que c’est nous qu’avons gagné l’hélico d’Apocalypse Now, ta-ta-taa TAaaa… Quelle chevauchée. Evidemment, ça n’a pas échappé à Pascal Blanc, maire de Bourges.
Ça dit quoi, l’article d’Aujourd’hui-en-France ?
Ça recrute « à tour de bras ». En trois ans, MBDA a formé trente ajusteurs aéronautiques dont la moitié a été embauchée à Bourges (source France 3, à manier avec précautions). Ah oui, quand même, ça fait donc 4 millions de chômeurs - 15 égal 3.999.985 chômeurs.

J’ai des lunettes varifocales, et franchement, Bourges en expansion, je ne vois pas ça rue d’Auron, par exemple.

T’as vu la rue d’Auron !

Vous vous souvenez, gens de Bourges, du slogan qu’avait fleuri ? et ce petit autocollant que les commerçants enthousiastes placardaient sur leur vitrine. T’as vu la rue d’Auron ! Eh bien j’y suis allé voir, après avoir lu l’article d’Aujourd’hui-en-France. Alors, on va les voir, toutes ces foisonnantes vitrines d’une rue foisonnante d’une ville en expansion. Il suffit de passer le pont, et on y est.
Là, non, excuses, ce ne sont pas les bonnes images. Ça, c’était avant avant, bien avant. Plus de pub sur le fronton de la rue. Maintenant, c’est un bar. C’était ! Car Le P’tit Zinc est défunt, comme avant lui Le Van Gogh avait défunté. Allez, on parcourt une bonne centaine de mètres, jusqu’au tabac-presse à l’angle de la rue Florentin Labbé ?
Ah oui, tout ça en une centaine de mètres ? Pour SOS PC, je ne suis pas sûr - mais la vitrine est complètement en déshérence et ça ne répond pas au téléphone, alors... On a même deux vitrines fermées, côte à côte. Ça ne fait pas en plein essor. Il n’y a même plus la lingerie Jour & Nuit. Ne déprimons pas, maintenant, on va remonter, ah oui, ça monte légèrement durant presque 300 mètres, jusqu’à ce qu’on croise la rue des Arènes.
Ho la le carnage. La Cathédrale est peut être référencée à l’Unesco, mais faut un gros cahier pour lister les commerces disparus non repris. Positivons, y’a de la diversité : vitrine vide sinistre, vitrine panneau agglo, avec grands rideaux de papiers, ou store baissé. Certaines l’une jouxtant l’autre. Wahou, ça va de l’avant. Maintenant, rassemblons nos deux pieds, et montons une ch’tite centaine de mètres, pour aller croiser la rue des armuriers et en finir avec cette longue rue, la Cathédrale presque à portée de voix.
Ah zut, encore plus de lingerie là. Une belle bâtisse en pierre semble vide (avec un affichage juridique auquel je n’ai rien compris). Et ATN, une boutique pour votre sécurité : rideau de fer toujours baissé - même sur le site la référençant. Alors, vide ou pas : l’effet est le même.

Une trentaine de vitrines désertées. Beau tableau de chasse pour une rue de Bourges, ville en forte croissance, comme l’écrivait Aujourd’hui-en-France. Ce n’est pas joyeux. Au moment ou j’écrivais cet article, v’la-t-y pas que le maire de Bourges, Pascal Blanc, se lamente sur la désertification de notre centre ville. Il est énergique il propose un moratoire. Mais doucement, m’sieur le maire : un moratoire pour le territoire de Bourges uniquement. Tiens, j’étais déprimé en voyant la rue d’Auron, mais merci monsieur le maire, vous m’avez fait rire.


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Parisien-Libéré : Bourges en expansion ! Z’ont pas vu la rue d’Auron - epujsv - 4 décembre 2017 à 14:28

Tatatatataaaaa...Aïe...Rrrrrrr : Bourges Plus créé le Centre de Ressources des l’Industries de la Défense :

"Bourges plus est la première agglomération à prendre en compte dans son plan de soutien à cette industrie d’excellence, les vœux du Président de la République sur l’européanisation de notre industrie de défense.

Dans le cadre de sa stratégie de Développement Économique, Bourges Plus a décidé de renforcer son accompagnement des industries de la défense et de la sécurité pour, à la fois, structurer et dynamiser la filière sur le territoire mais également travailler sur sa mise en lumière, tant au niveau national qu’international.

Bourges Plus lance le CID, tout à la fois Centre de Ressources pour l’industrie de défense et accélérateur dédié́ aux start-ups de la Défense et de la Sécurité.

Bourges Plus : http://www.agglo-bourgesplus.fr/Actualites/Creation-Centre-de-ressources-Industries-de-la-Defense

C’est beau Bourges. Ca donne envie. Pourquoi ne pas la renommer Thanatos.


Parisien-Libéré : Bourges en expansion ! Z’ont pas vu la rue d’Auron - epujsv - 4 décembre 2017 à  14:48

Un rapport peut-être ?
Loïc Kervran, Député LREM, 3e circons. du Cher,
Commission permanente :
Défense nationale et forces armées (membre)
Missions parlementaires :
Délégation parlementaire au renseignement (membre nommé)
Commission d’enquête chargée d’examiner les décisions de l’État en matière de politique industrielle, au regard des fusions d’entreprises intervenues récemment, notamment dans les cas d’alstom, d’alcatel et de stx, ainsi que les moyens susceptibles de protéger nos fleurons industriels nationaux dans un contexte commercial mondialisé (membre)

https://www.nosdeputes.fr/loic-kervran

Répondre à ce message #43083 | Répond au message #43082
Parisien-Libéré : Bourges en expansion ! Z’ont pas vu la rue d’Auron - epujsv - 4 décembre 2017 à  20:11

Thanatos sur Auron.

Répondre à ce message #43084 | Répond au message #43082
Z’ont pas vu la rue d’Auron - Cyrano - 5 décembre 2017 à  17:08

Heureusement, Eros s’oppose à Thanatos.
Où c’que serait Eros, rue d’Auron ?
Faudrait organiser un rallye avec les quartiers chics de Bourges.

Répondre à ce message #43085 | Répond au message #43084
Z’ont pas vu la rue d’Auron mais les marchands de canons, si - epujsv - 5 décembre 2017 à  20:50

ah oui, les quartiers chicos de Thanatos et Hypnos.

Eros, aux dernières nouvelles a disparu de la surface de la terre. Il s’est caché.

300 000 euros d’argent public pour payer une boite de "consulation" de recherche, conseils, etc... de marchés militaires en Australie pour des PME-PMI locales : France Bleue du vend. 1er décembre 2017
"Pour créer ce centre de ressources l’agglomération Bourges+ va faire appel à la société Victanis"

L’idée est de prodiguer aux PME-PMI une photographie précise des technologies sur lesquelles elles vont pouvoir se positionner et des mécanismes d’achat du Ministère australien de la Défense"

L’agglomération de Bourges a déboursé 300.000 euros sur l’année 2018 pour financer ce projet Très fort, c’est déjà déboursé avant l’année à venir.

C’est une façon de voir l’utilisation des deniers publics. C’était une priorité. C’est évident : il fallait absolument aider le marché de l’armement et celui des PME PMI partenaires. Ca doit être ça, l’Innovation.

Répondre à ce message #43086 | Répond au message #43085
Parisien-Libéré : Bourges en expansion ! Z’ont pas vu la rue d’Auron - franck - 7 novembre 2017 à 21:57

En avril 2014, dans la rue d’Auron, sur les 115 locaux commerciaux répertoriés, j’en avais recensé 18 de vide soit 16%...on appréciera l’essor du commerce dans cette rue !!!

Sur la rue Coursarlon en avril 2014, sur 45 locaux commerciaux répertoriés il n’y en avait que 2 de vides (4% de vacance commerciale).
Sur Mirebeau c’était 4 de vide sur 75 locaux commerciaux (5% de vacance commerciale).
Alors certes Avaricum a crée de nouveaux magasins mais ne compense pas entièrement cette forte chute.

Dans le même temps, on a vu tout ce qui a ouvert en périphérie...et tout ce qui va ouvrir.

Mais que voulez vous, quand la commune de Bourges accepte 70673 m2 en CDAC entre 2013 et 2017, il ne faut pas s’étonner ensuite du résultat (même sur ces 70673 m2 tout n’a pas été accepté en CDAC et tout n’a pas aboutie sur le terrain).


Z’ont pas vu la rue d’Auron - Cyrano - 11 novembre 2017 à  08:52

Mardi dernier, 6 novembre, le jeu des 1000 euros, était à Guérigny, dans la Nièvre. Un candidat étant de Nevers, Nicolas Stoufflet fit allusion au sujet avec les commerces du centre-ville de Nevers « qui souffrent » et des grandes surfaces qui « ont un peu dévitalisé les centre-ville » et des maires qui commencent à réagir. Comme le dit le candidat : « On marche dans les rues où beaucoup de trompe-l’œil ont remplacé les vraies devantures. »

Répondre à ce message #43062 | Répond au message #43059