Garciaphone - Dreameater

jeudi 7 décembre 2017 à 19:20, par Mister K

Depuis Constancia en 2013, on attendait avec impatience le nouveau Garciaphone. Comme toujours dans ces cas là, l’attente est si forte que l’on a peur d’être déçu.

Garciaphone - DreameaterVous l’avez deviné, si vous lisez cette chronique, c’est qu’il n’en est rien : ce mangeur de rêve est un très bon disque, un des meilleurs que l’on ait écouté en 2017. Les auvergnats de Garciaphone ont des rêves qui vont bien au-delà de la chaîne des puys, de l’autre côté de l’Atlantique, dans les grands espaces où ils n’ont pas de limites visibles. Et ils nous embarquent avec eux, tranquillement, paisiblement. Le contraste entre le calme de l’instrumentation et le chant d’une part et les textes d’autre part, beaucoup plus sombres, est marquant. Les rêves, aussi cotonneux soient-ils, sont pleins de tristesse, de mélancolie, de trou noirs. La musique en est la lumière. *Mourning of the day*, l’un des titres les plus enjoués en est l’exemple parfait. La grande énigme du monde tel qu’il va est totalement mis en musique et en texte par Oliviez Perez [1] qui joue d’à peu près tout sur ce disque (chant, guitares, batterie, claviers, percussions) accompagné par Matthieu Lopez (basse et guitare) et Zacharie Boissau (piano et claviers), le tout enregistré en partie à la maison, en Auvergne.

Ce qui remarquable à l’écoute de ce disque, c’est la maîtrise des mélodies, des rythmes, du chant qui donnent une impression de facilité, comme si tout cela coulait de source. Pourtant, on sait, on se doute que ces rêves ont longtemps mijoté avant de pouvoir être dégustés. Tout semble écrit avec une minutie infinie. Et le résultat est épatant. Cette pop aux airs folk (à moins que ce soit l’inverse) semble intemporelle. Le disque est digne des plus grands, quelque part entre Elliot Smith et Jason Lytle.

On vous invite chaudement à découvrir cet album et à vous laisser emporter par les écoutes.

Disponible sur :
- Bandcamp
- Spotify
- Deezer
- ...et dans toutes les (très) bonnes crèmeries

[1Olivier Perez avait participé au très beau disque de Pain-Noir sorti fin 2014.


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?