Archives
FOOTBALL / 8-9-10 août 2003

Démarrage en douceur du FC. Bourges

dimanche 10 août 2003 à 19:48, par Charles-Henry Sadien

Ambitieux cette saison, le FC Bourges a bien démarré le championnat de CFA avec une victoire logique face à l’équipe de Concarneau (3-1). En ligue 2, l’équipe de Châteauroux est tombée de haut face à Valence (3-0), Tandis qu’en National, la surprenante équipe de Romorantin s’est installée à la troisième place et que le Tours F.C, qualifié tardivement, poursuit lentement mais sûrement, sa remise à niveau.

STABILITE AU FC. BOURGES. Peu de nouveautés du côté du Stade Jacques Rimbault pour la reprise du championnat, puisque l’effectif est resté quasiment inchangé par rapport à la saison dernière. Eric Lestrade a arrêté sa carrière de joueur pour rejoindre le staff technique, Laurent Tomczik peu convaincant au poste de buteur n’a pas été conservé alors que Sébastien Dubroca et Loïc Rodriguez, mal ou peu utilisés par l’entraîneur Pavlé Vostanic ont préféré changer d’air plutôt que de se morfondre en équipe réserve. Logique, pour des joueurs d’une telle qualité.

Au rayon arrivées, on note avec plaisir le retour de Mourad Mérabti ainsi que le recrutement de Cédric Guillaumin (Romorantin / National), et Julien Korman (Salbris / CFA2), tous appelés à animer le secteur offensif, défaillant la saison dernière. En outre, le club de Vérone (Série 1 en Italie), a effectué un prêt à titre gracieux de deux joueurs qu’il juge prometteurs et qu’il voudrait voir s’aguerrir à Bourges. Il s’agit d’un défenseur, Soppo M’Bouwou, et d’un milieu de terrain, Abdallah, dont ont connaît encore mal les capacités mais dont on peu supposer qu’ils n’ont pas été envoyés à Bourges pour faire banquette ou jouer en équipe réserve.

La véritable nouveauté pour le match d’ouverture à domicile face à Concarneau, était finalement le changement de format du magazine du club (A4 au format paysage, plié en deux, comme lors de la dernière année de l’édition papier de L’Agitateur), mais surtout les affreux maillots gris portés par les joueurs berruyers, qui obligeaient les supporters à scander « Allez les gris ! ». Un peu craignos, non ?

Toujours est-il que les berruyers qui souhaitent saisir cette année l’opportunité d’une montée en National ont fait de bons débuts dans ce championnat avec une victoire qu’ils ont su se rendre facile face à une équipe promue de CFA2, Concarneau. Les bretons, extrêmement fébriles en défense mais assez techniques et joueurs dans le secteur du milieu et de l’attaque, n’auront tenu le coup qu’une... dizaine de seconde ! Le temps pour Da Costa de faire une passe au coup d’envoi sur le côté droit à destination de Zerdouk, qui centrait sur la tête de Brunel, lequel ouvrait le score comme à l’entraînement. Mais le cauchemar ne s’arrêtait pas là pour les joueurs du Finistère puisqu’en seconde période, l’arbitre sifflait un penalty sévère pour un tirage de maillot sur Da Costa, et sortait deux cartons rouges contre la charnière centrale, totalement dépassée par les événements. Entre temps, Da Costa, après avoir loupé quelques belles occasions, y allait de son petit but, tranquillement. Heureusement pour l’esprit du sport, Concarneau sauvait l’honneur à neuf contre onze, avec un très beau but de Lehacaut (89ème), applaudi comme il se doit par le pourtant très chauvin public berruyer (un gros millier de spectateurs).

La victoire - logique - du FCB qui occupe la tête du championnat avec les deux autres prétendants à la montée, Saint Brieuc et le Racing 92, doit cependant être tempérée par un jeu berruyer très brouillon (avec un abus des longues balles en profondeur au détriment d’un jeu au sol plus léché), et par un adversaire visiblement tétanisé pour son intronisation dans le championnat de CFA, qui plus est dans le groupe réputé le plus difficile. On a noté également un déficit technique du côté de Bourges et une insuffisance de fonds de jeu, dû en partie à l’absence de Carlos Duarte. Au registre des déceptions, on citera Laurent di Bernardo qui a commis plusieurs bourdes dont il n’a pas l’habitude, ainsi peut-être que Ibrahima Diop, qui, s’il s’est bien débrouillé, peut néanmoins faire beaucoup mieux. Au niveau des « étoiles », impossible de ne pas mentionner Franck Moulin, flamboyant, repositionné en milieu récupérateur pour succéder à Eric Lestrade. Quant à Johan Pasdeloup, formé au club et qui était aux portes de l’équipe première la saison dernière, il a effectué un match très sérieux et prometteur. Cédric Guillaumin, entré en cours de jeu a également fait forte impression. Vif, technique et bouillonnant, sa complémentarité avec Younes Zerdouk est déjà évidente. On attend avec impatience que ces deux là soient associés à Carlos Duarte avec Da Costa juste devant.

La semaine prochaine, le FCB sera confronté à son premier « vrai » test de la saison, face à Châtellerault, solide équipe de CFA qui s’est lourdement inclinée face à Saint Brieuc (4-1). Rencontre très difficile en perspective.

FC Bourges : Ménage - Sassier, Di Bernardo, Pasdeloup - Zerdouk, Moulin, Diop (Verneuil, 87ème), Bengriba - Brunel (Bécard, 80ème), Da Costa, Guebels (Guillaumin, 60ème). Buts : Brunel (1er), Guebels (53ème pen), Da Costa (85ème).

EFFECTIF 2003-04. Gardiens : Ménage, Chapellier, Petchy - Défenseurs : Di Bernardo, Belradjaa, Sassier, Soppo Mbouwou, Moulin, Verneuil, Bengriba, Pasdeloup, Abbas, Diop - Milieux : Duarte, Guillaumin, Appert, Korman, Zerdouk, Bécard, N’Gambeket, Merabti R, Abdallah - Attaquants : Da Costa, Brunel, Merabti M, Guebels. Entraîneur : Vostanic.

CHATEAUROUX REDESCEND SUR TERRE. En Ligue 2, les esprits s’étaient semble-t-il vite échauffés chez nos amis castelroussins après la victoire des protégés de Victor Zvunka face à Saint-Etienne (2-0). Si le résultat était positif, la manière avait pourtant laissé quelques inquiétudes. Inquiétudes confirmées face à Valence, puisque les Valentinois ont étrillé les berrichons 3-0. Un mal pour un bien : Victor Zvunka aura ainsi moins de difficultés à faire comprendre à certains qu’ils doivent redescendre de leur petit nuage. Le club ayant été sauvé de la liquidation judiciaire à grands coups de millions d’argent public, il serait de bon ton que les enfants gâté du football berrichon ne jouent pas « la fleur au fusils »...

L’équipe de Grenoble entraînée par l’ancien berruyer Alain Michel, après être resté au point mort face à la modeste équipe de Besançon (0-0), s’est inclinée à Troyes (3-2). De mauvais augure pour les Grenoblois très ambitieux cette saison, et qui ont essayés en vain de s’attacher les services d’un certain... César Da Costa durant la trêve estivale. Nos voisins Clermontois eux aussi tenus en échec (0-0) lors de la première journée face à Rouen (menée par l’ancien entraîneur de l’équipe réserve de Bourges Yves Brecheteau), ont réalisé une bonne opération en venant à bout de l’équipe de Caen (1-2). En revanche, zéro pointé pour l’équipe de Angers, en proie à des problèmes extra-sportifs et battue à domicile face à Valence (0-2), puis sur le terrain de Amiens (1-0). Des angevins qui comptent dans leur effectif l’attaquant Peter Sampil, qui avait fait un court passage à Bourges en ne disputant que très peu de match en équipe première (en National à l’époque).

Enfin, signalons que deux autres anciens berruyers, l’attaquant Gaston Diamé (Reims) et le milieu défensif Mounir Soufiani (Laval), sont toujours sur la liste des transferts, à la recherche d’un club. De quoi donner quelques idées aux dirigeants berruyers qui cherchent paraît-il à enrôler un attaquant supplémentaire si une bonne occasion se présentait ? Imaginez un duo d’attaque Da Costa - Diamé avec Soufiani à la récupération, Zerdouk, Guillaumin et Duarte dans le rôle des dynamiteurs ! ! Les supporters de Bourges salivent déjà !

LE TOURS FC S’ACCROCHE BIEN. Promu de justesse en National (sans que cela soit immérité au regard de son parcours remarquable en CFA dans un groupe très difficile), le Tours FC a vu sa préparation d’avant saison tronquée. Il faudra donc de longues semaines pour que les joueurs de Robert Falette se mettent au diapason du Championnat National (qui devrait s’appeler l’année prochaine ou dans deux ans « Ligue 3 »). En attendant, il faut bien serrer les dents. Après une courte défaite à domicile face à Nimes (0-1) devant 4000 spectateurs, les Tourangeaux sont parvenus à ramener un très bon match nul de Beauvais (1-1).

Le SO Romorantin, après une saison difficile est reparti sur un rythme très élevé : victoire à Louhans-Cuiseaux (2-3), puis à domicile face à Bourg-Péronnas (1-0). Les Romorantinais partagent ainsi la place de leader avec Reims et Brest. Parcours plus délicat en revanche pour Libourne Saint Seurin emmené par les anciens berruyers Davy Merabti et Ali Hadjérès, avec deux défaites consécutives face au GFCO Ajaccio (1-0) et Brest (0-1).

Mercredi prochain, le Tours FC accueillera l’AS Angoulême Charente, alors que Romorantin cherchera à confirmer un bon début de saison en se rendant à Sète, et que Libourne essaiera de ramener un petit quelque chose en allant affronter le Stade de Reims d’un certain Ladislas Lozano de retour en France après son périple au Maroc et au Qatar.