Archives

Xénophobie au sein du PS

samedi 9 juillet 2005 à 00:11, par festen

Le 7 juillet s’est tenu à Bourges le conseil fédéral du parti Socialiste du Cher. Convoqué pour discuter des futures élections sénatoriales, il ne comportait pas à son ordre du jour la question Matus.

Madame Matus conseillère fédérale et son mari Robert conseiller fédéral étaient présents.

Pendant une heure et demi les communications statutaires ont trainé dans une atmosphère glaciale. L’ordre du jour étant épuisé, ont été abordées les questions diverses.

Le débat a quand même été lancé par un militant de base Pierre Jean Razanamamonjy (qui n’avait pas le droit de vote)sur la question des propos xénophobes tenus à St Amand...

Dans une atmosphère violente et houleuse, émaillée d’insultes, de nombreux conseillers ont pris la parole.

Madame Matus a déclaré avoir proposé sa démission lors de la réunion de la section de St Amand la semaine dernière.

Pour la première fois, des propos xénophobes explicites ont été prononcés dans une réunion départementale du parti socialiste (et ce non plus par madame Matus), exprimant des positions encore plus "tranchées" malgré la réprobation d’une notable partie de l’assistance...

Avant même d’envisager toute sanction précise, que ce soit l’exclusion du parti, demande de démission du conseil municipal, un premier vote a été proposé portant sur le principe d’une communication fédérale publique prenant position sur les propos de madame Matus.

Sur cette simple question, il y a eu vote et le vote a été négatif à 57 %.

Le parti socialiste du Cher a refusé à sa majorité de prendre position sur les propos de madame Matus.

Parmi les conseillers fédéraux présents, seules les personnes suivantes ont voté pour ce principe

Irène Félix (Bourges)

Agnès Chevauché (Lignières)

Anne Marie Guilloneau (Bourges)

Aissa Frahta (Bourges)

Bernard Dupuy (Bourges)

Laurent Quillerié (Bourges)

Chantal Millérioux (Bourges)

Jean Claude Bridon (Bourges)

Après ce premier vote négatif, le conseil fédéral s’est séparé. Notons d’abord ceci avant d’y revenir plus avant dans un article suivant...

Le clivage datant de l’ancien référendum n’est plus pertinent puisqu’au moins deux conseillers fédéraux de la motion A auront voté Non et qu’au contraire Jean Claude Bridon (candidat aux élections cantonales du Châtelet), nous le saluons, a voté Oui et surtout Irène Félix qui s’est engagée précisément pour cette motion.

Son comportement a été impeccable et tout à son honneur.

Elle a tenue par exemple à condamner les propos selon lesquels ces déclarations xénophobes avaient quelque chose de positif parce qu’ils permettaient de faire avancer le problème et que les gens du voyage allaient avoir leur terrain...

La quasi totalité des conseillers fédéraux présents de Bourges ( moins une voix pour le Non) a voté Oui tandis que les représentants du Sud et du Nord du département (sauf Lignières ) mais aussi de St Amand et de Vierzon ont voté Non et l’on peut citer parmi les plus importants Yann Galut et Marcel Mazenoux

Une nouvelle réunion de la section de St Amand va se tenir. La démission de madame Matus y sera encore évoquée.
Devant le scandale provoqué en conseil fédéral par leur attitude et l’impossibilité ou madame Matus sera de tenir un seul conseil municipal devant Vinçon, les militants de St Amand vont ils persévérer ?

commentaires
> Xénophobie au sein du PS - 26 août 2005 à 17:34

peux pas répondre


#2693
> Xénophobie au sein du PS - festen - 22 juillet 2005 à 14:12

bonjour il n’y a aucun message de festen parmi ceux de ce forum comme mister k pourra vous
le confirmer. nous n’avons pas à rentrer dans ce forum
nous devons dire que pour écrire cet article nous avons interviewé 12 personnes figurant à ce conseil et que nous n’avons pas développé les propos qui ont pu s’y tenir


#2596
[HS] Pour en finir avec les problèmes d’identité sur internet. - Mister K - 22 juillet 2005 à  20:50

il n’y a aucun message de festen parmi ceux de ce forum comme mister k pourra vous le confirmer

Bon, ce sujet commence à me fatiguer. Sur Internet, personne n’est totalement anonyme. On peut retrouver, par des moyens techniques, votre identité pour peu que l’on cherche...et qu’un juge d’instruction intervienne auprès des fournisseurs d’accès afin d’obtenir l’identité et les coordonnées de la personne à qui est facturé l’accès internet. Ce dernier n’est pas forcément celui qui utilise, et ce d’autant qu’il y a de nombreux endroits d’où l’on accède à un internet mutualisé (cybercafé, entreprises ou institutions etc.).

Ensuite, il y a des gens qui brouillent les pistes techniques et qui utilisent des outils dits "anonymizer" par exemple. Ceux-là n’ont pas forcément quelque chose à se reprocher contrairement aux idées reçues. Ils protègent leur vie privée, c’est leur droit.

Maintenant, il y a des moyens moins techniques comme le style d’écriture, les signatures etc. qui peuvent permettre de deviner l’identité d’une personne... on est là dans l’ingénierie sociale. Mais là, on devine, on suppose, on est sûr de rien.

De toute façon, je ne suis pas juge d’instruction. Je n’ai donc aucun pouvoir permettant de retrouver l’identité de qui que ce soit. Je ne peux donc confirmer quoi que ce soit.

Comment garantir qu’une personne qui signe zorro soit toujours la même personne ? Sur l’Agitateur, il n’y en a aucune. C’est juste une question de choix. Personnellement, j’ai le même pseudo depuis 1997, je n’en utilise pas d’autres. Je fais confiance aux intervenants pour faire de même et ainsi faciliter les débats.

Si l’on veut que zorro soit toujours le même zorro, il n’y a pas de miracle, il faut obliger les gens à se signer (login/mot de passe). Et encore, ce n’est pas vraiment suffisant. La seule bonne façon serait d’utiliser des clés GPG (PGP). Je vous passe les détails techniques. Nous sommes contre car ce serait un frein aux contributions et donc, quelques part, un frein à la liberté d’expression sur ce site.

Désolé de ce message hors-sujet, mais c’était pour répondre à un point hors-sujet d’un message de Festen. Sachant que je pense que Festen est bien Festen, sinon, il n’aurait pas abordé ce point. Ingénierie sociale. CQFD.

#2600 | Répond au message #2596
> Xénophobie au sein du PS - dtc - 13 juillet 2005 à 20:58

festen tu t’appelerai pas pierre jean des fois ? si oui que faisais tu au conseil fédéral ? tu n’as ni le droit de vote ni le droit à la parole que je sache !!


#2576
> Xénophobie au sein du PS - Klingenfelt le berrichon - 17 juillet 2005 à  17:17

"ni le droit à la parole".... ???? Ouh le beau Stal que voilà, j’savais pas que ça existait encore des dinosaures comme ça.... Et en plus ça bave, ça dénonce, oulalala, pôv Berry ! Ce n’est pas en muselant que la confiance reviendra, m’est avis.....
M’en fous que Festen s’appelle Pierre, Jean ou Arthur, ce qui m’interesse, c’est de connaitre les agissements internes des représentants du peuple, et grâce à Festen, j’en sais un peu plus... Merci à lui !

#2580 | Répond au message #2576
> Xénophobie au sein du PS - dtc - 17 juillet 2005 à  19:34

sauf que la dite personne fait elle même partie de cette bande de pourri et qu’il contribue bien à foutre la merde en interne !! alors quand on sait pas on se tait

#2581 | Répond au message #2580
> Xénophobie au sein du PS - mon nom est personne - 18 juillet 2005 à  12:21

Difficile alors d’y voir clair entre la merde et la pourriture, c’est à s’y perdre.
La "lepenisation des esprits " (terme qui n’a pas de réelle définition et qui est très réducteur dans le temps et la signification du racisme, de la xénophobie, qui a quelque chose du marketing ) consiste également en ce procédé, de mettre tout dans un même sac à merde, de tout mélanger .

"tous pourris" ? Bien sûr que non. Ce serait trop simple et c’est une imagination stérile si facile à exploiter, à diffuser ,
ça rend idiot et ça ne rend pas démocrate.

Un des 22 fugicentreux plut^t que des centripéteux.

#2584 | Répond au message #2581
> Xénophobie au sein du PS - 22 les vl’à - 20 juillet 2005 à  10:24

On relit et on se dit que ça peut preter à confusion. Clairement, les 22 on n’aime pas l’expression "lepenisation des esprits" on pense que c’est un terme médiatique. Pourquoi ne dit-on pas tout simplement " racisme" ? Avec "Lepenisation des esprits" on a l’impression que des gens sont devenus racistes petit à petit à cause de Lepen. Or, des gens sont racistes, nous supposons, depuis la nuit des temps. Lepen a utilisé le racisme déjà existant pour en faire son fond de commerce et il n’est m^me pas raciste lui m^me. (voir Les Filières Noires de Konopnicki Denoel 1996). Et il a également utilisé le prolétariat (et oui c’est pas tendance comme terme, mais cela existe encore) qui est oublié par les politiques, tous partis confondus.
(n’est-ce pas les Socialistes ? NPS peut-être ? )
Maintenant on dit "précaires" , oui, les plus touchés par la précarité, le chômage longue durée, sont bien sûr les ouvriers. Les cadres ont des malaises, mais globalement ça peut aller.

Les mots sont importants.

Cela dit, les 22 ne savent pas pourquoi le racisme existe et comment faire en sorte qu’il n’existe plus, et il existe bien sur dans toutes les couches de la société. Nous avons malgré tout bon espoir dans les "djeun’s" qui ne sont pas racistes parce qu’à l’école beaucoup de nationalités et/ou origines
se sont rencontrées et connues. Et d’ailleurs, ils savent très bien faire de l’humour ( cynique , soite, mais qui n’ont rien à voir avec le site d’Occident, ) avec les stigmatisations faites sur leurs origines, cultures (mais il n’y a pas que les d’jeuns d’ailleurs) n’en déplaisent aux professeurs de langages braqués mais bourrés de bonnes intentions aussi.
Mais bien sur il faut veiller à ce que ceux qui n’ont absolument aucune bonne intention mais de très mauvaises, ne manipulent pas les djeunes et cassent en un tour de main ce qui se construit si difficilement depuis longtemps.

les 22.

#2590 | Répond au message #2584
> Xénophobie au sein du PS - cc - 18 juillet 2005 à  20:17

Ce qu’on sait en tout cas, c’est que les électeurs de base, ceux qui n’ont pas leur carte au parti mais qui ont voté pour qu’une madame Matus siège au conseil municipal de St-Amand, ils ont le droit de savoir ce qui se passe dans son parti, à madame Matus. Ils ont le droit de savoir pourquoi, à leur grand étonnement, dans le parti, personne ne se désolidarise officiellement de ces propos qui sont à des années lumières des idées qu’ils avaient cru choisir en votant pour madame Matus. Ils ont le droit de savoir pourquoi elle n’a pas encore démissionné alors que ce n’est vraiment pour l’entendre prononcer ce genre de conneries qu’ils l’ont élue.

#2586 | Répond au message #2581
> Xénophobie au sein du PS - 19 juillet 2005 à  09:43

Je suppose que c’est Festen qui a fait cette réponse et les 22 qui n’ont plus aucun doute sur la démarche des Festen,( et qui s’en foutent de savoir qui c’est, pierre jean ? bernard bernard ? théodule casimir ? jean-marc thibault ? roger pierre ? et qui s’en sont toujours foutus mais avaient peur d’une démarche malsaine, un "parti" obscur cachés derrière des textes que le Berruyer ne comprenaient sincèrement pas dans Santa barbara ) sont tout à fait d’accord avec ce qui est dit ci- dessus (le droit de savoir)

Par contre, on suppose, que si la majorité ne s’est pas désolidarisée de Madame Mathus, ce n’est pas par xénophobie. On suppose que c’est par "indulgence" à l’égard de cette conseillère municipale qui est des leurs ce qui revient en politique "publique" à cautionner ce qu’elle a dit, oui, vous avez raison. Mais de là à penser que tous ces gens qui n’ont pas demandé sa démission, sont xénophobes, non on ne le pense pas. On suppose qu’ils sont m^me très emmerdés par les propos de Madame Mathus.

Vous dites dans votre contre-rendu du CF qu’il y avait une ambiance glaciale.
C’est comme si on y était. C’est un putain de malaise.

Mais des malaises on en ressent tellement à longueur de journée en lisant, écoutant les médias, écoutant bien sur de ci, de là "dans la rue" des propos encore plus infâmes à l’égard des étrangers, depuis des lustres, qu’à force on est comme "blindés"de la connerie humaine, c’est la loi du genre.

Sinon les 22 ont décidé de lire des livres et ils ont lu récemment que Proudhon et Marx étaient antisémites. Et on leur aurait dit sur Internet ou dans un bistrot ils l’auraient pas cru.

Les 22.

#2587 | Répond au message #2586
> Xénophobie au sein du PS - 22 les vl’à - 18 juillet 2005 à  11:15

Tiens ? vous aussi vous êtes un gros stal ?
En des temps anciens, à propos d’informations diffusées par Festen qu’un des membres de notre plurialité remettaient en cause, par manque de confiance dans la véracité ou non des analyses de Festen, ce membre actif fut également traité de stalinien.

Depuis, il se fait soigner dans une clinique d’anticontamination stalino-raciste-délateur, il prend des pilules délivrés par les labos Festen, , il se fait pousser des cheveux spiritualo-festen ,il se fouette à chaque idée contradictoire ou dubitative à Festen.

Bon courage dans le monde virtuel des stals de ce site, ils n’existaient plus, mais au lieu d’aller entraver le mal qui existe, certains se plaisent à réinventer des maux qui n’existent plus. C’est m^me obsessionnel selon notre analyse sans psychologie aucune.

Dans le cadre de Festen, on ne s’insulte pas, car c’est pas bien l’insulte, c’est mal, c’est bas, on cherche juste à dire que son chien a la rage pour le piquer.
C’est la leçon républicaine de Festen et ses défenseurs.

Les 22 gros, stals et méchants.

#2583 | Répond au message #2576
> Xénophobie au sein du PS - moi - 18 juillet 2005 à  16:52

je tiens moi à prendre la défense de dtc, faisant partie du parti socialiste je pense que festen est un membre bien connu de ce parti mais peu importe ! en tout cas je voulais vous expliquer que le conseil fédéral est une instance ou seuls des personnes "élues" peuvent sieger et que par conséquent sauf erreur de dtc dans l’identité de festen celui ci n’a pas le droit d’y sieger. il existe des responsables a qui s’adresser quand on est militant.
de plus étaler la vie interne du PS n’est pas une bonne chose car cela grille toutes les chances aux élections.
dtc continue comme ça ! défends les interets du parti !
et je ne me considere pas comme une revolutionnaire en disant ça.

#2585 | Répond au message #2576
> Xénophobie au sein du PS - 22 les v’là - 19 juillet 2005 à  12:22

Tiens c’est marrant quand on me traite de gros stal, je ne me sens pas dutout traité de révolutionnaire mais de dictateur.

Alors si paul jacques n’a pas le droit de sièger au cf c’est que Festen a le don d’invisibilité ou qu’il sait se transformer en bouteille d’eau (les 22 on imagine qu’on a soif en CF, comme à la télé).

Transparence totale d’un parti ? siègeant ou ne siègeant pas d’ailleurs dans une instance démocratique parce que sont but est de représenter en étant un jour éventuellement élu ? Machiavel dit surement qu’il ne faut pas être complètement con non plus et ne pas tout dire : parce que les concurrents vont faire feu de tous bois, parce que bidule veut la place à machin , parce que les médias vont en dire n’importe quoi et en tirer des conclusions hâtives qui font sensation et font vendre, parce que les électeurs vont interpréter ça de travers, parce que les abstentionnistes vont augmenter, parce que les convaincus de "tous pourris" vont voter FN, MNR, parce qu’on a peur qu’il y ait une guerre civile,parce qu’on ne sais plus où se jeter dans toutes les informations reçues, parce que qui ment ? qui ment pas ?

et pourtant il faut savoir pour construire des sociétés justes.

Le Cher c’est pas l’Europe, mais dans les pays fondateurs de l’Europe, il semblerait que se sont des "socialistes" partout ( il se peut bien que je me goure, ) et quand ce matin on entend que l’allemagne va payer moins pendant 2 ans un salarié pour un "retour à l’emploi" on ’a dit NON mais ça change RIEN. Et l’autre jour y’avait un connard sur une de nos radios nationales qui appelait ça " un marche pied" pour le chômeur.
surement pas ces gosses !)

Bon, les 22, on n’aime bien les affaires locales quand elles sont interessantes, mais on étouffe un peu aussi dans le strictement départemental, régional... oui on sait , l’Europe sera l’Europe des régions.
On nous forme à cette idée... mais ça va être dur d’intégrer cette notion de territoire, à priori c’est très flippant. Entre régionalisme et nationalisme lequel des deux maux est le pire ?

les 22 (qui ne sont membres de rien, qui parlent m^me quand ils savent pas entièrement, parce que sinon ils sauront jamais rien.
(Le silence c’est l’ignorance : on trouve que ça fait bien ,là, à la fin, par contre on trouve pas qu’il y ait de quoi pondre une lentille )

#2588 | Répond au message #2585
> Xénophobie au sein du PS - moi - 20 juillet 2005 à  19:46

il faut savoir pour construire ? oui je suis d’accord !
mais qui te dis que cet article est le reflet de la réalité ?
tu y étais au conseil municipal ? au conseil fédéral ? certes certaines infos sont exactes mais d’autres ne sont là que pour envenimer la situation et ne sont pas du tout le reflet de la réalité. elles ne sont que la réalité de festen et non pas la mienne qui était là.
que festen ne brode pas autour d’une histoire qu’il s’en tienne au fait.

#2594 | Répond au message #2588