Archives

Les Telechargements.com nous prend pour des cons

samedi 25 février 2006 à 15:05, par Mister K

La communication s’apparente bien souvent à de la propagande moderne. La ministère de la culture en fait actuellement l’expérience, avec son site, Les Telechargements.com. Ce site censé rétablir un dialogue internautes-artistes dans le cadre de la très controversée loi DADVSI, s’avère être un ratage total. Lancé en grandes pompes le 22 février 2006 lors d’une soirée au Palais de Tokyo à Paris, les animateurs du site pataugent et multiplient les erreurs.

Qu’espéraient le Ministère de la Culture et la Communication, le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’industrie, la SACEM, la SACD en lançant ce site internet, ce "blog institutionnel" ? On se le demande. Officiellement, il s’agissait de rétablir le dialogue entre les internautes, accusés de télécharger illégalement des musiques et films, et les artistes victimes d’internet. En réalité, il s’agit avant tout de convaincre le bien fondé de la loi DADVSI [1] qui sera de nouveau en discussion à l’Assemblée Nationale à partir du 07 Mars 2006.

Un site à la forme contestable

Les Telechargements.com nous prend pour des consPour cela, le dispositif mis en place paraît déséquilibré et inadapté. Alors que le site prône le dialogue, il prend la forme d’un blog qui permet aux internautes de commenter des vidéos d’artistes qui globalement prennent position pour la futur loi et contre la fameuse licence globale. Pour faire bonne figure, un pro-téléchargement est également apparu en vidéo le premier jour. Les moyens apparaissent alors déséquilibrés : le son et la vidéo pour les artistes, le texte pour les internautes. Et bien entendu un dialogue de sourd, puisque le dialogue est impossible avec un tel dispositif. Pourtant les internautes se sont lâchés par centaines dès le lancement du site. Les messages sont modérés à priori et l’on devine que les modérateurs ne peuvent suivre le rythme. A tel point qu’au moment où j’écris ces lignes, il n’est plus possible de commenter la vidéo de Marc Lavoine, commentée 534 fois en 48 heures...il s’agit là des messages ayant passés la barrière des modérateurs.

La vidéo au service de la propagande

Ce n’est pas nouveau, on sait qu’une vidéo bien conçue peut réduire toute véhémence d’argumentation à néant. Les concepteurs du site sous l’égide de l’agence Publicis, en bon publicitaires qu’ils sont, l’ont bien compris. Et c’est ainsi qu’une vidéo compare sans vergogne les internautes qui téléchargent des musiques à une nuée de sauterelles qui dévastent l’environnement. L’effet est saisissant, mais un peu osé... et bien entendu archi-faux puisque on ne peut comparer une ressource matérielle limitée (l’environnement), avec une ressource immatérielle illimitée (des fichiers informatiques). Le message qu’il faut comprendre est que le téléchargement tue la culture. Mais cette propagande risque de ne pas tromper grand monde.

L’argumentaire économique

Car ce n’est pas la culture qui est en danger mais l’industrie culturelle, nuance. La vidéo de Marc Lavoine donne d’ailleurs le ton. La chanteur, soudainement mué en économiste, "a calculé" que le téléchargement sur internet mettait en péril 300000 emplois dans les 6 années qui viennent. Peu importe le fondement de ces chiffres, l’aveu est évident : il ne s’agit plus de culture mais d’économie [2]. L’industrie culturelle laisse ainsi planer une menace évidente. Les prochains plans de licenciements au sein des maisons de disques auront une raison toute trouvée : le téléchargement illégale sur internet.

Le comble du ridicule

Alors que ce site combat le téléchargement illégale, il est censé permettre à des artistes qui le souhaitent, de mettre des titres gratuitement à la disposition des internautes. Une rubrique est dédiée à cet usage. Pour l’instant, seuls 3 morceaux apparaissent. Cela pourrait accréditer la thèse que les artistes ne veulent pas mettre à disposition gratuitement leur travail. Mais ce serait oublier la mise en garde qui apparaissait sur cette rubrique, jugez vous-même :

« Note importante : pour les artistes déclarés auprès de la SACEM, le fait de proposer
votre titre en téléchargement cadeau implique le paiement de votre part des droits
liés à votre oeuvre auprès de la SACEM même si vous êtes vous-même
auteur-compositeur de l’oeuvre. »

Cette mention a été modifiée le 24 février 2004 en précisant qu’il existait une possibilité pour les artistes de ne pas payer à condition de remplir un formulaire disponible sur internet. Cette mention a été totalement supprimée à l’heure où j’écris ces lignes. La SACEM, censée défendre les artistes, semble surtout les retenir prisonniers de son bon vouloir. Un argument de plus pour ceux qui mettent en doute cet organisme.

Quel coût pour quel intérêt ?

Comme on le voit, le seul résultat de la mise en place de ce site va être de confirmer que l’industrie et les institutions culturelles vont imposer une loi qui, en grande partie, s’oppose à la volonté du peuple. Car s’il ne fait aucun doute qu’en France, les artistes et leurs droits sont respectés, la main mise sur les biens culturels numériques de quelques sociétés privées à travers les mesures techniques de protection [3] ne font pas l’unanimité. Les consommateurs vont être transformés en gogos numériques. En attendant, c’est le contribuable qui devra payer au moins la moitié des 180000 euros qu’aurait coûté le site. Très cher pour un résultat aussi mauvais. Tout cela alors que le site est basé sur le logiciel libre DotClear, mention qui avait été supprimée les premiers jours de l’ouverture du site... pas très sympa pour l’auteur du logiciel en question.

Ceux qui veulent consulter un site qui n’a rien coûté au contribuable et qui donne un autre point de vu sur la loi DADVSI peuvent se rendre sur le site lestelechargements.info ou lestelechargements.fr

[1Droit d’Auteur et Droits Voisins dans le Société de l’Information

[2d’où le soutient du ministère du même nom

[3aussi nommées DRM - Digital Rights Management

commentaires
Les Telechargements.com nous prend pour des cons - 28 février 2006 à 23:10

Le vrai problème c’est que les commentaires laissés par les internautes étaient en grande majorité défavorables à cette loi et que les arguments avancés étaient très bons. Les internautes ont argumenté sur des faits alors que les vidéos présentés font appels aux "sentiments". Devans l’absurdité démontrée de cette loi, les messages ont été supprimés ! Dire que ce site visait à établir un "débat" ! Vive la démocratie ! On accepte de débattre mais lorsque les arguments sont irréfutables, on censure !!! Sommes-nous encore dans un pays démocratique ou chacun peut émettre son opinion sans crainte d’être inquiété ?


#3637
Les Telechargements.com nous prend pour des cons - BJ - 28 février 2006 à 18:23
#3636
Les Telechargements.com nous prend pour des cons - 27 février 2006 à 12:46

Amusant l’argument de l’emploi dans les maisons de disques. Celles-ci emploint massivement des stagiaires (souvent non rémunérés)... alors je me demande où ils vont trouver ces fameuses 300.000 personnes à licencier !


#3633