DSK : La réforme c’est pour faire plaisir aux marchés

vendredi 25 juin 2010 à 16:57

Pendant que vous étiez des millions à regarder des milliardaires en short tricolore, le FMI est venu faire un tour en France. Pas pour s’intéresser aux vuvuzelas. Et voilà ce que dit DSK (vous savez, le "socialiste" qui veut remplacer Sarko) dans son rapport (extrait) :

"D’importantes réformes de long terme (en particulier concernant les retraites et le système de santé), ne produiraient que des économies limitées dans l’immédiat, mais auront des effets positifs et significatifs en termes de crédibilité auprès des marchés financiers et sur la demande intérieure"

En français : la réforme de Sarko ne réglera pas les déficits sociaux, mais fera plaisir aux marchés.

Et d’ajouter :

"La maîtrise des dépenses sociales est cruciale. Les mesures de rigueur prises par les administrations centrales, notamment la poursuite de la réduction des effectifs des fonctionnaires (avec le non remplacement d’un départ à la retraite sur deux) et l’annonce récente des gels des dépenses publiques en valeur nominale, permettront de maîtriser la hausse des dépenses des administrations publiques."

En Français : il faut faire beaucoup plus.

D’ailleurs, pour la rentrée Claude Guéant (le vrai premier ministre) lance un appel de Londres et promet de nouvelles coupes budgétaires à l’automne en France pour atteindre l’objectif de 100 milliards d’euros d’économies. Pour faire plaisir aux marchés, aussi. Un conseil : si vous pouvez, partez vite en vacances, c’est sûrement les dernières...

Voir en ligne : Conclusions de la mission 2010 du FMI en France au titre de l’article IV des statuts du FMI


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?