Cher Terre de Gauche

vendredi 10 décembre 2010 à 22:48

Le site de campagne de la liste "Cher Terre de Gauche" vient d’ouvrir.

"Cher Terre de Gauche" est composée du Front de Gauche (Parti Communiste Français, Parti de Gauche), du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), de la FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique), du M’PEP (Mouvement Politique d’éducation Populaire) et du MRC (Mouvement Républicain et Citoyen).

Ces organisations politiques ont décidé de « travailler en commun pour mener une campagne ensemble lors des élections cantonales de 2011, pour un département Solidaire, Écologique et Citoyen. »

"Cher Terre de Gauche" veut « faire entendre une voix à gauche, une gauche de transformation sociale, capable de proposer des réponses à la crise dans laquelle le capitalisme enfonce le pays. »

Voir en ligne : Cher Terre de Gauche


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - B. Javerliat - 7 janvier 2011 à 09:31

Le NPA aurait quitté hier le rassemblement Cher Terre de Gauche. Le NPA aurait des « doutes sérieux sur la capacité du PCF à changer de pratiques politiques et à respecter les engagements de la charte signée. » Pas de confirmation pour le moment sur le site du NPA


#30984
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - F.Renard - 7 janvier 2011 à  18:23

Cette annonce (si elle se vérifie) ne serait pas surprenante, on sait que le NPA est opposé à toutes formes de rapprochement avec le PS et on sait que le PC fera tout pour que ce rapprochement se fasse, en effet c’est grâce à ce rapprochement que le PC peut négocier ses élus et la préservation de certains de leurs mandats, la boucle est bouclée. Le PS est ravi de ce rassemblement des partis de gauche, c’est son réservoir du second tour.

#31003 | Répond au message #30984
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - Saint-Just - 7 janvier 2011 à  21:22

Certes, le PCF a "besoin" des voix du PS au 2ème tour dans les cantons où il compte des sortants. Mais il faut rappeler également que sans la participation des conseillers généraux PCF à la majorité départementale, c’est la droite qui serait de retour aux manettes. Mais pour certains, "proches du peuple", cela n’a guère d’importance....

#31004 | Répond au message #31003
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - F.Renard - 8 janvier 2011 à  14:16

Est ce que toutes les compromissions sont bonnes pour éviter la droite aux manettes et pour au final y mettre le "Canada dry "de la droite ?
Je ne sais pas si je suis proche du peuple, vous sembler l’être ,dès que vous avez deux minutes vous me dites en quoi le choix PS est un choix proche du peuple, dois je vous rappeler les directives du FMI en ce qui concerne la Grèce, dois je vous rappeler que le PS s’oppose aux 42 annuités de cotisations pour en proposer 41.5.
En un mot comme en cent on ne cause pas avec les brouettes on les pousse.

#31013 | Répond au message #31004
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - Saint-Just - 8 janvier 2011 à  14:38

Je n’ai jamais écrit que le PS était "proche du peuple" (ce que je ne pense pas, même si une partie du peuple lui accorde sa confiance) mais constate que, vous, en revanche, parlez au nom du peuple et savez, sans doute, ce qui est bon pour lui...Ce qui est bon pour lui, c’est sans doute le retour de la droite menée par le sénateur sarkozyste Pointereau à la tête du CG.

#31014 | Répond au message #31013
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - Thomas R - 8 janvier 2011 à  17:26

dans tous les cas de figure, cher terre de gauche avec ou sans npa, appelle a voter pour le candidat de "gauche" arrivant en tete, donc Pointereau (n’en faut) n’a aucune chance de gagner.

Halte au prétexte habituel, "vous faite le jeu de la droite" etc...le pc a besoins de garder ces élus et pour ça il a besoins du ps. Besoins parce que financierement sans la manne des élus, le pc est a sec, en plus les places sont tellement bonne...

#31019 | Répond au message #31014
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - Saint-Just - 8 janvier 2011 à  19:18

Oui, mais alors, si le fait que les candidats du front de gauche appellent à voter pour le candidat de gauche le mieux placé au 1er tour pour éviter que la droite ne revienne aux affaires, apparaisse comme chose naturelle aux plus radicaux (NPA), on ne comprend pas très bien le procès d’intention qui leur est fait de ne pas respecter la charte avant même l’élection ! Je suis navré d’avoir mal compris les interventions précédentes qui semblaient pourtant tracer un signe d’égalité entre majorité de gauche du CG et droite sarkoziste. Je retire cette interprétation erronée, même si l’impression d’une alacrité certaine à l’égard des élus du PC ("les places sont bonnes") persiste et semble dommageable au peuple confronté à une attaque antisociale d’une rare violence (35 heures, remise en cause du statut des fonctionnaires, etc...).

#31022 | Répond au message #31019
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - 9 janvier 2011 à  22:38

texte explicatif de la part du NPA 18 précisant les causes de son départ de cher terre de gauche :

Le NPA quitte le rassemblement "Cher Terre de Gauche"

Face à une crise du capitalisme sans issue, nous ne pouvons pas du tout nous satisfaire des politiques d’alternance menées par les gouvernements de droite et de gauche depuis une trentaine d’années. L’unité de tous les partis de gauche derrière le PS est une impasse que le gouvernement Jospin a mise en évidence plus que tout autre. Le NPA est un rassemblement de citoyens dont l’objectif est de construire un véritable projet alternatif pour un socialisme du 21e siècle, et de regrouper les forces sociales pour le porter. L’unité à gauche du PS, parti que l’on peut maintenant considérer comme centriste, est donc au cœur de notre démarche, mais en aucun cas pour rejoindre ensuite le PS et mener sous sa houlette les mêmes politiques d’alternance sans rien changer sur le fond.

Pour les prochaines élections cantonales, le NPA a participé activement à la construction du rassemblement Cher Terre de Gauche. Dans l’idée d’en faire un rassemblement à gauche du PS, sur des bases différentes de celles de l’alliance actuelle PS/PC.

Ça n’a pas toujours été facile et la tension a parfois été forte, surtout sur la question de la participation aux exécutifs (vice-présidences) que le PC érigeait en principe incontournable. Nous avons toutefois réussi à imposer des conditions pour que les élus Cher Terre de Gauche ne fassent plus allégeance systématique à la majorité PS. Nous avons alors décidé de faire confiance au PC et de signer la charte le 16 décembre, lui accordant ainsi plus de chance de conserver ses élus.

Le 21 décembre, la presse locale publiait un article sur la déclaration de candidature de deux candidats vierzonnais parmi les plus éminents de la liste Cher Terre de Gauche, qui attendaient impatiemment la signature de la charte pour se déclarer : Mrs Sansu et Piétu, élus sortants du PC. Non seulement ils se présentent sous la seule étiquette PC, sans même évoquer la charte et ses signataires, mais d’entrée le ton est donné : "ils s’inscrivent à 100 % dans la majorité départementale de gauche". Puis plus loin : "Ils sont confiants dans une reconduction de la majorité actuelle, rendant hommage au travail de son président : " Il ne lui a jamais manqué une seule de nos voix." .

Lors de la réunion suivante de Cher Terre de Gauche, plusieurs organisations ont demandé des explications et la seule qui a pu être fournie a consisté à rejeter la faute sur le journaliste. Il est vrai que c’est devenu très tendance de désigner les journalistes en tant que boucs émissaires même quand ils ne le méritent pas. Seulement, nous ne pouvons en aucun cas avaler une telle couleuvre car, non seulement les propos rapportés dans la presse ne s’inventent pas, mais de telles pratiques ne sont pas dans les habitudes du journaliste auteur de l’article, a fortiori quand ça concerne le maire de Vierzon.

Dès le départ, les élus PC ont donc trahi l’esprit même de la charte, qu’ils venaient juste de signer, en déclarant clairement leur allégeance au PS. Même s’ils changent leur discours par la suite pour tenir compte des réclamations de leurs associés, il serait très naïf de croire qu’ils vont véritablement changer leur fusil d’épaule au fil de la campagne et qu’ils ne continueront pas sur la même ligne une fois élus.

Nous sommes donc maintenant obligés de constater, preuve à l’appui, que la confiance que nous avons accordé au PC n’est plus possible. Ce que nous croyions être l’unité à gauche du PS pour mener des politiques différentes, s’est maintenant transformée en une unité sous le signe de la soumission au PS des élus PC, et Cher Terre de Gauche est devenu une machine à leur servir la soupe.

Nous constatons donc que, pour l’instant, les conditions ne sont pas encore réunies pour une véritable alliance à gauche du PS et nous pensons que ce n’est pas en cautionnant passivement le comportement de quelques apparatchiks que nous avancerons dans la bonne direction. Nous le déplorons et continuerons à travailler pour l’unité mais, dans les conditions actuelles, la seule possibilité qui reste au NPA est de quitter le rassemblement Cher Terre de Gauche avant de devoir avaler de nouvelles couleuvres.

Néanmoins nous ne jetterons pas le bébé avec l’eau du bain et ne feront pas payer aux militants sincères la trahison de quelques élus, nous soutiendrons donc la démarche des candidats de Cher Terre de Gauche qui mèneront leur campagne dans le véritable esprit de la charte

NPA 18

.

#31033 | Répond au message #31022
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - B. Javerliat - 8 janvier 2011 à  09:06

Les doutes du NPA semblent se confirmer. Dans Le Monde du 7 janvier 2011 :

Ainsi, l’accord tacite esquissé à la fin de l’été entre M. Mélenchon et son homologue communiste est respecté : à "Jean-Luc" la présidentielle, aux communistes 90 % des candidats et élus aux cantonales et aux législatives. La survie du PCF passe par là. Pas question pour les dirigeants communistes de rééditer l’expérience traumatisante de 2007 où Marie-George Buffet s’était effondrée avec 1,9 %.

Avec 90% pour le PC, reste pas grand chose pour les autres...

#31011 | Répond au message #30984
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - beringei - 10 janvier 2011 à  12:42

C’est exact, voici en lien le texte d’explication du NPA 18.
http://www.npa79.org/article-le-npa18-quitte-le-rassemblement-cher-terre-de-gauche-64675690.html

Le NPA du cher a plus que des doutes sérieux sur la capacité du PCF à changer de pratiques politiques (confirmé par l’extrait) et à respecter les engagements de la charte signée, engagements déja caduc.

Extrait

Le 21 décembre, la presse locale publiait un article sur la déclaration de candidature de deux candidats vierzonnais parmi les plus éminents de la liste Cher Terre de Gauche, qui attendaient impatiemment la signature de la charte pour se déclarer : Mrs Sansu et Piétu, élus sortants du PC. Non seulement ils se présentent sous la seule étiquette PC, sans même évoquer la charte et ses signataires, mais d’entrée le ton est donné : "ils s’inscrivent à 100 % dans la majorité départementale de gauche". Puis plus loin : "Ils sont confiants dans une reconduction de la majorité actuelle, rendant hommage au travail de son président : " Il ne lui a jamais manqué une seule de nos voix." .

#31044 | Répond au message #30984
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - Thomas R - 10 janvier 2011 à  13:32

le texte en entier est un peu plus haut (en message anonyme, j’ai oublié de signer)et bientot sur le site du npa18

#31046 | Répond au message #31044
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - ligaléon - 10 janvier 2011 à  20:29

La raison du retrait du NPA de la démarche Cher Terre de Gauche est bien plus simple : certains de ses dirigeants sont anti PC primaires et très méfiants à l’égard du PG, considérant Mélenchon comme un socialiste, ancien ministre de surcroît.Il leur fallait donc trouver une occasion de se retirer.

Le côté sectaire du NPA a donc triomphé, celui qui considère que gauche et droite c’est blanc bonnet et bonnet blanc. C’est pour cela que des anciens du NPA ont fondé Gauche unitaire pour travailler à l’unité de la gauche au sein du Front de gauche.

#31052 | Répond au message #31046
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - Thomas R - 10 janvier 2011 à  20:43

1/ quels dirigeants du npa ?
2/ pas d’anti pc primaire, plutot aucune envie de revoir des pratique de gouvernance qui ont couler le pc, l’alliance avec les sociaux liberaux du ps a su monter ces résultats...
3/ il y a une différence entre Mélancheons et les membres du pg, ont peut avoir des doutes sur mélancheon sans rejetter les militants sinceres du pg
4/ la gauche unitaire c’est un peu un groupûscule qui a heureusement pour lui le fdg pour exister sinon...de plus son créateur Christian Piquet n’ jamais fait parti du npa, il est parti avant sa création.

voila, d’autre question ligualéon ?

#31053 | Répond au message #31052
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - Beringei - 11 janvier 2011 à  15:32

Mais bien sur, et les gentils élus PC pas anti-NPA du tout, qui non pas d’accord avec le PS pour les cantonales en prévisions des sénatoriales qui arrive, ont fait des déclarations pour les aider à fuir, ils sont trop sympas.

Ca me fait bien rire en tous cas, Mélenchon il s’est l’ouvrir devant les journalistes...
Mais face au PCF lorsque le ton monte il n’y a plus personne au PG, on tait les désaccords Voir les échanges que nous avons eux en réunions unitaires pour préparer les régionales 2010… (Normal il a besoin de militants pour faire le travail, et aussi le l’argent…enfin du parti communiste). Alors il ne faut pas se fâcher avec.

Non le plus drôle c’est que pendant que PCF et EE font un accord de répartition des cantons et des sièges de sénateurs avec le PS qui compte refourguer à EE les deux siéges PG, Mélenchon menace le PS si celui-ci pique les 2 sénateurs PG qu’ils ont eu lorsque ils été encore socialiste à la solidarité de Front quand tu nous tiens. (C’est pitoyable non ?) http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/jean-luc-melenchon-denonce-connerie-reactionnaire-valls-64598.

Etre anticapitaliste c’est facile a affirmer mais c’est les preuves qui manque que ce soit au PCF ou au PG. Ne voyez vous pas la contradiction entre être anticapitaliste et faire des majorités avec des sociaux démocrates, et bien moi si.

Pour savoir si Mélenchon ira à la soupe ou non l’avenir nous le dira si le PS gagne 2012.
Un candidat Front de Gauche en 2012 ce n’est pas gagné.
Alors si vous ne voyer toujours pas de raisons à la méfiance je ne peu rien pour vous.

PS : je suis au NPA et pas Anti-communiste, Mon grand père à fuit l’Espagne de Franco parce qu’il été communiste.

#31078 | Répond au message #31052
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - julien BERNICHON - 11 janvier 2011 à  17:44

La démarche du front de gauche est de faire participer ensemble sur des segments qu’ont en commun les mouvements qui le rejoignent. L’objectif : créer un rassemblement de la gauche alternatif à la social-démocratie. Que Sansu et Pietu s’accroche à leur canton, grand bien leur fasse ! car on s’en fout complètement ; le Front de Gauche dépasse ces conservatismes en ne faisant pas un préalable quand ceux-ci se manifestent. Plus le Front de Gauche grandit, plus il devient attractif, plus de nouveaux militants viennent le rejoindre sur cette idée d’un rassemblement nécessaire plus il devient dynamique, plus cette idée avance dans la tête des gens et plus les conservatismes inhérents aux partis qui le composent s’estomperont. Et si j’ose dire, plus le Front de Gauche sera fort, dans sa visibilité, dans la compréhension que les uns et les autres en font, plus le pcf et le pg etc... tendront, en tant que structure, à s’affaiblir. Dans cette affaire les partis ne sont que des instruments. Le parti communiste a l’histoire avec lui, quant au Front de Gauche il en a l’avenir. Sinon, on va tous faire 2 ou 3 %, on va se taper sur le ventre en criant regardez-moi, moi, moi comme je suis moi et la gauche dans ce pays ne servira à rien et si elle ne sert à rien elle se sera balayée.

#31080 | Répond au message #31078
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - 12 janvier 2011 à  00:39

Revenons à la réalité. Le Front de Gauche a été lancé au 34ème Congrès du PCF comme front de luttes et front électoral. Il est animé par le PCF, le PG et la GU. Je trouve inconséquent d’entretenir ce climat délétère envers les communistes. Le PCF est un pilier incontournable et incontestable du FdG, même Mélenchon le dit. En faire une machine contre ces partis n’a aucun sens puisqu’il n’y aura pas de Front de gauche sans aucun d’eux. Rappelons qu’aux Régionales, les meilleurs scores du Front de gauche ont été obtenus pas des têtes de listes communistes (ce qui n’enlève aucun mérite aux autres) et que les plus hauts scores se réalisent dans les villes à direction communistes (comme Vierzon 30%).

http://www.frontdegauche.eu/

#31088 | Répond au message #31080
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - Julien BERNICHON - 12 janvier 2011 à  09:40

Je me suis sans doute mal exprimé ; je ne dis pas que le Front de Gauche est une "machine" contre les partis qui le composent. Je dis qu’il permet de contourner des conservatismes qui existent, notamment au PCF. Ce n’est pas la peine de le nier. Si le PCF était si fort il n’eût sans doute pas créé le Front de Gauche. Le PCF s’est 3,37 % en 2002 ; cinq ans plus tard le PCF obtient 1,97 % en 2007 pour les élections présidentielles. Un peu d’humilité donc et revenons aux réalités comme vous dites. Le PCF a besoin du Front de Gauche comme le Front de Gauche a besoin du PCF.
Contourner les conservatismes, c’est s’éloigner de cette démarche mortifère du nombrilisme boutiquier ; c’est-à-dire mettre un peu de côté son égoïsme de parti pour faire progresser l’ensemble du Front de Gauche. Certains élus du PCF (comme par ailleurs l’ensemble des élus du PS) sont les éléments les plus conservateurs de ces partis. Ce sont eux qui créent une sorte de parti dans les partis, et qui sont, notamment, un frein au renouvellement de ces deux mouvements. Il faut le dire pour dépasser ce problème. Il ne s’agit pas d’anti communisme c’est au contraire l’inverse ; essayer ensemble de dépasser ce qui semble être indépassable dans le cadre d’un seul parti.
Le PCF est un pilier du Front de Gauche ; les gens de gauche ne lui demandent alors qu’une seule chose : d’être le garant du projet et de la démarche du Front de Gauche. Il a donc une responsabilité particulière. C’est pourquoi, dans la responsabilité particulière qui est la sienne, les militants communistes doivent s’emparer plus que quiconque de ce projet pour à terme appliquer les idées auxquelles les militants communistes notamment aspirent et souhaitent mettre en place, du moins je l’espère. Mélenchon, puisque vous l’évoquez, avait proposé de pouvoir adhérer directement au Front de Gauche sans forcément adhérer à un parti qui le compose. Je trouve que ç’aurait de la gueule. C’aurait été une belle innovation d’imaginer que des militants soient là comme garants de cette unité et de cette démarche. Le Front de Gauche est enthousiasmant s’il est compris dans cette dimension originale et singulière. Une dernière chose, si on se conçoit uniquement comme un parti d’appoint pour le PS (avec cette vieille antienne de vouloir vainement le tirer à gauche le plus possible) ou si on se conçoit comme minoritaire, comment dès lors convaincre les gens de nous apporter leur soutien pour avoir la possibilité de devenir majoritaire si nous-mêmes nous n’y croyons pas ?

#31089 | Répond au message #31088
Cher Terre de Gauche sans le NPA ? - F.Renard - 11 janvier 2011 à  18:23

Je ne suis pas médécin ,mais je crois que le communiste n’est pas transmissible génétiquement, votre grand pére a fui, vous vous êtes toujours là ,dois je en déduire que vous êtes prosarkosiste, comme ma belle d’ailleurs !

#31081 | Répond au message #31078
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 25 décembre 2010 à 19:01

Comme le site de "Cher Terre de Gauche" est toujours fermé, on est bien obligé de se débrouiller pour savoir quels sont les candidats. On en connait pour le moment 14 :

- Argent sur Sauldre : Didier Martias (NPA)
- Baugy : Alain Agassant (PG)
- Bourges IV : Pierre Houques (PG)
- Bourges V : Jean-Jacques Coulon (PCF)
- Charenton du Cher : Claudio Capparelli (PG)
- Charost : Roger Jacquet (PCF)
- Henrichemont : Gérard Clavier (DVG)
- La Chapelle d’Angillon : Claire Millerioux (PCF)
- Le Chatelet : Henri Salamone (PCF)
- Mehun sur Yèvre : Patrick Tournant (PCF)
- St Amand : Joël Bugnone (PCF)
- Sancoins : Elisabeth Salette (PG)
- Vierzon 1 : Nicolas Sansu (PCF)
- Vierzon 2 : Jean-Pierre Piétu (PCF)

Cette liste a été trouvée dans "18", l’hebdo de la Fédération du Cher du PCF, sous le titre : « Elections cantonales de mars 2011 : le Front de Gauche présente ses candidats ». Les appartenances politiques ont été rajoutées par nous. Sauf erreur de notre part, on constate que pour le moment, le PCF se taille la part du lion avec 8 candidats, suivi par le PG avec 4 candidats.


#30736
Cher Terre de Gauche - 26 décembre 2010 à  11:33

Il ne faudrait jamais se fier à la pravda local du PCF.
Il ne s’agit pas du front de gauche, mais de cher terre de gauche puisque le front de gauche n’est composé que du PG, du PCF et de la gauche unitaire.
Deuxième point, Alain Agassant n’est pas au PG. Ce Canddidat enregistré à la préfecture comme divers gauche est issu de la FASE.

#30742 | Répond au message #30736
Cher Terre de Gauche - Eulalie - 26 décembre 2010 à  13:15

Chère Terre de Gauche (s) - bon, on a déjà dû vous la faire celle-ci-
le Front de Gauche était déjà difficilement compréhensible dans sa composition, mais alors avec
Cher Terre de gauche, c’est le pompom. Depuis le début je fais des efforts pour suivre, je prends des notes sur un petit carnet, je rature, je corrige, je rerature, etc... Bilan, ça fait des crabouillis partout.
Après la droite décompléxée, la gauche complexifiée ?

#30746 | Répond au message #30742
Cher Terre de Gauche et glossolalie - julien BERNICHON - 26 décembre 2010 à  15:33

Peut-être serait-il intéressant de nous dire ce que vous en avez (un peu) compris jusque-là ?

#30747 | Répond au message #30746
Cher Terre de Gauche et glossolalie - Eulalie - 26 décembre 2010 à  17:22

Que tout le monde s’appelle Julien.

#30750 | Répond au message #30747
Cher Terre de Gauche et glossolalie - julien BERNICHON - 26 décembre 2010 à  17:25

Vous voyez que vous comprenez. Allez, maintenant à vos carnets !

#30751 | Répond au message #30750
Cher Terre de Gauche - Julien - 28 décembre 2010 à  11:02

Il faut se limiter à ceux qui sont réellement éligibles... avec le soutien du PS. C’est plus clair.

#30766 | Répond au message #30736
Cher Terre de Gauche - Alain AGASSANT - 9 janvier 2011 à  22:47

Bonsoir Bernard,
Je suis Alain AGASSANT effectivement je confirme bien etre le candidat officiel retenu et soutenu par les 6 organisations à la Gauche du PS sur le canton de BAUGY...et que pour votre information Denis DURAND(Maire de Bengy/sur/craon) est mon principal responsable de mon comité de soutien et que ma suppléante est sa proche collaboratrice.
Mais !!!...malgré tout l attachement et le respect que je porte aux membres trés actifs du PG et de mon engagement total pour "CHER TERRE DE GAUCHE" ...
Particulierement heureux de vivre cette UNITE "HISTORIQUE pour notre departement(ma Terre Natale) et pour notre pays ...je suis désolé de vous affirmer que ce n est pas le PG qui me présente mais bien le mouvement FASE (Federation pour une Alternative Sociale et Ecologique)
A votre service
Bien à vous.
Alain AGASSANT

#31034 | Répond au message #30736
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 24 janvier 2011 à  10:58

Deux nouveaux candidats pour CTG :
- Bernadette Duchaud (MRC) à Nérondes
- Marc Bellenger (PCF) à Levet

#31192 | Répond au message #30736
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 22 décembre 2010 à 13:52

Les 3 premiers candidats déclarés sous les couleurs de "Cher Terre de Gauche" sont communistes : Nicolas Sansu sur Vierzon 1, Jean Pierre Pietu pour Vierzon 2 et Patrick Tournant pour le canton de Mehun/Yèvre. Sur Bourges, le nom de Jean-Jacques Coulon est régulièrement cité.


#30696
Cher Terre de Gauche - 22 décembre 2010 à  15:53

La liste des candidats a été publiée samedi dernier...

#30698 | Répond au message #30696
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 17 décembre 2010 à 18:42

A peine ouvert, le site de "Cher Terre de Gauche" est déjà fermé. On y est accueilli depuis plusieurs jours par ce message : « Le blog demandé n’existe pas. Si vous le désirez, vous pouvez créer ce blog. » Les blogs de campagne ne durent jamais bien longtemps, mais il ferment rarement avant l’élection !


#30657
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 20 décembre 2010 à  11:01

Toujours plus de site de "Cher Terre de Gauche". Dissensions internes ou problème technique ? Mystère. Mais tel le Phénix, peut-être va-t-il renaître de ses cendres, là : www.cherterredegauche.org, là : www.cherterredegauche.com ou là : www.cherterredegauche.fr. Le suspense est insoutenable...

#30679 | Répond au message #30657
Cher Terre de Gauche - Pat - 13 décembre 2010 à 20:14

"Cher terre de gauche " n’est qu’une plaisanterie de mauvais goût. La FASE n’est composée que de membres des partis nommés dans la brêve (PC,PG,NPA,MPEP,MRC) aucun n’est apolitique.

Ce pseudo groupe ne va donc servir qu’à présenter plus de candidats PC et PG sous une autre appelation...

Et à votre avis qui va payer les candidatures ? Le PC bien sûr puisqu’il est le seul parti à avoir les moyens de financer des candidats dans chaque canton.

Conclusion : Cher terre de gauche = Parti communiste


#30593
Cher Terre de Gauche - 13 décembre 2010 à  20:38

aucun n’est apolitique.

Heureusement, non ? Car si on est apolitique, pourquoi voter ?

#30595 | Répond au message #30593
Cher Terre de Gauche - Pat - 13 décembre 2010 à  20:48

Bien je reformule pour vous, maître, aucun n’est neutre et chacun bosse pour avantager sa formation d’origine (ou première, comme vous le voulez)

#30596 | Répond au message #30595
Cher Terre de Gauche patate - julien BERNICHON - 15 décembre 2010 à  09:28

"Des fois je me dis que la preuve qu’il y a des êtres intelligents ailleurs que sur cette terre est qu’ils n’ont pas essayé de nous contacter" Calvin dans calvin et hobbes

#30618 | Répond au message #30593
Cher Terre de Gauche - Alain AGASSANT - 9 janvier 2011 à  22:19

Bonsoir à Toutes et à Tous,
Désolé de vous décevoir Pat mais je suis Alain Agassant présenté par FASE ( adhérant à la Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique)aux elections cantonales sur le canton de BAUGY (17 communes) soutenu par l ensemble des 6 organisations à la gauche du PS et non encarté à ce jour et je ne me cache pas.
Ce qui ne m’ empeche pas de respecter les militants encartés qui offrent de leur temps personnel gratuitement au service de nos concitoyens comme durant la guerre ..de GRANDS RESISTANTS COURAGEUX.
Comment pouvez vous communiquer publiquement vos affirmations sans avoir pris le minimum d assurance .
"Cher Terre de Gauche" à le mérite de poursuivre le combat engagé dans les luttes de 2010 j espére que cette unité ne vous dérange pas à titre individuel ... quand à FASE18 c est un "mouvement"opposé au cumul des mandats entre autre et ouvert à tous les citoyens ... nous existons et pouvons vous accueillir comme observateur volontiers quand vous le désirerez... pour offrir à notre peuple une autre perspective que d’ etre au service des profiteurs de la richesse produite au detriment du monde du travail... nous n avons qu un seul objectif UNITE...UNITE..UNITE.. dans les LUTTES et dans les URNES ...c est vrai que cela doit gener ceux qui poursuivent le combat inverse...je peux le comprendre !!!
Respectueusement à Vous.
Alain AGASSANT

#31032 | Répond au message #30593
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 12 décembre 2010 à 11:22

Lu dans la charte de la liste "Cher Terre de Gauche" :

Les candidats s’engageront, sans ambiguïté, à faire barrage à la droite en proposant un désistement réciproque aux autres candidats et formation de gauche au 2ème tour.

Dit autrement : « on amuse la galerie au premier tour, et on appelle à voter socialiste au second. » Si c’est pour en arriver là, j’vais p’tet’ attendre le second tour...


#30574
Cher Terre de Gauche - 12 décembre 2010 à  13:15

Rassurez-vous, il s’agit d’un au cas où....le candidat PS serait devant les listes "Cher terre de gauche". De deux maux, il faut choisir le moindre.
L’intention prinicpale est de s’unir autour de propositions en rupture avec le capitalisme pour être devant la droite et devant le PS.
Le programme est plutôt d’être devant tous le monde au premier tour et de gagner au second, puis de mener une politique qui honore en fin le l’appelation "de gauche".
Il était temps...non ?

#30577 | Répond au message #30574
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 12 décembre 2010 à  13:56

Le programme est plutôt d’être devant tous le monde au premier tour et de gagner au second

Vous fumez quoi ? Parce que ça a l’air d’être de la bonne !

#30578 | Répond au message #30577
Cher Terre de Gauche - Danaée - 12 décembre 2010 à  13:57

Les listes ????? C’est un scrutin uninominal non ? Je comprends pas...

Que devient le Front de gauche dans tout ça aussi ? Ne risque-t-il pas de disparaître dans cette extrême gauche plurielle ? Je m’étais habituée à cette stratégie de front, en voilà une nouvelle.... Curieux.

#30579 | Répond au message #30577
Cher Terre de Gauche - Alain - 12 décembre 2010 à  16:13

Autre possibilité, la liste Terre de Gauche est au deuxième tour grâce aux effort des citoyesn et de ton vote au premier tour !

#30580 | Répond au message #30574
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 12 décembre 2010 à  19:18

Et il fait quoi, le candidat "Cher Terre de Gauche" si il arrive au second tour (donc si il a obtenu un nombre de suffrage au moins égal à 10% des électeurs inscrit) ? Il se maintient ou il rentre gentiment à la niche socialiste ?

#30581 | Répond au message #30580
Cher Terre de Gouache plurielle - julien BERNICHON - 13 décembre 2010 à  16:05

J’imagine que votre ton péremptoire masque ce que vous aimeriez que le Front de Gauche décide dans ce cas-là. Alors, selon vous, M. Javerliat, que faudrait-il donc faire ?

#30588 | Répond au message #30581
Cher Terre de Gouache plurielle - B. Javerliat - 13 décembre 2010 à  18:53

Alors, selon vous, M. Javerliat, que faudrait-il donc faire ?

C’est assez simple : soit Cher Terre de Gauche ne peut pas se maintenir (- de 10% des inscrits), et les électeurs feront bien ce qu’ils veulent au second tour, soit Cher Terre de Gauche peut se maintenir (+ de 10% des inscrits), et le candidat se maintient.

#30591 | Répond au message #30588
Cher Terre de Gauche - julien BERNICHON - 14 décembre 2010 à  00:54

Je comprends votre logique. Cependant, il y a quelque chose d’un peu absurde dans votre exigence. Si le candidat CTG se maintenait, le candidat de la droite aurait une chance plus grande d’être victorieux, mais pour vous ce n’est pas un problème, car me semble-t-il, le PS et la droite sont identiques. Puisqu’ils sont semblables et que vous êtes certains qu’un des deux sera élu, à quoi bon exiger que le candidat CTG se maintienne puisqu’il ne sera pas élu, ("faut pas rêver" selon vous). Les cantonales, c’est pas miss nationale non plus (sic). Pour vous, ça ne changera rien. Votre exigence n’aboutit à rien dès lors, d’autant que dans tous les cas, il vous sera possible de ne pas voter un candidat qui rassemblerait la gauche au second tour si cette alliance vous déplaisait. Et si le front de gauche se maintenait partout où il pourrait dans toute la France, atteinte du syndrome Javerliat, alors le PS ne se désisterait pas pour le Front de Gauche et la gauche entière serait à terre (à terre de gauche soit, mais morte !). Alors que deviendrait la gauche de ce pays ? Elle, qui justement semble avec le Front de Gauche relever peu à peu la tête malgré bien des conservatismes encore et des tâtonnements idéologiques ; vous savez bien que le travail de prise de conscience est toujours laborieux. Je l’ai déjà dit une fois, il faut faire attention parce que la gauche de ce pays peut disparaître, broyée entre le septicisme permanent, l’impatience radicale et les conservatismes propres à la gauche et à ses structures. La refondation de la gauche est fragile ; elle a besoin d’exigence soit, mais aussi de bienveillance dans ses avancées.
Sinon, c’est le ravin ! mais je sais que vous aimeriez sans doute l’adrénaline !

#30600 | Répond au message #30591
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 14 décembre 2010 à  09:35

Je comprends votre logique.

Tout d’abord merci d’avoir pris le temps de développer un peu. Vous comprenez ma logique, et je comprends la vôtre bien sûr. Mais c’est bien là qu’on n’est pas d’accord. Et ça n’est pas une question d’adrénaline. Je considère qu’on ne fait pas de politique avec les bons sentiments, mais uniquement avec les rapports de force. On ne fera pas pencher le PS à gauche en étant gentil avec lui. Si vous dites d’entrée que vous appelerez à voter PS au second tour - car oui, il ne faut pas rêver, c’est le PS qui arrivera en tête dans l’immense majorité des cas - vous expliquez au PS que de toutes manières vous ne serez pas un problème pour lui, qu’il peut donc vous négliger, voire vous mépriser. Par contre, s’ils ne peuvent pas gagner - on ne passe pas du néant à la majorité comme ça d’un seul coup - les candidats de la "gauche de gauche" - appelons ça comme ça - peuvent faire perdre le PS en se maintenant quand ils sont en position de le faire. Et ça, ça peut leur foutre les jetons, au PS. Et ça les oblige à vous considérer. Evidemment, y’a un risque. Certains départements peuvent passer à droite. Ca m’est totalement égal, et j’expliquerai pourquoi plus loin. Maintenant on ne fait pas d’ommelette sans casser des oeufs. Le seul moyen de gauchiser le PS, c’est le rapport de force. Ils ont tout à perdre, et vous rien n’a gagner. Parcequ’il faut pas rêver là non plus, même si vous êtes gentils avec eux, ils ne vous lacheront pas un strapontin en récompense. La seule chose que vous pouvez faire, c’est faire trébucher le PS, et les obliger à vous reconsidérer pour 2012. Parcequ’en fait, le seul enjeu de ces cantonales, c’est de voir s’il y a ou pas un désir des électeurs de voir émerger une "gauche de gauche" pour 2012. Si la seule obsession de la "gauche de gauche", c’est le "tout sauf Sarkozy", le PS n’a rien à craindre. Par contre, si la seule volonté de la "gauche de gauche" c’est de créer une force telle que le PS ne peut plus l’ignorer, il faut montrer les crocs, désolé.

Et l’occasion des cantonales de 2011 est idéale. Il n’y a aucun risque. Quelques départements risquent de passer à droite ? Et alors ? Ils sont morts, les départements. En plus, c’est la dernière élection cantonale. Avec la loi sur les collectivités territoriales, les prochains élus de 2011 ne le seront que pour 3 ans. En 2014, tout le monde dehors ! Y’a plus de conseillers généraux, mais des conseillers territoriaux. Et qui seront moitié moins nombreux. Et qui seront élus avec une règle électorale qui supprimera du paysage tous les petits partis (seuil de 12,5% pour se maintenir au second tour au lieu de 10%. Avec des taux d’abstention autour de 50%, il faudra faire 25% des inscrits pour pouvoir se maintenir ! Autant dire mission impossible.) et favorisera le bipartisme. Et quels sont les 2 partis bénéficiaire de ce bipartisme ? l’UMP et le PS ! Vous ne pensez quand même pas une seconde que le PS va revenir sur une loi qui le favorise tant, non ? Le PS tel qu’il est actuellement, n’est pas un parti d’alternative, mais un parti d’alternance. L’alternative, il faut créer les conditions de son émergence. Expliquer ce que l’on veut et nommer ceux qui s’y opposent. Dire, comme vous le faites et comme l’a très bien résumé julien que "Pour faire barrage à la droite procapitaliste, (...) Terre de Gauche se désistera (sous conditions anticapitalistes) en faveur de la gauche procapitaliste, c’est absurde." Faut un minimum de cohérence, quand même.

Mais j’ai aussi bien compris que ce désistement (sans condition de fait) est une exigence de la composante PC de Terre de Gauche ;-) A propos, j’ai vu que le PC a retrouvé sa faucille et son marteau sur votre site !

#30603 | Répond au message #30600
La gauche à terre risque de prendre cher... - Mister K - 14 décembre 2010 à  11:19

Et l’occasion des cantonales de 2011 est idéale. Il n’y a aucun risque. Quelques départements risquent de passer à droite ? Et alors ? Ils sont morts, les départements. En plus, c’est la dernière élection cantonale. Avec la loi sur les collectivités territoriales, les prochains élus de 2011 ne le seront que pour 3 ans. En 2014, tout le monde dehors !

Je ne suis pas d’accord avec cela. Déjà, rien ne dit que si la gauche gagnait en 2012, elle ne reviendrait pas sur cette réforme qui n’arrange pas tant le PS que cela d’ailleurs. Ensuite, derrière les cantonales, se profile un enjeu caché, les sénatoriales de septembre 2011. Alors je sais, un Sénat qui passe à gauche, cela fait science fiction. Pourtant, ce n’est pas totalement impossible. Et cela pourrait changer des choses...et ce quelque soit les élections de 2012.

Ensuite, globalement, cette discussion sur les stratégies et calculs politique est navrante. Je m’explique. Depuis les années 80, le PCF et d’autres ont tenté de pousser le PS vers la gauche. Et pourtant, le PS n’a cessé de se droitiser...et ce, pour une simple raison, c’est toute la société qui va vers des valeurs de droite : en 2010, il y a beaucoup plus d’individualisme dans la société que jamais. Et de ça, découle beaucoup de choses.
Bref, je pense que se poser la question sur des stratégies sur les cantonales, c’est perdre son temps.
Non, la seule façon de réussir quelque chose, c’est d’avoir des valeurs, construire un programme qui les respecte, qui soit pensé pour le bien commun, le faire connaître, avoir des leaders qui tiennent la route et qui jouent collectif et pas seulement leur gueule, être constant sans être rigide. Sur la durée, cela peut payer. Mais ça ne se fait pas en un an...

Malheureusement, entre 2007 et 2010, la gauche a passé son temps à des calculs stratégiques, des problèmes de personnes ou d’organisation. Bref, la gauche a été nulle. PS, Front de Gauche, NPA et dans une moindre mesure Europe Ecologie-Les Verts sont tombés dans ce panneau. Seul LO continue son bonhomme de chemin mais est inaudible. Résultat, fin 2010, chaque organisation n’a pas forcément un programme cohérent, solide et porteur d’espoir. Au contraire, ces organisations sont le désespoir des militants et sympathisants de gauche. Ils ne sont même pas en mesure de pouvoir négocier avec d’autres formations de gauche car ils n’ont déjà pas de cohérence interne. Et les français, dont beaucoup sont totalement dépolitisés, se marrent ou désespèrent en les regardant. Non, ils ne font pas envie. Alors, évidemment, les résultat électoraux de la gauche (du PS...) depuis 2007 sont un trompe-l’oeil. Et c’est surtout parce que la droite est archi-nulle et que les français en ont marre de Sarkozy que ces résultats ont été obtenus. Il serait temps que la gauche, toutes les composantes de la gauche se reprennent en main. Le PS a bien entendu une responsabilité importante. Mais les autres composantes de la gauche également.

Déjà, il faudrait commencer par arrêter de mépriser le PS. Parce que si le PS en lui-même est globalement ridicule, il est composé de militants, de sympathisants qui eux, valent le coût. Alors vous allez me dire que le PS, ce sont les militants qui le font. En théorie oui. Mais dans les faits, le PS étant un parti d’élus, les militants suivent ces élus qui eux même suivent des courants ou leaders nationaux. Les militants PS sont encadrés par deux choses : les élus qui les raisonnent, leur parlent de réalisme ceci-cela ; et par les sondages et la peur de perdre. C’est ce qui a donné Royal en 2007 et qui risque de donner DSK en 2012. Il faudrait arrêter de mépriser le PS car les militants sont souvent bien plus à gauche qu’on ne le croit. Il faut leur parler, les convaincre. Ne pas oublier que Mélenchon est issu du PS.

Ensuite, il faudrait arrêter de jouer perso que ce soit coté individus ou coté organisation. Il faudrait arrêter de se reprocher des choses qui se sont passées il y a 2,5,10,20,50 ou 100 ans. Il faudrait penser à l’avenir et à l’avenir des habitants de ce pays qu’est la France. Il faudrait réunir des gens intelligents (donc capables de s’entendre...), oublier les idéologies, les organisations et construire. Oui, je sais, cela semble totalement utopique. Pourtant, ce ne serait pas si difficile que cela.

Quelque part, Cher Terre de Gauche semble dans cet esprit...encore qu’il ne vaut certainement mieux pas être au courant de la tambouille interne. Mais pour moi, il y manque des composantes importantes de la Gauche comme LO, le PS ou Les Verts. Alors vos allez me dire, il faut trouver des interlocuteurs au PS ou à LO qui veulent bien nous parler. Mais vous, voulez-vous leur parler ? Les a priori de votre coté ne sont-ils pas déjà un mur infranchissable ? Si le PS ou LO ne veulent pas briser ce mur, soyez plus intelligents qu’eux, briser le pour eux. Vous ne convaincrez peut-être pas les organisations. Mais les militants et plus largement les citoyens peut-être.

La gauche, ce ne devrait pas être l’individualisme. Être dans une logique d’organisation de gauche les unes contre les autres ou une logique et d’individuelle, c’est déjà ne pas respecter une valeur fondamentale de la gauche...

#30605 | Répond au message #30603
Cher Terre de Gauche - Julien BERNICHON - 14 décembre 2010 à  13:28

Il y a quelque chose qui vous échappe : le parti socialiste est insensible au rapport de force. Il pourrait bien être à 2% qu’il ne changerait toujours pas. Le PS est ce qu’il est et ne changera pas. Adhérer au parti socialiste c’est accepter en conscience son pragmatisme. C’est son identité. Il porte les traits de son fondateur qu’est François Mitterrand. C’est un parti d’histoires individuelles et ce qui peut paraître paradoxal c’est que le PS est parfois porteur de grands projets, car les hommes quand ils se voient grands s’enveloppent de hautes idées, mais il n’y a pas de changements fondamentaux qui durent, d’où cette espèce de décalage permanent créant la frustration entre lui et la gauche. Le seul rapport de force est le temps, car lui seul permettra de faire émerger des forces nouvelles qui répondront aux besoins nouveaux des gens. Et ce temps, me semble-t-il, arrive peu à peu.
Plus personnellement, peut-être que la gauche n’a pas pour pour objectif essentiel d’être au pouvoir. ça pourrait bien être aussi la vie d’une communauté humaine de pensée, d’une façon particulière d’habiter la terre, d’une conception singulière de son rapport à l’autre. On n’est pas de gauche qu’une fois au pouvoir ; il me semble même que c’est la conséquence et non pas la cause.

#30606 | Répond au message #30603
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 14 décembre 2010 à  18:58

Tiens, la faucille et le marteau ont disparu ! D’un autre côté, y’a presque plus de paysans ni d’ouvriers, vu que tout est délocalisé !

#30614 | Répond au message #30603
Cher Terre de Gauche - Julien - 14 décembre 2010 à  16:27

Une belle envolée ! Problème : tant qu’on s’entêtera à brouiller les pistes avec des mots mal définis, comme droite et gauche, on avancera en chantant vers le mur. Où se situe, selon vous, la ligne de partage entre le vieux monde et le monde futur (en espérant qu’il existera) ? Droite/gauche ? Vous êtes sûr ? Droite = la marchandisation totale, gauche = la restitution des richesses à la collectivité ? Le PS et la droite ne sont pas identiques, ils se distinguent par leur vocabulaire et la manière de régler le télescope pour observer la même étoile. Exemple, les retaites : droite = retraite à 62 ans, gauche 41 annuités. Résultat = même chose. "C’est peut-être un détail pour vous" mais les uns jouent du piano assis, les autres, debout. La belle affaire. Faire croire aux gens que le PS... c’est le plus sûr moyen d’ouvrir un boulevard au FN. Cela s’est vu !

#30610 | Répond au message #30600
Cher Terre de Gauche - julien BERNICHON - 14 décembre 2010 à  16:55

Je ne fais accroire rien. Je dis simplement qu’il faut du temps et surtout qu’il faut se méfier d’exiger que l’eau soit toujours plus claire pour mieux voir le lit de la rivière, car vous ne finirez que par voir votre propre visage. Peut-être pourriez-vous nous éclairer sur la méthode à suivre et quelle organisation selon vous semble être en adéquation avec votre pensée.

#30612 | Répond au message #30610
Cher Terre de Gauche - Julien - 14 décembre 2010 à  17:52

Je n’en sais trop rien. Je doute affreusement. L’analyse de B. Javerliat me semble évidente. Côté organisation, je sais quelles sont celles qui ne sont pas du tout en adéquation avec ma pensée : celles qui vont essayer de nous vendre du "tout sauf sarko" enveloppé dans du papier "bavard".

#30613 | Répond au message #30612
Cher Terre de Gauche - "Ca suffit" - 14 décembre 2010 à  19:52

ça suffit !!!!!! d’être toujours obligé de voter pour ce parti au 2ème tour. quand il est au pouvoir il n’a jamais fait une politique de gauche, il ne fait que se droitiser petit à petit. Vaut mieux 5 ans de sarko en plus pour qu’il finisse de mettre le plus possible de "gens" dans la merde. je dis les "gens" je devais dire comme G. Freiche des "cons".... Pour moi c’est décidé, je ne voterai jamais plus pour le PS et surtout pour DSK.......

#30615 | Répond au message #30613
Cher Terre de Gauche - Julien - 13 décembre 2010 à  11:03

C’est vrai qu’il y a un problème : vous pouvez voter CTG sans crainte, on ira déposer vos votes en grandes pompes aux pieds du PS qui, comme chacun sait, est toujours moins pire que la droite, sauf en Grèce, en Espagne et au Portugal... mais pffft !

#30584 | Répond au message #30574
Cher Terre de Gauche - coulon jean jacques - 13 décembre 2010 à  18:07

bonjour, c’est qu’en même plus clair avec une partie de la charte :

Nous irons ensemble à l’élection sur des bases claires, avec une démarche partagée un projet départemental commun dont la mise en œuvre suppose :

(La dénonciation de l’actuelle réforme territoriale et tout mettre en œuvre pour lutter politiquement contre cette dernière.

Le respect du principe de transfert des compétences avec les dotations de l’état correspondantes (à l’euro près)

l’engagement à aller jusqu’à la désobéissance européenne lorsque les directives de Bruxelles seront contraires à nos engagements électoraux.)

On peut donc voter CGT et d’autres, et penser que le mouvement social doit avoir un prolongement politique. C’est ce que nous voulons faire avec les partis et organisations ( Front de gauche, PC. PG, NPA, FASE(collectif de citoyens unitaires) M’PEP, MRC) qui composent le rassemblement cher terre de gauche sur la base de ce qui est écrit (en autre) plus haut.(La charte est accessible sur le site cher terre de gauche)

Car le problème récurrent de tout mouvement social est son débouché politique, la demande a été exprimé fortement tout du long de ces derniers mois, avec une demande non moins récurrente d’unité de toute la gauche ’de refus du traité de Lisbonne et du capitalisme.
Ce rassemblement existe enfin, comme militant politique et comme citoyen, je l’ai attendu, et j’ai participé à sa construction. IL est temps pour moi comme pour bien d’autres, de nous impliquer pour défendre les valeurs du mouvement social et notre sens de l’engagement pour d’autres pratiques politiques.Elles vont être mises en débat sur le site Collectif fase 18. Tous ceux et celles qui souhaitent une alternative sociale, écologique et citoyenne au capitalisme,qu’ils aient ou non participé à ce mouvement social, y ont leur place . Rendez vous dans les semaines prochaines pour juger de ses valeurs et de ses nouvelles pratiques politiques Elles doivent permettre à chacun, chacune de s’impliquer au niveau qu’il ou elle souhaite, et aussi, la construction au niveau national sur le fond et la forme, d’un rassemblement comme cher terre de gauche, pour rendre crédible une alternative aux idées du front national.
jean jacques coulon

#30590 | Répond au message #30584
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 13 décembre 2010 à  19:03

avec une demande non moins récurrente d’unité de toute la gauche de refus du traité de Lisbonne et du capitalisme.

Oui, ça j’ai bien compris. Ce que je voudrais savoir, c’est ce que feront les candidats de Cher Terre de Gauche au second tour s’ils peuvent se maintenir. Ils se maintiennent ou ils se désistent en faveur du PS ? C’est quand même pas compliqué de répondre à ça, quand même, non ? Ce que j’ai compris dans votre charte, c’est que vous vous désistiez dans tous les cas (sauf si Terre de gauche arrive en tête de la gauche, mais faut pas délirer non plus). La moindre des choses est que vous soyez clairs et que vous répondiez. D’autant que cela aura une influence sur le vote du premier tour (du moins en ce qui me concerne)

#30592 | Répond au message #30590
Cher Terre de Gauche - julien - 13 décembre 2010 à  20:33

C’est pourtant simple. Pour faire barrage à la droite procapitaliste,
dans les deux ou trois cantons où Terre de gauche (le PC) arrivera deuxième au 1er tour, le PS se désistera (?) en sa faveur. Dans les autres, Terre de gauche se désistera (sous conditions anticapitalistes) en faveur de la gauche procapitaliste.

#30594 | Répond au message #30592
Cher Terre de Gauche - Thomas R - 13 décembre 2010 à  21:29

soyons précis reprenons la charte :

Les candidats s’engageront, sans ambiguïté, à faire barrage à la droite en proposant un désistement réciproque aux autres candidats et formation de gauche au 2ème tour.

donc désistement en faveur du ps (voir EE)sans condition

et :

Si nous ne sommes pas majoritaires au sein de la Gauche à l’issue du 1er tour, un accord politique sera possible, dès lors qu’une entente se fera sur les 8 points essentiels de notre programme, et à condition que les propositions du parti majoritaire ne leur portent pas contradiction.

participation à l’exécutif avec le ps conditionné a l’acceptation de celui ci du programme de ctg.

#30597 | Répond au message #30594
Cher Terre de Gauche - B. Javerliat - 13 décembre 2010 à  21:32

Pour faire barrage à la droite procapitaliste, (...) Terre de gauche se désistera (sous conditions anticapitalistes) en faveur de la gauche procapitaliste.

Dit comme ça, c’est clair ;-)

#30598 | Répond au message #30594
Cher Terre de Gauche - Saint-Just - 13 décembre 2010 à  21:48

dans les deux ou trois cantons où Terre de gauche (le PC) arrivera deuxième au 1er tour, le PS se désistera (?) en sa faveur.

Je ne comprends pas ce segment de phrase...

#30599 | Répond au message #30594
Cher Terre de Gauche - Julien - 14 décembre 2010 à  14:03

C’est très émouvant. Très émouvantes aussi les signatures conjointes du NPA et du MRC, le parti du célèbre gaulliste souverainiste et anticapitaliste Chevènement, fan de la constitution de la Ve République !

#30608 | Répond au message #30590