Wi-Fi gratuit ou pas ?

vendredi 7 janvier 2011 à 08:09

Le BR du 6/01/2011 annonce la gratuité du Wi-Fi à Bourges depuis le 1er janvier. Le site de la ville de Bourges parle toujours, ce 7 janvier 2011, de tarifs allant de 2 à 84 euros selon l’abonnement choisi.

Alors, gratuit ou pas, le Wi-Fi à Bourges ?


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Wi-Fi gratuit ou pas ? - B. Javerliat - 10 janvier 2011 à 15:08

Ca progresse... dans la confusion ! la mention « Souhaitant développer cet outil de communication nomade, la Ville de Bourges a décidé d’étendre ce réseau en proposant un accès internet pour tous, à des prix très attractifs » subsiste toujours. C’est donc payant. Sauf que les tarifs ont été retirés ce jour ! Alors, gratuit ou payant ? Payant à quel prix ?

L’ancienne rubrique des tarifs comportait un n° de téléphone. Vous pouvez toujours essayer d’appeler pour en savoir plus :

Prix des abonnements

Afin de toucher un large public, différentes offres d’abonnement sont proposées à des prix très attractifs :

Abonnements de courte durée :

  • 2€ / journée
  • 5€ / semaine
  • 12€ / mois

Abonnements de longue durée :

  • Abonnement étudiants (sur 9 mois) : 60 €
  • Abonnement étudiants (sur 1 an) : 70 €
  • Offre de lancement (mars à juin 2010) : 25€
  • Abonnement annuel : 84€

Renseignements : service informatique 02 48 67 57 32


#31047
Wi-Fi gratuit ou presque... - Mister K - 10 janvier 2011 à  15:30

Bon, clairement, le site de la ville de Bourges n’est pas à jour...un peu à l’image de la ville quoi !

J’ai testé pour vous : effectivement, le wifi de la ville de Bourges est désormais gratuit. Enfin, presque, parce que quand même, il faut laisser ses coordonnées comme quand c’était payant : nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et adresse email sont obligatoires. Si on voulait vous décourager de vous inscrire, on ne s’y prendrait pas autrement. D’autant que vos coordonnées personnelles sont récupérées par la société Actistream...et on ne sait pas ce qu’ils peuvent potentiellement en faire. On espère juste que ce beau fichier qui contient vos données personnelles est déclaré à la CNIL...

#31048 | Répond au message #31047
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 7 janvier 2011 à 17:37

"Ça va la santé ?
Bien sûr, si la mairie a décidé d’installer des bornes Wifi sans nous consulter, c’est qu’elle
avait toutes les garanties sur leur innocuité. Malheureusement elle a oublié de les publier.
C’est à nous, habitants, de nous renseigner et de vous informer.
« La pollution électromagnétique est constituée par les champs électriques et magnétiques qui
sont présents dans notre environnement et qui ne sont pas d’origine naturelle. »7 C’est-à-dire
l’ensemble de nos appareils électriques et des outils de communication sans fil : hifi, portable,
Wifi, téléphone sans fil, four à micro-ondes, ampoules de basse consommation, etc. Tout ce
qui communique sans fil fonctionne via des ondes hertziennes.
Le Wifi utilise des micro-ondes de 2,4 GHz, les fréquences qui mettent en mouvement les
molécules d’eau (qui les réchauffent dans les fours à micro-ondes). Nos corps étant composés
à 80 % d’eau, comment réagissent-ils dans ce bain constant de micro-ondes ? Comment un
environnement saturé de champs électromagnétiques influe-t-il sur la communication
intercellulaire, basée sur la circulation de signaux électriques ? La Ville de Grenoble n’a pas
jugé utile de répondre à ces questions dans sa large communication sur ses bornes Wifi.
Les drogués high tech diront qu’il n’existe pas de preuves de la nocivité des communications
sans fil. La vérité, c’est qu’aucune étude scientifique n’a été consacrée aux effets sanitaires du
Wifi, ce qui n’empêche pas son déploiement à grande échelle. « "Nous savons peu de chose
sur le Wifi, les fréquences actuellement utilisées et celles qui le seront demain. Nous n’avons
pas eu le temps de les étudier", concède Paolo Vecchia, du département technologie et santé
de l’Institut national de la santé à Rome. »8
Au fond, la recommandation des promoteurs de cette technologie, c’est d’attendre la
catastrophe pour protester.
Comme le souligne le chercheur Jean-Luc Guilmot, dans sa préface à l’ouvrage du Dr. Pilette
Antennes de téléphonie mobile, technologies sans fil et santé9 : « Réalise-t-on assez que
l’insistance sur la preuve absolue – que la plupart des gens considèrent en première analyse
comme raisonnable – est un stratagème couramment utilisé par quantité de lobbies pour
exiger l’impossible ? […] Réalise-t-on que lorsque les représentants de l’industrie demandent
la preuve absolue du pouvoir cancérigène des rayonnements non-ionisants, ils savent qu’il est
hautement probable que leur demande n’aboutisse jamais ? Peut-on d’ailleurs faire une égale
confiance à des recherches financées par l’industrie, par des pouvoirs publics ou par des
organisations caritatives ? […] réalise-t-on suffisamment les moyens déployés par des
lobbies pour retarder le plus longtemps possible la divulgation des faits sanitaires néfastes
évidents ? […] On l’a vu avec l’amiante, le tabac ou le changement climatique, l’entretien
d’une certaine confusion scientifique répond à des justifications économiques et fait souvent
partie intégrante de stratégies industrielles. »
Le Dr. Henry Lai en sait quelque chose, qui travaillait pour Wireless Technology Research
(une société américaine regroupant des entreprises de téléphonie mobile), avant d’être censuré
pour cause de résultats inquiétants. 10 Un exemple parmi des dizaines. Les précédents de
l’amiante et du tabac l’ont montré : moins que le "consensus scientifique", c’est la pression
politique qui fait plier les lobbies. Il se trouvera toujours un Claude Allègre pour vous
expliquer que le réchauffement climatique ne doit rien à l’activité industrielle.
Quant aux effets des nuisances électromagnétiques, voici quelques exemples :
- Les micro-ondes rendent perméable la barrière hémato-encéphalique qui protège le cerveau
des substances nocives, comme l’ont notamment montré les études de Pierre Aubineau du
CNRS. Une propriété bien connue des expérimentateurs de médicaments, qui utilisent des
micro-ondes pour faire passer des molécules dans le cerveau des animaux de laboratoire (mais
nous ne sommes pas des cobayes).
- De nombreux travaux, dont ceux de Henry Lai, ont mis en évidence les effets des microondes
sur la biochimie cérébrale, les neurotransmetteurs (l’acétylcholine notamment) et leurs
récepteurs, suspectés de causer des troubles de la cognition, du sommeil et de l’humeur11.
- Leur pratique a conduit des médecins allemands à lancer en 2002 "l’Appel de Fribourg",
pour dénoncer l’augmentation de maladies graves et chroniques chez leurs patients exposés
aux appareils sans fil : « Nous ne pouvons plus accepter l’hypothèse d’une coïncidence ou de
l’effet du hasard ».
- Dernier en date, le rapport BioInitiative rédigé en 2007 par 15 chercheurs internationaux
résume 2000 études. Conclusions : l’utilisation des technologies sans fil entraine « des effets
sur l’ADN (génotoxicité affectant directement l’intégrité du génome humain), la
communication intercellulaire, la réparation cellulaire, et la cicatrisation des tissus,
l’évolution des cancers, et sur la protection contre les maladies cancéreuses ou
neurodégénératives. Ont également été observés : des effets neurologiques, notamment sur la
structure et les troubles du sommeil, la mémoire, et les fonctions cognitives ; la dépression ;
des pathologies cardiaques, la perméabilité pathologique de la barrière hématoencéphalique
 ; et les perturbations du fonctionnement normal des mécanismes d’immunité, de
fertilité et de reproduction. »
Les études montrent que les enfants sont plus vulnérables en raison de leurs crânes plus
minces et de leurs cerveaux en pleine croissance. Sans compter qu’ils seront exposés plus
longtemps aux rayonnements électromagnétiques.13 Qu’en pensent les parents qui promènent
leurs enfants au Jardin des Plantes et qui les mettent en garderie au Jardin de Ville ?
Savent-ils que, comme les allergiques, les personnes dites "électro-sensibles" sont de plus en
plus nombreuses sous l’effet de la prolifération des champs électromagnétiques ? Même
l’Organisation mondiale de la santé concède : « Si certains rapportent des symptômes bénins
et réagissent en évitant autant qu’ils le peuvent ces champs, d’autres sont si gravement
affectés qu’ils cessent de travailler et modifient totalement leur mode de vie. […] Parmi les
symptômes les plus fréquemment présentés, on peut mentionner des symptômes
dermatologiques (rougeurs, picotements et sensations de brûlure), des symptômes
neurasthéniques et végétatifs (fatigue, lassitude, difficultés de concentration, étourdissements,
nausées, palpitations cardiaques et troubles digestifs). »14
La Suède et l’Angleterre reconnaissent le syndrome d’ "hypersensibilité électromagnétique"
et réservent aux malheureux qui en souffrent des logements spéciaux pour les protéger des
rayonnements. Parents grenoblois, avez-vous prévu les maisons-bulles pour protéger vos
enfants du Wifi municipal ?
"

PMO

Les cancers, gratuits ou payants ?


#31002
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Julien Debord - 7 janvier 2011 à  22:41

J’ai toujours un peu de mal avec l’idée que les ondes soient nocives. Si vous avez quelques liens scientifiques, je suis preneur parce que jusqu’à présent, je n’ai encore rien lut de transcendant à ce sujet.

Entre les alarmistes et ceux qui prétendent que ça peut être plus psychologique que physique (un peu comme si on interdisait les espaces ouverts à cause des agoraphobes), je ne sais plus oú est la science.

#31006 | Répond au message #31002
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 8 janvier 2011 à  04:11

Avez-vous lu quelque chose de scientifique qui explique que ce n’est pas nocif ?

le texte de PMO donne ci-dessus quelques références de lectures. Pas beaucoup, non. Par rapport à la publicité pour le wifi et son invasion dans les villes, campagnes, têtes, et sa non remise en question en France, c’est dérisoire en nombre .

Combien de temps et de combats a t-il fallu, de publications, de témoignages pour expliquer que Monsanto pourrit la planète ?

Quelles pertes, si le wifi, les téléphones portables n’existaient plus ? Quelles pertes pour l’existence de chacun ? A quoi ça sert ? A quoi ça rime ?

#31008 | Répond au message #31006
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 8 janvier 2011 à  15:41

Bon, à ma connaissance, le site de référence en la matière, le plus documenté, le plus accessible, c’est toujours les Robins des Toits. Voici donc des liens scientifiques sur les ondes pulsées, basses fréquences.

Ceci dit, quand on cherche sur internet des informations sur ces ondes, force est de constater qu’on tombe majoritairement sur des sites prétendument neutres, c’est à dire des sites techniques sur l’installation du wifi prétendument neutre. Rares sont les sites hostiles.

De toutes façons, quelquechose a changé sur la recherche google quoi qu’on cherche sur un sujet qui porte à conflits, débats. Je ne sais pas depuis combien de temps, c’est insaisissable, mais on s’emmerde de plus en plus : on ne trouve plus assez rapidement de documents sites, blogs contradictoires à la communication de masse. Il y a encore quelques années, très peu, je tombais plus rapidement sur des sites qui avaient de la "personnalité". Maintenant, on tombe sur la presse commerciale sur des pages et des pages, c’est sans fin. Rien n’est neutre en technologie contrairement à ce que l’on souhaiterait nous faire croire.

#31016 | Répond au message #31006
Wi-Fi gratuit ou pas ? - B. Javerliat - 8 janvier 2011 à  15:59

Il y a encore quelques années, très peu, je tombais plus rapidement sur des sites qui avaient de la "personnalité". Maintenant, on tombe sur la presse commerciale sur des pages et des pages, c’est sans fin. Rien n’est neutre en technologie contrairement à ce que l’on souhaiterait nous faire croire.

bombix s’en était ému, il y quelques temps.

A propos, il fait quoi, bombix, en ce moment ? On le voit plus beaucoup sur l’Agitateur...

#31018 | Répond au message #31016
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Cyrano - 11 janvier 2011 à  19:18

Eulalie mentionne un site comme étant un site de référence : « le site de référence en la matière, le plus documenté, le plus accessible, c’est toujours les Robins des Toits. » Je ne sais pas si ce site est le site de référence ou le mieux documenté, en tout cas, c’est le plus connu. Mais, c’est à dire que... bin, euh, ce site est un site référence uniquement pour les anti-machin (anti-antennes, anti-wifi, etc.). Si on ne veut pas se contenter d’un-son-une-cloche, on peut consulter d’autres sites.

C’est vrai qu’on ressent vite la nécessité d’une mise au point salutaire sur ces satanées ondes électromagnétiques :
On peut trouver ça sur le site de l’AFIS (Association Française pour l’Information Scientifique) : Ondes et champs électromagnétiques (lire particulièrement les encadrés).
D’ailleurs, ce site est à recommander avec sa rigueur scientifique et l’application de méthodes de raisonnement : Ondes électromagnétiques : comment s’y retrouver dans l’information ?.
De nombreuses universités publient des dossiers, par exemple l’Université de Strasbourg : Effets des ondes électromagnétiques sur l’humain.
Et les micro-ondes ? On a classé les ondes selon leur fréquence (ou longueur d’onde) : on a les rayons Gamma, les rayons X, l’Ultraviolet, le spectre visible (les couleurs de l’arc-en-ciel), l’infrarouge, les micro-ondes, les ondes radio. Pour un joli petit dessin montrant le spectre électromagnétique complet, allez voir sur Wikipedia : Spectre électromagnétique.
On trouve un article assez complet sur les micro-ondes, tout bêtement sur Wikipedia : Micro-onde. On peut ainsi voir que ces ondes qui sont sur la sellette sont utilisées pour de nombreuses applications.

On n’est pas obligé de se gaver uniquement de déclarations enflammées de divers comités se constituant contre l’installation d’antennes-relais. On peut lire aussi ce que disent des personnes qui semblent avoir un minimum de rigueur :
Par exemple, une réponse à un collectif s’opposant à l’installation d’une antenne relais de téléphonie mobile sur le toit d’un lieu de culte : Communiqué de l’Association Nantes-Atlantique pour l’Information Scientifique.
Ou bien, une autre réponse réfutant les conclusions alarmistes de Priartem sur des cas de cancer dans un patelin du nord : Antennes relais et cancers pédiatriques : le cas de Ruitz.
Et aussi sur une autre affaire locale, sur le site de l’IVS (Institut de Veille sanitaire) : agrégat de pathologies diverses à Saint-Cyr-l’Ecole. Département des Yvelines (78).
A lire aussi, ça peut aider à se forger un début d’opinion, une mise au point de l’Académie de Médecine sur le démontage d’une Antenne-relais, suite à un jugement : Les risques des antennes de téléphonie mobile : Mise au point.

Eulalie, vous demandez à Julien Debord : « Avez-vous lu quelque chose de scientifique qui explique que ce n’est pas nocif ? » Il y a, mais si, il y a. Pour celles et ceux qui ont le temps de lire des dossiers copieux, on dispose de sites sur la téléphonie mobile et la santé ou la wifi, etc. :
Sur le site de l’AFSSET (Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail) on peut lire Téléphonie mobile : Actualisation des données scientifiques sur les effets biologiques.
Aussi, sur le même site : Mise à jour de l’expertise relative aux radiofréquences.
Et pendant qu’on y est, le rapport (controversé) de l’Académie de Médecine : Rapport sur l’exposition aux ondes.

Tiens, j’y pense : allez sur le site de l’AFIS (Association Française pour l’Information Scientifique) : AFIS, on y trouve de nombreux articles sur le vasouilleux principe de précaution (trop souvent brandi par les anti-machin). Et s’armer de quelques principes de bon-sens ne peut faire que du bien : Principes Zététiques.

« J’ vous laisse réfléchir là-d’ssus... » (Gustave Parking, humoriste).

#31082 | Répond au message #31016
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 11 janvier 2011 à  20:19

Julien Debord m’avait demandé si je connaissais de la doc scientifique sur la nocivité des ondes. Je lui en ai "donné". Je connais peu de sites. Je n’ai pas tenu à le gaver comme vous dites ni à l’obliger.

Les ondes pulsées , c’est pas une opinion. Soit c’est dangereux soit ça l’est pas. L’opinion n’a rien à voir la dedans.

Oui, l’afsset....
Là où je travaille je suis entourée de wifi, et mes patrons nous sortent que rien à craindre parce que l’affset a dit....

Alors si l’affsett a dit, inclinons nous.... (sauf que l’affset est sous la pression des lobbies). Bon, mais Cyrano, vous n’aimez pas les écolos je crois.... Alors vous êtes souvent de mauvaise foi sur leurs positions. Moi je suis pas écolo, je suis cernée par le wifi. C’est tout. Et je cherche le contrepoids arguementé.

Et c’est marrant hein, je sais pas pourquoi, une idée saugrenue me passe souvent dans la tête : si les patrons, les pouvoirs publics, les vendeurs nous disent que c’est pas dangereux, c’est que c’est dangereux. Sans même avoir à me "gaver". Une intuition dites don....

#31083 | Répond au message #31082
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 11 janvier 2011 à  20:45

Mes patrons se basent sur l’Afsset, et sur l’Afis.

Oui, le principe de précaution est vasouilleux, et ce n’est un secret pour personne qui s’interesse à ces choses là . Mais on fait avec ce qu’on a.

#31084 | Répond au message #31082
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Cyrano - 11 janvier 2011 à  21:31

Si vous trouvez des vendeurs de pommes de terre qui vous disent aussi que leurs patates c’est pas dangereux, méfiance, votre intuition vous dira qu’il doit y avoir un danger caché ! ou alors, qui sait ? peut-être n’est-ce pas effectivement dangereux ?!... C’est ce genre d’intuition qui est dangereux. Comme quoi d’ailleurs, la science, hélas, n’a rien à y voir : c’est bel et bien une opinion, une opinion irrationnelle d’ailleurs.

Je n’ai pas l’intention de me lancer dans une causerie sur ce sujet. Tout rapport de n’importe quel organisme qui ne lance pas de cri d’alarme sur les ondes pulsées (ces "micromitrailleuses électromagnétiques" selon la formule Robin-des-Toits) sera qualifié de rapport faux-cul rédigé sous la pression des lobbys ; toute mise au point qui ne crie pas au danger des micro-ondes qui vous feraient bouillir la tête sera qualifiée de parti-pris, de mise au point tendancieuse à la solde des opérateurs. Et ainsi, après avoir balayé toute étude contradictoire comme étant sujette à caution, on pourra dire en souriant qu’on ne trouve pas d’étude scientifique niant la nocivité des antennes-relais ou de la wifi – mais vous allez encore me dire que je suis de mauvaise foi.

Se faire une opinion sur ce sujet n’est pas simple si on n’est pas des marioles de l’onde électromagnétique, alors faut lire par-ci, par-là. Comme vous ne donniez que des liens à charge sur le sujet, il m’a semblé utile de tordre le bâton dans l’autre sens (c’est vrai que si j’avais à choisir, j’aurais plutôt tendance à être proche de l’avis exprimé dans les liens que j’ai proposé).

Je ne suis pas sûr qu’on trouve le principe de précaution vasouilleux pour les mêmes raisons. C’est son dévoiement que je trouve risible, lorsqu’on fait démonter des antennes par principe de précaution, etc. c’est-à-dire, lorsqu’on se conforme aux lobbys anti-machin dans l’air du temps.

#31085 | Répond au message #31084
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 11 janvier 2011 à  22:31

Vous me reprenez sur ce que je n’ai pas bien écrit, où je n’ai pas été assez précise dans ce que je voulais dire.

Oui, j’ai zappé les études qui expliquentt que ce n’est pas nocif, parce que c’est celles qu’on entend à longueur de temps ! Et il me semblait que c’était surtout celle ci que Julien Debord connaissaient vu son post.

Excusez moi, Julien Debord, je dis que des conneries et ne conseille que des sites à la con sans preuve scientifique, juste des assertions gratuites. Lisez les sites à Cyrano, c’est rationnel et sans danger. Moi je ne fonctionne qu’à l’intuition et j’ai peur, je suis une sorte d’animal qui se cache quand il entend l’orage, et c’est dangereux pour vous. oup’s.

Et si les lobbys de citoyens anti-antennes sont dans l’air du temps, ce n’est pas parce que les antennes sont un phénomènes récents. Ils sont arrivés comme ça, pour faire leur mariole et se faire remarquer et utiliser le principe de précaution à tord et à travers. Une sorte de génération spontanée.

#31087 | Répond au message #31085
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 11 janvier 2011 à  21:56

Cyrano, à peu près toutes les références que vous mettez en lien, sont celles utilisées par les installateurs.

Je trouve très pénible les "argumentations" avancées des anti robin des toits, priartem, etc...A chaque fois reviennent les termes de "émotion", "expression du coeur" etc... Comme si ces assos ne se fondaient pas elles aussi sur des articles scientifiques. Hallucinant. Et vous même, vous parlez d’"enflammés" etc....Comme si ces personnes n’agissaient pas avec leur tête, mais avec leurs émotions seulement, et une peur irrationnelle comme vous l’aviez déjà dit. C’est l’argument des installateurs.

Et l’Académie de Médecine reprend la pub pour les portables " les portables peuvent sauver des vies". C’est comme ça qu’on nous les vendus, rappelez vous.

Votre "mise au point salutaire" est celle des dominants.

#31086 | Répond au message #31082
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Cyrano - 12 janvier 2011 à  11:00

Oula, Eulalie, j’ai presque envie de dire en lisant vos deux messages : CQFD (dans la façon de balayer tout rapport scientifique ayant un avis anti-anti, dans le ton épidermique des réponses) – et c’est même assorti d’une bourdieuserie (les "dominants"). Décidemment, faut bien croire qu’on ne peut pas causer à peu près sereinement de ce sujet ? Bah, avec vos liens, avec les miens, à chacun d’alimenter sa propre réflexion.

#31090 | Répond au message #31086
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 12 janvier 2011 à  13:50

Cyrano, avant de vous lancer dans la liste des sites contradictoires, vous m’avez taxer de je ne sais quoi et d’intentions orientées. Mais bien sûr que "mes" liens étaient orientés je ne m’en suis jamais cachée auprès de Julien Debord. Et j’ai bien relu son post, il demandait des liens scientifiques qui expliquent la nocivité. J’ai tout connement répondu à ce qu’il demandait, puisque je m’interesse à la question depuis "un certain temps". Et vous avez cité seulement une partie de ma phrase, en insinuant que j’assurais que le site les Robins des toits était le plus fiable. Or j’avais bien commencé en disant " à ma connaissance", et j’ai bien précisé par la suite que je ne trouvais pas beaucoup d’autres sites qui donnent d’autres références scientifiques. Que j’en connaissais peu. Et j’en ai trouvé d’autres que j’ai mis en lien également.

C’est votre ton et vos "petites finesses" Cyrano qui m’’ont agacé. Et c’est vrai qu’au delà de ça, ça m’énérve qu’on traite les "anti-antennes" de marioles et d’urluberlus qui ne se reposeraient sur aucun fait scientifique car leurs sites démontrent le contraire. D’autre part, je reprécise qu’ils ne sont pas "anti-antennes" mais militent pour pour un seuil d’exposition de 0,6 v/m pour la téléphonie mobile seulement et 1v/m pour le tout.
Et les appeler lobby est je crois excessif, car ils n’en ont malheureusement pas le pouvoir. Ca reste une asso, des assos de citoyens qui se sont engagés dans un combat avec les lobbys des fabricants, installateurs, etc....

Quant au Criirem, ce n’est quand même pas n’importe quoi, c’est le centre qui a démenti que le nuage de Tchernorbyl ne s’arrêtait pas à la frontière et fait sans cesse des analyses de radioactivité. C’est un centre scientifique.

Quant à PMO, ils sont bien placés, car ils se trouvent à Grenoble, bassin de fabrication des hautes technologies, alors permettez leur d’être vigilants et de réfléchir aux conséquences de la haute technologie. Leurs textes sont également très interessants.

Mais prenez moi pour une obscurantiste, une cloche, une dangereuse qui ne se baserait que sur une intuition débile, après tout, je m’en tape. Bon, sur ce, je vous quitte et retourne dans la zone high-tech dont personne ne nous dit à quel taux d’exposition nous sommes et ce n’est jamais vérifié. Qu’on "cuise" ou non ils s’en tapent, Cyrano....

#31091 | Répond au message #31090
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 8 janvier 2011 à  19:46

Je vous précise J. Debord, pour ne pas semer la confusion, que les Robins des toits (si vous ne connaissez pas) ne sont pas pour la suppression des antennes relais (contrairement à moi).Cette association milite pour qu’un seuil d’exposition estimé non nocif par les expertises soit respecté par les pouvoirs publics et que le réseau filaire soit utilisé un maximum à la place des réseaux d’ondes. Ce ne sont pas des "alarmistes" comme vous dites, mais des militants qui se basent sur des données scientifiques et qui sont pour l’application du principe de précaution faisant l’objet de l’article 5 de la Charte de ’environnement (je suppose que vous la connaissez puisque vous êtes à Europe Ecologie).

#31023 | Répond au message #31006
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 9 janvier 2011 à  14:58

Le livre du Docteur Pilette "Antennes de téléphonie mobile, technologies sans fil et santé" cité par PMO se trouve sur le site des Robins des Toits, téléchargeable

#31028 | Répond au message #31006
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 9 janvier 2011 à  17:07

Eh, Julien Debord, y’a quelqu’un de votre parti Europe Ecologie qui maitrise bien le sujet : Michèle Rivasi, vice présidente du Criirem.

Bon, autre précisions concernant la municipalité de Bourges. Elle est candidate au 0,6 v/m d’exposition pour la téléphonie mobile. Candidate. Ensuite, vu que le grenelle des ondes a été un flop, je crois comprendre qu’elle reste candidate, mais qu’elle n’applique pas.

Elle a créé un observatoire des ondes électromagnétiques. Tout va bien, que des bonnes nouvelles rassurantes : les mesures effectuées sont entre 50 fois et 100 fois inférieures aux seuils préconisés.

Quels sont les seuils préconisés ? Quelles ont été les résultats des mesures effectuées dans les lieux publics ? Ce n’est pas dit ; c’est con ça alors.

(remarque au passage : impossible de copier-coller un passage du site de la ville de Bourges ; illico, ça vous met une boite de dialogue qui vous dit que si vous êtes interessé par le document, il faut contacter la ville)

#31029 | Répond au message #31006
Wi-Fi gratuit ou pas ? - B. Javerliat - 9 janvier 2011 à  19:08

remarque au passage : impossible de copier-coller un passage du site de la ville de Bourges ; illico, ça vous met une boite de dialogue qui vous dit que si vous êtes interessé par le document, il faut contacter la ville

C’est en effet completement ridicule. D’autant que c’est quand meme un peu nous qu’on a payé ce qu’il y a dans le site non ? Pour contourner ce truc c’est facile. 3 méthodes
- Vous selectionnez à la souris ce que vous voulez copier, vous cliquez avec le bouton droit pour copier. Quand le message d’alerte arrive, sans lâcher le bouton droit de la souris, vous appuyez sur la touche "Entrée" du clavier. Vous pouvez alors copier.
- Vous selectionnez à la souris ce que vous voulez copier, et allez dans le menu "Edition >>> Copier" du navigateur.
- Vous selectionnez à la souris ce que vous voulez copier, puis vous faites "Ctrl+C" (touche "Ctrl" et touche "c" en même temps), puis collez là où vous voulez coller

Les raccourcis clavier de windows : http://support.microsoft.com/kb/301583/fr

#31031 | Répond au message #31029
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 10 janvier 2011 à  07:25

merci pour le truc. Euh...oui, je crois bien que c’est la première fois que je vois ça. A Bourges, on innove.
 :-)

#31035 | Répond au message #31031
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Julien Debord - 10 janvier 2011 à  12:50

Merci pour tous ces liens Eulalie, je vais étudier tout ça avec intérêt.

Par contre, je ne suis pas tout à fait d’accord quand vous dites que le téléphone portable ou le wifi ne serait pas une grosse perte, surtout aujourd’hui, quand avoir un smartphone correspond, en quelque sorte, a avoir le monde au bout des doigts (internet, réseaux sociaux...).
On peut trouver cela futile et s’en passer, mais c’est aussi un formidable medium pour la diffusion des idées et de l’information, ce qui n’est, à mon sens, pas du tout négligeable.

Et oui, Google est devenu bien consensuel avec le temps…

#31045 | Répond au message #31035
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Eulalie - 10 janvier 2011 à  18:27

Avoir un smartphone (ou tel portable ou un ordi portable) , je crois correspond plus à un "style", un "way of life" imposé par la pub. Je crois que c’est vide, que ça n’a aucun intérêt d’être continuellement connecté et pendu à un appareil portable dans la rue, dans les parcs, champs, bars, etc.... Il n’y en avait pas besoin, mais "ils" l’ont inventé. Ceci dit, si personne ne les achetait ça ne marcherait pas. Et concernant ce soit disant besoin au niveau professionnel, ça rend les salariés encore plus asservi à leur boites . En déplacement, être en perpétuel contact avec sa boite par mails où tel portable ça n’a aucun sens non plus. Mercure Galant avait fait un article sur les antennes "Antennes en trop" et dans un de ses commentaires dans le forum il disait que le portable est un fil à la patte. C’est exactement ça que ce soit à usage privé ou professionel.
Et pour ce qui est des campagnes dites en "zones blanches" ou d’"ombres", c’est selon, je suis certaine qu’il y a une autre possibilité que ces ondes pour qu’ils aient internet à la maison. Mais que ce n’est pas rentable pour les boites de télécommunication d’installer l’adsl dans les campagnes. Bon, mais en ville où pourtant l’adsl est possible, des particuliers auront choisi malgré tout le wifi. Manifestement, pas beaucoup, car c’était payant. Mais maintenant que c’est gratuit, alors là.....

#31051 | Répond au message #31045
Wi-Fi gratuit ou pas ? - Julien Debord - 7 janvier 2011 à 13:50

Le plus simple reste quand même de pirater la ligne wifi de son voisin. Comme ça, on peut télécharger illégalement à mort sans rien avoir à craindre. En effet, grace à Hadopi, c’est celui qui se fait pirater sa ligne qui est responsable.

Cool.


#30996
Wi-Fi gratuit ou pas ? - 7 janvier 2011 à 11:29

Suffit d’aller dans un bar...


#30994