Webzine de Bourges et d'ailleurs

dossier - Présidentielle 2017

Macron, un président en marchéage...

le 8/05/2017, par Mister K

Emmanuel Macron est élu président de la République Française. Et plutôt largement en ce qui concerne les suffrages exprimés, autour de 65%. Si on peut se réjouir de la mise à l’écart au moins provisoire de Marine Le Pen, le résultat est moins bon si l’on tient compte du grand nombre d’abstentions - autour de 25% - et surtout d’un grand nombre de bulletins blancs ou nuls, autour de 12%. Clairement, Macron a encore du chemin à faire afin de convaincre réellement les français. Tout semble indiquer que son (...)

Un second tour Macron - Le Pen, le Cher vote Le Pen

le 24/04/2017, par Mister K

Cela se confirme encore une fois : le Cher vote FN. Macron se place derrière suivi de Mélenchon. Ce dernier est en tête à Vierzon et juste derrière Macron à Bourges. Mais Saint-Amand ou encore Aubigny placent elles aussi Marine Le Pen en tête. Ailleurs, en France, Macron est en tête talonné de près par Le Pen. Oui, nous sommes en France, en 2017. Jusque-là, tout va bien. L’important, ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage. France
Participation : 76.65% (2012 : 79.47%)
Blancs : 1.39% (659 302)
Nuls (...)


Cheminons avec Cheminade

le 22/04/2017, par epujsv

Jacques Cheminade, candidat à la Présidentielle en 1995, 2012 et 2017, Président du parti Solidarité et Progrès fondé en 1996, est un homme politique dont on ne sait pour ainsi dire rien. Aussi, s’aventurer à comprendre le parcours politique de l’intéressé et ses idées relève plus de l’exercice de l’errance que d’une approche avec carte, boussole et GPS politiques. En même temps, c’est le meilleur moyen pour lui d’échapper à une définition, description de sa trajectoire, de son programme, de ses (...)

Philippe Poutou, a little kiss

le 21/04/2017, par Mister K

Philippe Poutou, on l’a découvert en 2011-2012. À l’époque, il succédait à Olivier Besancenot. Et autant dire que la succession n’était pas facile puisque Besancenot avait réalisé un score de plus de 4% des voix en 2002 et 2007. Il avait surtout démontré de grandes qualités d’orateur avec un discours rodé et plutôt percutant. En 2012, on découvre Philippe Poutou, timide, mal à l’aise dans les médias. Mais durant la campagne présidentielle, on le sent progresser. Il fait le score modeste de 1.25% à l’élection (...)


Dans la même rubrique

20/04/2017 - Nicolas Dupont-Aignan, modéré, vraiment ?

19/04/2017 - Melon-chon brouille les cartes

18/04/2017 - Hello LO, c’est Arthaud !

16/04/2017 - François Asselineau, faites tourner !

14/04/2017 - Jean Lassalle, résiste !

12/04/2017 - Le Hamon Tour

28/03/2017 - Merci Macron !

21/03/2017 - Marine Le Pen, le FN en héritage

15/03/2017 - François Fillon, Double-Face

14/02/2017 - Dans le Fillon... (bis)

29/01/2017 - Pénélope

17/01/2017 - La gauche et les sept nains

4/01/2017 - Dans le Fillon...

26/12/2016 - Emmanuel Macron en marche pour la cure Algorithmes-Anonymes

6/12/2016 - Mélenchon : on connaît (pas) la chanson

3/12/2016 - Moi, Président ...

3/11/2016 - Les rondeurs des frondeurs

5/10/2016 - Les 7 saigneurs

8/06/2016 - Sous la pluie...