poster message en reponse
Rythmes and blues - Eulalie - 23 mai 2013 à 12:56

Bonjour Mercure,

il y a quelque chose que je ne comprends pas : vous écrivez que V.Peillon veut alléger la journée des élèves alors que sur le site de l’Education Nationale il est bien expliqué que le Ministère ajoute le mercredi aux élèves sans les fatiguer, voire ça leur redonnerait du pep’s de ne pas se reposer, selon de fumeuses thérories de scientifiques non cités, mais manifestement incontournables, non opposables, décrétéss comme spécialistes de l’enfant. La question que je me pose c’est : est-ce que ce sont les élèves qui vont se défatiguer en ne se reposant pas ou est-ce une volonté de ne faire aucune coupure dans la semaine pour produire de l’enseignement, produire de l’enseigné, produire des enfants qui ne s’arrêtent jamais, qui chaque jour iront au boulot sans arrêt, sans oublier l’école, sans avoir le droit d’oublier l’école un jour , et vivre leur vie en dehors de l’école ?
En quoi la journée de l’enfant est allégée ? Parce qu’elle serait répartie sur 5 jours au lieu de 4 ? avant l’école et après l’école, les enfants vont bien dans les accueils non ?

C’est très compliqué à comprendre cette réforme vue de l’extérieur, ne serait-ce que sur le temps (je ne parle pas des PET etc....) . Ca me rappelle la mise en place des 35h. Ca parait au premier abord assez délirant, et puis après, on s’aperçoit que tout était bien ficelé, que ça avait un objectif bien précis. Que ça ne délirait pas dutout. Mais que d’un point de vue humain, sociétal, les salariés ont été bernés et que ça ne servait qu’à l’intérêt de quelques-uns. Et que c’est évolutif. Que la flexibilité de l’Homme peut être immense, jusqu’à ce que ça craque, car ce n’est pas un élastique. Alors, un enfant....

L’ajout d’une matinée de classe permet-il réellement de réduire la fatigue des enfants ?
L’ajout d’une demi-journée de classe par semaine est une préconisation des scientifiques spécialistes des rythmes de l’enfant. Il s’agit de retrouver un rythme équilibré permettant à l’enfant de s’épanouir et de mieux apprendre.
Le matin étant le moment de la journée où l’élève est le plus attentif, la demi-journée du mercredi donnera du temps pour un apprentissage plus efficace des fondamentaux. Elle évitera en outre la rupture de rythme en milieu de semaine, que l’on sait source de fatigue et préjudiciable aux apprentissages.
Quant aux activités périscolaires (sports, arts, culture, etc.), elles permettront aux élèves de se découvrir des compétences et des centres d’intérêt nouveaux et de prendre plus de plaisir à apprendre et à être à l’école.


#37809



Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?