poster message en reponse
Rythmes and blues - Eulalie - 26 mai 2013 à 09:53

A force de vouloir "développer les compétences cognitives de l’enfant", on finit par crééer des choses monstrueuses : "chronobiologie", "chronopsychologie", chrono, chrono : oui, en usine on est chronomètré en effet. Et pas seulement en usine, d’ailleurs.

Ce qui est mis en place soit disant pour l’enfant depuis des années est tout bonnement extrêmiste (et démagogique) : par exemple Pendant et après la classe : construire une complémentarité adaptée aux rythmes de l’enfant

N’a t-on jamais pensé qu’un enfant, après la classe, préférerait aller à la pêche, ou aller sauter dans les flaques d’eau, ou s’asseoir n’importe où et penser à quelque chose, ou récupérer des brindilles, des cailloux (s’il en reste dans la ville hygiéniste et policée ) et construire un chateau par exemple, ou ce qui lui passe par tête. plutôt que d’apprendre à faire du théâtre, de la sculpture, de la musique, de la cuisine, etc.....à tout prix, dans la lignée des sacro-saintes pédagogies et animations-socio-culturelles. qui sont devenues extrêmement envahissantes dans la journée, la semaine d’un enfant : ce n’est plus un choix, c’est une obligation, un ultimatum.

D’autant que rares seront les enfants devenus adultes qui auront pu continuer la musique, le théâtre, etc.... et "le développement de leurs compétences cognitives " : tout ceci est du baratin pour faire croire que l’école et les activités culturelles jusqu’à l’université sont émancipatrices, progressistes, cultivent, font réfléchir, construisent la pensée, la personne, etc..... C’est un peu vrai, mais c’est faux aussi. Je comprends que des enfants n’aiment pas l’école, qu’ils ne veulent plus y aller ou qu’ils se rebellent contre : elle s’amène trop avec l’idée qu’elle est détentrice de la vérité et de la seule et unique voie de "réussite". Ou plus exactement, on l’amène trop : les politiciens mais peut-être ceux aussi qui y exercent (?) parce que tout simplement très sincèrement croyants dans leur métier ( ce qui est très louable ) et peut-être aussi à cause des IUFM et ce qu’on y apprend en pédagogie et en militantisme ? non ? un savant mélange des thèses marxistes de Jeunesse en Plein air par exemple sauce processus-gestion-qualité optimum objectif réussite-développement des compétences ? idem pour le socio-culturel : les Francas recherchant le label "accueil qualité" de la norme Afnor Iso 9000 ?


#37829



Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?