Nouvelle Déchetterie à Bourges : concertation mon cul

samedi 4 novembre 2017 à 12:01, par Cyrano

Parait qu’il faut une nouvelle déchetterie. Parait qu’on va concerter la population. Parait qu’on sait plus où ça en est. Parait qu’on nous prend pour des cons.

Oh, les bourgeois et autre bourgeonnes, vous vous souvenez des "Monstres" ? Chaque dimanche soir, dans un quartier de Bourges, on déposait ses encombrants. Fini, ce temps-là : maintenant on se bouscule à la déchetterie des Danjons, attendant qu’on nous fasse signe pour qu’on puisse entrer. Clairement, ça ne peut pas durer. Et les augures de Bourges-Plus ont trouvé où la mettre : sur le terrain herbeux jouxtant l’avenue Roland Garros et la piste cyclable de la rocade verte .
Nouvelle Déchetterie à Bourges : concertation mon culDans la quartier Aéroport, il y avait eu une réunion d’information, en mars de l’année 2017, sur l’implantation de cette nouvelle déchetterie. Yvon Beuchon, vice-président de l’agglomération Bourges et Philippe Mousny adjoint au maire de Bourges, du beau linge, nous promettaient que tout serait transparent, fallait pas s’en faire - parole d’honneur. Et alors ?! Rien. Ah si ! Sur le site de l’agglo Bourges-Plus on peut apprendre que les travaux vont commencer à l’automne 2018 et que l’ouverture est prévue pour fin 2018. On suppose que la concertation prévue sera uniquement pour jouer sur l’heure d’ouverture.

Un début muri en douce

Un article paru dans Le Berry Républicain, en septembre 2015, vend la mèche : La déchèterie des Danjons pourrait déménager du côté de l’avenue de Saint-Amand. Yvon Beuchon, en charge du dossier, confie que il se recherche un terrain dans la zone avenue de Saint-Amand, rue Roland Garros. « Nous recherchons un terrain dans cette zone. » Où ? Bin, on cherche. Yvon Beuchon nous prend pour des ânes d’ailleurs, en parlant de recherche : y’a qu’un terrain possible dans la zone délimitée. Le projet est clairement muri en douce, dans la tête du bûche de Beuchon.
Tellement en douce qu’en lisant l’article du Berry Rép, le maire de Trouy, Gérard Santosuosso, s’est fendu d’un petit billet d’humeur sur le site de sa ville : « Les élus de Trouy à l’agglomération de Bourges, sont surpris de la diffusion d’une telle information. Contactée hier matin, la directrice de l’environnement de Bourges Plus s’étonne de la parution d’un tel article car elle-même poursuit toujours son travail de prospection de sites.  » Mais officieusement, c’était plié, le choix était fait. L’avis des gens, on verra quand tout sera prêt.

Concertation consternante

Le 21 mars 2017, roulement de tambour, une réunion d’information sur cette nouvelle déchetterie avait lieu dans une école de l’aéroport. La salle était pleine à craquer, plus de 100 personnes. Yvon Beuchon, maire de la Chapelle-Saint-Ursin et chapeauteur du projet pour l’agglo Bourges-Plus nous a d’abord fait une longue, trop longue, longuette homélie sur la planète, les déchets, les poubelles, sauvons Willy. Mais ensuite, voilà l’avis de la salle, ah la la….! Tous sont contre ce projet, ou dubitatifs. Le Berry Rép du lendemain titrait justement Quartier de l’Aéroport : ils ne veulent pas de la déchetterie.

Pour illustrer le choix de cette zone verte, les deux communicants, Yvon Beuchon et Philippe Mousny vont nous déballer des arguments de mauvaise foi - jusqu’au risible.
D’abord, le mot de la soirée, répété et répété : le barycentre. Ils ont regardé les communes de Bourges-Plus, ils ont étalé les intestins d’un poulet, ils ont piqué dans le foie, ho ! ça a donné un barycentre à l’insu de son plein gré, qui était pilepoil dans la zone verte de l’avenue Roland-Garros. Le voici...
Pour bien assurer ce barycentre, on nous montra des photos de la zone, pitoyable forfaiture : une photo minable où on voyait des bouts d’herbe, genre coiffure du matin, avec un bout de terre, genre gravats pilés. Ah ça oui, alors, si c’est ça, on peut filer des coups de pioche. Il a du en falloir du temps pour dégoter juste ce petit bout étrange.
Si on cause, c’est que ça peut se refuser, donc, doit y avoir un plan B, sinon on se fout de nous, a demandé un monsieur. Pas vraiment de plan B, même pas du tout, en fait non, puisque le barycentre est là. Oui, vaguement, ailleurs ? Rien, rien n’est étudié, ça ferait dépenser plus de sous. Ils appellent ça de la concertation ? Beuchon-Mousny, même langue de bois ; mêmes petites menteries vous-me-connaissez, main sur le cœur ; même petite politique cause toujours, on fera comme on a prévu. On s’en souviendra.

Et la suite ? la suite ?

On a cherché via Google, via Yahoo, via les gens informés, rien ? quoi ? rien sur cette déchetterie – à part divers articles du Berry Républicains. Comme on commençait à douter de l’existence du projet, enfin on a trouvé une mention, clic !, c’est sur le site de l’agglo.

C’est maigre, mais ce qu’on y lit, c’est que le projet suit son cours – la bonne centaine de personnes qui était à la réunion de mars 2017 aurait mieux fait de regarder la télé ce soir là. Ne soyons pas trop médisants, y’a un titre : "Votre avis nous intéresse" et on peut lire :
« ECTARE est le bureau d’études retenu pour réaliser le dossier d’autorisation au titre des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement.
Si vous souhaitez lui communiquer des éléments qui vous semblent importants par rapport au projet, vous pouvez envoyer un mail sur info@agglo-bourgesplus.fr en mettant en objet « projet nouvelle déchèterie ». La Direction de l’Environnement et du Développement Durable de Bourges Plus se chargera de leur transmettre les éléments.
 »
Fin de l’histoire, on envoie un mail à Bourges-Plus qui transmettra au bureau d’études. Pas pour dire non, ça c’est mort, mais pour proposer une couleur pour les grilles ou autre truc nunuche - pas plus.


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Nouvelle déchetterie à Bourges : Yvon Beuchon barycentre de la langue de bois - Cyrano - 15 janvier 2018 à 15:05

Ah ça, ils nous l’avaient affirmé, le Yvon Beuchon et le Philippe Mousny, fallait que la déchetterie des Danjons déménage ! Croix d’bois, croix d’fer, c’était à une réunion de mars 1917, une réunion sur cette nouvelle déchetterie. On pouvait pas argumenter : ils avaient calculé le barycentre, et c’était là, pas ailleurs que ça devait se faire. Et c’était obligé, on ne pouvait pas attendre, fallait déménager vers ce barycentre. On ne pouvait pas aménager les Danjons, impossible : ouf, le barycentre sauvait.

Et j’avais loupé ça, j’avais mis l’article du Berry Républicain de coté et oublier d’en reparler, l’article de la mi novembre 2017 qui disait que patatras ! le projet était gelé. Et on lisait que le maire de Bourges, le président de l’agglo, avait décidé de geler le projet, de tout remettre à plat. Et monsieur Yvon Beuchon, maire barycentre de La Chapelle-Saint-Ursin ? Lui, qui disait qu’on n’avait pas le choix, il dit que maintenant qu’il faut prendre son temps, qu’il est d’accord avec le maire. Et ça, c’est du politique local ? Le site des Danjons qui devait fermer ?! Inévitable ?! Pascal Blanc parle carrément d’une réhabilitation et d’un agrandissement de la déchetteri des Danjons. Alors, Yvon Beuchon explique qu’il va rester ouvert, qu’on va l’aménager. Le même qui...? Oui ! le même qui disait, jurait que... ? Oui !

Messieurs, mesdames, qui étions à cette réunion de la mars 2017, inclinons-nous, et saluons l’artiste barycentre.


Nouvelle déchetterie à Bourges : Yvon Beuchon barycentre de la langue de bois - 16 janvier 2018 à  16:10

Mars 1917 ? Ça c’est de l’anticipation ! Tu veux veux dire 2017 j’imagine... :-)

Répondre à ce message #43102 | Répond au message #43099
Nouvelle déchetterie à Bourges : Yvon Beuchon barycentre de la langue de bois - Cyrano - 17 janvier 2018 à  09:50

Un fantasme, même !... Une journée des femmes en Russie.... Oublions, le centenaire est passé.
Mars 2017, donc, je confirme.

Répondre à ce message #43104 | Répond au message #43102
Bourges - Fred - 7 novembre 2017 à 10:42

L’embouteillage de la déchetterie des Danjons est surtout du au fait que la sortie est le même portail que l’entrée (demi-tour obligatoire)
Il suffirait de l’agrandir en prévoyant une sortie différenciée de l’entrée comme toute déchetterie bien conçue et le flux serait nettement amélioré
Je l’ai suggéré ils y a quelques années, la réponse de la Mairie : trop compliqué !