3 février 1969 : les conneries commencent. 7 janvier 2015 hara-kiri chez Charlie-Hebdo

dimanche 14 janvier 2018 à 10:22, par Cyrano

Les auteurs des messages répugnants adressés récemment à Charlie Hebdo, les auteurs de ces nouvelles menaces de mort courent toujours. Pourquoi s’emmerder ? Pourquoi rire ?

Le 7 janvier 2018, le président Macron a inauguré les gerbes pour les morts de Charlie-Hebdo, puis, les morts de l’hyper cacher, puis le policier assassiné sur le trottoir, puis les autres morts, puis tout ça avec la tête de croque-mort de circonstance.

3 février 1969 : les conneries commencent. 7 janvier 2015 hara-kiri chez (...)Y’a 49 ans, le lundi 3 février 1969, paraissait le numéro 1 d’un hebdo à 1 F (un Franc !), un hebdo qui allait devenir célèbre : Hara-Kiri Hebdo, toujours bête, toujours méchant, avec la couverture signée Wolinski – putain de merde ! je revois encore l’écran de BFM ce 7 janvier 2015, avec un bandeau défilant en bas de l’écran, avec deux noms : Cabu et Wolinski sont morts !
Donc, je disais quoi ? Ah oui, en février 1969, c’était le premier numéro de Hara-Kiri Hebdo avec un bonhomme hilare et y’avait de quoi si on lit la litanie égrenée dans les bulles.
Depuis, y’a beaucoup d’eau qu’est passée sous le pont d’Auron. Et on rit de moins en moins, tout doucettement on retourne vers l’étouffement d’un monde gaulien d’avant 68. Il ne faut plus rire. Pourrait-on refaire cette couverture de Wolinski avec des rires d’aujourd’hui ? Faut pas rire des culs-bénis (et donc pas rire du cul bréneux de Mère Thérésa) ; pas rire des barbus (mais peut-on rire des hipsters ?) ; pas rire des petites galettes rondes sur la haut de la tête (pas confondre avec les bretons) ; pas rire des meufs, pas rire des mecs, pas rire des … mais au fait ?! Va falloir changer les toilettes, pasque maintenant y’a aussi le genre mec-nana, alors, y vont chier où ? Toilettes pour femmes (et handicapés) ou pour homme ? Ou caisse du chat ? Dans le dernier Siné mensuel, Geluck se lâche sur le sujet (ne pas confondre avec Galut, comique local).
Cher-e-s lecteur-e-s-trice-s de l’Agitateur-trice (putain, l’écriture inclusive des précieuses ridicules, c’est un métier), pour les 20 ans de notre fanzine, on vous offre une couverture Hara-Kiri Hebdo remise au mauvais goût du jour, en mode local. Tournez manèges.


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?