Warning: Use of undefined constant quota_cache - assumed 'quota_cache' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/cb1e095c03166260cad41dd622ec31c6/web/config/mes_options.php on line 3
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy

Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy

mardi 19 février 2019 à 15:30, par Cyrano

180 personnes attentives pour cette assemblée œcuménique, c’est pas si mal mais on subodore que des Gilets jaunes et des cégétistes ont boudé et n’ont pas voulu se cotoyer les uns et les autres.

Une assemblée mitoyenne

Le 15 février, c’était donc l’Assemblée citoyenne des Gilets jaunes avec la particpation de la CGT. Cette assemblée était annoncée sur une page facebook des Gilets Jaunes locaux, Le Cher en Colère. La CGT annonçait aussi cette réunion mais en l’appelant le Vrai Débat. L’Assemblée citoyenne étant ainsi une assemblée mitoyenne Gilets jaunes & CGT.
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à (...)Des politiques en campagne ?

On pouvait voir quelques têtes politiques qui seront nommées dans l’article du Berry Républicain : Irène Félix (Parti Socialiste) et Yannick Bedin (La France Insoumise). Irène Félix, attentive aux prises de paroles, restera durant les presque trois heures de débat (elle ne partira que 10 minutes avant la fin). Mais… Yannick Bedin fera l’inverse : un passage avant le début du débat, histoire d’être dans le Berry Républicain et il s’éclipsera illico.
Il y avait bien sûr aussi la madame maire de Saint-Germain-du-Puy, Marie-Christine Baudouin (PCF), puisque c’était la municipalité qui permettait l’utilisation de la salle Nelson Mandela où se tenait cette assemblée.
Un débat bien organisé

Comme on peut le voir sur cette photo publiée sur la page Facebook Blocage National dans Le Cher l’assistance est bien sage. Les personnes qui voulaient prendre la parole recevait un ticket avec un numéro comme pour les guichets de la sécu. Ça a l’avantage de pouvoir dire ce qu’on veut dire tranquillement, mais l’inconvénient c’est que il n’y a pas forcément de discussion.

En introduction, on entendit deux Gilets Jaunes marcheurs de La marche pour la Vie qui se trouvaient avoir fait étape à Bourges. Bon, j’ai pas tout compris car la fatigue des marcheurs aidant, c’était un peu confus comme prise de parole et carrément un peu trop long – mais j’ai bien entendu que y’a eu une allusion aux émigrés qui dès qu’ils arrivent en France, ont le CMU et tout ça alors que certains français ne peuvent pas l’avoir. C’était un peu étrange d’entendre ça lorsque l’orateur dit qu’il était lui-même d’origine sicilienne…

Chacun sa partition

Ce qui traverse beaucoup d’interventions, c’est que chez les Gilets Jaunes ont trouve ce que l’un va appeler « une vraie fraternité ». Cette fraternité découverte sur les ronds-points, cette entraide spontanée, cette solidarité qui fait chaud au cœur, tout ceci, ça compte quelque part pour la poursuite du mouvement. Auto-boulot-dodo, ça fait moins rêver.
Tout n’est pas bisounours puisque quelqu’un dira « qu’il faudrait moins se chamailler » – et si on lit les pages facebook, aïe, aïe, l’ambiance.

Chacun, chacune va y aller de son idée. Déposer une plainte contre l’Etat français, car on a un gros problème à la tête de cet Etat. Organiser une journée sans achat, sans télé, sans rien. Virer Macron sinon on ne pourra rien mettre en place. Recréer du tissu social et consommer local. On aura même un conseil de lecture : relire tout Marx !
On aura droit aussi à quelques marronniers. L’Islande qui n’aurait pas payé sa dette. Le CNR (Conseil National de la Résistance) qui aurait tout crée. Notre système d’assurance maladie admiré partout dans le monde (sauf… par nos régimes spéciaux et l’Alsace-Lorraine, entre nous).
On aura aussi une théorie un peu complotiste de l’économie : avant y’avait le troc, mais ils ont inventé la monnaie, ils ont complexifié l’économie. Ils ? Et on en est là.

Le vrai sujet c’était les moyens de vivre, c’était le pouvoir d’achat. C’est bien sûr la grosse revendication. Un jeune homme va s’insurger contre cette demande de toujours plus d’argent : « Je ne suis pas d’accord avec le pouvoir d’achat. » Le mouvement des Gilets Jaunes « n’est pas qu’une question d’argent ». Il est l’expression d’un « manque de quelque chose ».
Des intervenants lui répondront : pour une petite retraite, un peu plus de pouvoir d’achat, c’est vital, c’est prioritaire, sinon on ne vit pas. Il faut pourvoir se loger et payer un loyer, se nourrir, payer son eau, son courant électrique. On ne demande pas de l’argent pour avoir encore plus d’argent : mais pour pouvoir vivre le mois entier à peu près sereinement.

Et le Référendum d’Initiative Citoyenne dans tout ça ? ce fameux RIC qu’on voit sur les pancartes ? Personne n’en parlera, personne. Lorsque les Gilets Jaunes parlent spontanément, c’est de leur vie, de leur envie de vivre mieux, pas de RIC, on dirait.

Les mitoyens parlent aussi

Les Gilets Jaunes ne seront pas les seuls à causer, quelques militants politiques ou syndicaux donneront aussi leur avis.

L’une réclamera une dissolution de l’Assemblée Nationale et de nouvelles élections – Humm ? Comme en 68 ? Lorsque de Gaulle enterrera mai 68 avec une dissolution et de nouvelles élections qui conforteront sa majorité réactionnaire ?
Un autre nous entretiendra de 1789, et de la Constitution Française qui serait bafouée par le gouvernement, en citant : « Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. » – une citation à double tranchant : on y admet des distinctions, des différences sociales. On va les fonder sur l’utilité commune. C’est ainsi qu’on dit : il faut bien des créateurs d’entreprises, il faut des patrons qui donnent du boulot à des milliers de personnes et qui doivent être rémunérés en conséquence.

Un Gilet Jaune fera remarquer que le mouvement a obtenu au moins quelque chose que les syndicats n’avaient pu obtenir. Un autre trouvera que les distinctions gauche-droite deviennent inutiles, qu’il faut se rassembler.

Un syndicaliste, Jean-François, admettra que sur la période récente, les syndicats semblent avoir moins obtenu que les Gilets jaunes, c’est vrai. Il faudra réfléchir aux méthode, mais il faut considérer sur une période plus longue pour juger des résultats. Ce qu’ont obtenu les Gilets Jaunes, ce sont quelques gestes qui seront payés par nos impôts, « ce sont les limites de l’exercice. »

Pour la politique, c’est un Patrick qui s’y collera, avec une intervention brève mais subtile. À la chambre des députés, le PCF a déposé des amendements pour défendre les petites gens. Les députés de l’autre camp, droite et extrême-droite, ne déposent rien dans ce sens. On peut ainsi faire la différence entre « ceux qui vous défendent et ceux qui ne vous défendent pas. »

La vraie vie est absente

Les Gilets Jaunes étaient venus d’un peu partout : d’Aubigny-sur-Nère, de Mehun-sur-Yèvre, de Morogues, de Vierzon, de ces endroits qui passaient sous les radars syndicaux. Chacun et chacune l’a dit à sa façon : on veut vivre autrement. Oui, on a un manque de quelque chose, un manque de vie qu’on ne peut vraiment définir. Une jeune femme de Morogues conclura avec sincérité sur ce contact perdu avec la vie, avec ce qui nous entoure.

Et les perspectives ? On n’en aura pas parlé. Comment le mouvement pourrait-il grossir ? Où serait le second souffle ? Ce sera pour une prochaine fois. C’est peut-être ce qui manquera à cette Assemblée Citoyenne.

Bertolt Brecht avait écrit :
Lorsque j’ai demandé de quoi vivre
On m’a répondu : quel manque de pudeur !

C’est ce que nous a répondu Macron et son gouvernement.
Alors comme le disait une Gilet Jaune :
On ne lâche rien !


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - epujsv - 23 février 2019 à 10:39

"Gilets jaunes : des révolutionnaires sans révolution ?" Revue Ballast, 20 février 2019. Entretien avec Samuel Hayat, chercheur au CNRS, docteur en sciences politiques. Et fait partie du collectif d’auteurs du livre sorti en janvier 2019 : "Le fond de l’air est jaune" .chez Seuil.


Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - epujsv - 24 février 2019 à  18:38

Antoine Bevort, sociologue du CNAM en retraite, tient une actualité très suivie sur les gilets jaunes, le conspirationnisme, complotisme l’extrême-droite. Il a lu le livre "Le fond de l’air est jaune". Il en fait une critique dans l’article "Le fond de l’air est brun" (du 5 février). Il conclut ainsi : " Il ne semble pas que la présence de l’extrême droite dans le mouvement des Gilets jaunes soit surexposée, c’est au contraire la négation de cette présence qui crée un épais brouillard sur son influence. L’analyse du poids de l’extrême droite dans le mouvement mérite un traitement approfondi. Certes par ses réponses sociales, politiques et sécuritaires, E. Macron favorise l’influence de l’extrême droite, mais faire l’impasse sur cette présence stratégique c’est occulter une dimension clef du mouvement. Marine Le Pen ne s’y trompe pas. Selon Le Monde du 5 février, lors d’une réunion dans le Vaucluse, le 19 janvier, Marine Le Pen a « brandi à la tribune un drapeau européen aux couleurs inversées.(…) Des étoiles bleues sur un fond jaune : « Le jaune est devenu la couleur du peuple, la couleur de la défense des peuples, alors notre étendard est l’exact contraire du leur ». L’histoire n’a pas fini d’être écrite, mais on peut craindre que la politique de l’autruche ne profite qu’à l’extrême droite."

C’est ce que je m’échine depuis décembre à démontrer -ou disons à suivre- dans les centaines de posts (je dois bien en être là). Le travail de ce monsieur est précis. Il explique bien le fonctionnement des facebooks de La France en Colère. (d’ailleurs Eric Drouet vient de fermer au public le sien, M. Nicolle aussi), ses origines, ce qui a disparu des facebooks, etc.... On a bien tort de ne pas s’intéresser de plus près à son travail qui remet "la chose jaune" à sa place. Les yeux ouverts. Et la tête attentive.

Il n’est pas le seul sur le net. Mais c’est suffisamment rare et bien fait pour le signaler.

Répondre à ce message #43483 | Répond au message #43477
Gilets Jaunes & CGT à Saint-Germain-du-Puy - Cyrano - 12 mars 2019 à  18:23

Epujsv, au lieu de vous échiner à démontrer une vessie en ignorant les Gilets jaunes, regardez par exemple cette vidéo : Les Gilets jaunes sont-ils fachos ?
Comme ça, vous serez fixée.

Répondre à ce message #43484 | Répond au message #43483
Gilets Jaunes & CGT à Saint-Germain-du-Puy - epujsv - 12 mars 2019 à  19:02

Cyrano, (?)
je n’ai jamais écrit ni dit que les gilets jaunes étaient des fachos. Je ne vais pas répeter ce que j’ai écrit depuis décembre.
Ceci dit, la vidéo que vous avez mis en lien vient d’un site nommé "droitards-méchants" d’un certain Mike Borowski. Je ne sais pas ce que vous avez Cyrano. Déjà, un coq bleu blanc rouge sur une chaine d’infos ça devrait vous interpeller. Pourquoi ne vérifiez-vous pas vos sources ? C’est une chaine de désinformation. Parmi tant d’autres, certes. Mais tout n’est pas égal à tout. Les Décodeurs du Monde parlait de cette chaîne et de ce Mike Borowski lors des Présidentielles.

J’ai écouté en gros les 5 premières minutes de la vidéo que vous avez mis en lien, et déjà on est fixés sur les orientations de cette chaine youtube et de ce militant de droite. Un homme se plaint de sa situation sociale tout en passant par le thème des "assistés" chère à toute idéologie de droite..... Je n’insiste pas dans mon visionnage de cette vidéo. J’ai d’autres choses plus intéressantes à faire. Et je n’insiste pas non plus sur une nouvelle argumentation de ce que j’ai écrit. Je suis fatiguée. Bonne soirée. J’ai même des doutes sur le fait que ce soit bien le vrai Cyrano qui m’ait répondu.

Répondre à ce message #43485 | Répond au message #43484
Gilets Jaunes & CGT à Saint-Germain-du-Puy - Cyrano - 12 mars 2019 à  20:58

C’était histoire de remettre une bûche dans la cheminée. Borowski n’est pas de droite, il est de la "vraie droite". Dommage que vous ne soyez pas allé plus loin pour le drapeau fleurs de lys.

Répondre à ce message #43487 | Répond au message #43485
Gilets Jaunes & CGT à Saint-Germain-du-Puy - epujsv - 13 mars 2019 à  09:02

Bonjour vrai Cyrano qui entretient le feu,
ok, vu le passage du drapeau avec la fleur de lys et les lions. Libé s’était intéressé à ce drapeau picard début décembre.

Répondre à ce message #43488 | Répond au message #43487
Gilets Jaunes & CGT à Saint-Germain-du-Puy - epujsv - 13 mars 2019 à  09:28

pfffouuu, non ce n’est pas un drapeau picard, mais un blason je sais pas quoi. Tiens, une belle chanson sur les drapeaux, de Philippe Léotard :La danse du grand wanapi.

Je suis sans haine et sans drapeau
Je n’ai pas de respect pas d’insolence
Je ne suis ni petit ni obscur ni sans grade
Je ne suis pas secret je suis invulnérable

Je ne crains rien de ce qui vient de vous
Demain est plein de souvenirs
J’ai déjà oublié ce qui me reste à vivre

Je ne crains rien de ce qui vient de vous
Je le sais déjà
Cela sera pire

Je ne suis que refuge à
Ce que je ne vis pas de vous

Sans tenir compte d’aujourd’hui
Je m’apprête à ce que je suis
Et mon indifférence est telle
Que l’amour même y peut loger

Je suis sans haine et sans drapeau
Je n’ai pas de respect pas d’insolence
Je ne suis ni petit ni obscur ni sans grade

Je ne crains rien de ce qui vient de vous
Je le sais déjà
Cela sera pire

Je ne suis que refuge à
Ce que je ne vis pas de vous

Répondre à ce message #43489 | Répond au message #43488
Gilets Jaunes & CGT à Saint-Germain-du-Puy - epujsv - 12 mars 2019 à  19:46

Encore un article du Monde sur ce Mike Borowski du 7 avril 2016. C’est un ancien UMP passé à l’extrême-droite.

Ce n’est pas ce qui manque sur lui sur internet. Je ne crois pas avoir à faire au vrai Cyrano. Quelqu’un utilise son pseudo pour faire passer de la pub pour ce militant d’extrême-droite : Mike Borowsky.

Répondre à ce message #43486 | Répond au message #43484
Alain Badiou n’aime pas les Gilets jaunes - bombix (le vrai de vrai) - 16 mars 2019 à  19:42

Badiou signe un texte sur les Gilets jaunes. En résumé, les Gilets jaunes, c’est la classe moyenne réactionnaire qui n’a rien compris ni au capitalisme, ni à la politique :

Leurs proclamations, leur désorganisation périlleuse, leurs formes d’action, leur absence assumée de pensée générale et de vision stratégique, tout cela proscrit l’inventivité politique. Je ne suis certes pas conquis par leur hostilité à toute direction incarnée, leur crainte obsessionnelle de la centralisation, du collectif unifié, crainte qui confond, comme le font tous les réactionnaires contemporains, démocratie et individualisme. Rien de tout cela n’est de nature à opposer au très odieux et misérable Macron une force progressiste, novatrice et victorieuse au long cours.

Sinon, ben les Gilets jaunes intéresseront "le maître" quand ils seront devenus communistes et maoïstes à la sauce Badiou, c’est à dire quand ils ouvriront des écoles où l’on étudiera Marx ... et Badiou bien entendu ! ;-)
C’est quand même terrible la vieillesse ...
ALAIN BADIOU : LEÇONS DU MOUVEMENT DES « GILETS JAUNES »

Répondre à ce message #43490 | Répond au message #43483
Alain Badiou n’aime pas les Gilets jaunes - 19 mars 2019 à  10:34

Par contre, il a aimé Mao, Staline, Pol Pot...

Répondre à ce message #43491 | Répond au message #43490
Alain Badiou n’aime pas les Gilets jaunes - Cyrano - 19 mars 2019 à  10:37

"Par contre, il a aimé Mao, Staline, Pol Pot..."
Tiens ? Cyrano répond en anonyme, maintenant ? Je tiens à signer ma remarque, pour la postérité.

Répondre à ce message #43492 | Répond au message #43491
Alain Badiou n’aime pas les Gilets jaunes - epujsv - 20 mars 2019 à  21:19

l’Autre quotidien, ne connaissais pas. Mais me rappelle, par son titre, l’Autre Journal, créé par Michel Butel en 1984, puis L’Impossible, l’autre journal, créé en 2012. Il est décédé en juillet 2018.
Ce n’est pas un hasard le choix de ce titre de journal : "À 71 ans, il tenta de réveiller le volcan, s’élançant dans la création du mensuel L’Impossible, remuant ses anciens amis, se fâchant avec d’autres, se perdant dans ses envies et dans un nouveau monde numérique, s’enlisant dans la crise de la distribution de la presse, calant rapidement devant la maladie. De cette dernière épopée, reste le témoignage de Christian Perrot qui, même en désaccord avec l’impossible Butel et claquant la porte, tient haut l’héritage moral depuis, avec son site époustouflant, L’Autre quotidien."

Je ne trouve pas qu’Alain Badiou raconte des sottises dans cet article. Comme par exemple dans ce que vous citez : " Je ne suis certes pas conquis par leur hostilité à toute direction incarnée, leur crainte obsessionnelle de la centralisation, du collectif unifié, crainte qui confond, comme le font tous les réactionnaires contemporains, démocratie et individualisme". Evidemment, ça fait un peu beaucoup "au pas, camarades".
Et ce n’est jamais très agréable. Mais c’est surtout ce passage que je ne trouve pas stupide : " crainte qui confond, comme le font tous les réactionnaires contemporains, démocratie et individualisme". Je ne parle pas pour le coup des gilets jaunes uniquement qui au fond ne sont qu’un reflet de ce que sont les gens dans la société (en France en tous cas) mais oui, je crois qu’il décrit une réalité de tendances, de pensées, de cultures bien ancrées en France. Disons que je dirais qu’Alain Badiou peut permettre d’y réfléchir. M’enfin bon, autant les gilets jaunes (dont je ne suis plus rien actuellement) ne m’ont jamais emballée (par bien des aspects décrit dans l’article de Badiou) mais autant je trouve excessif d’attendre d’eux ce que personne n’a encore été foutu de faire. On ne va quand même pas leur demander d’inventer quelque chose de politique qui nous réjouirait tous. Et que personne n’a encore trouvé. Et qui fait écrire.

Répondre à ce message #43493 | Répond au message #43490
Alain Badiou n’aime pas les Gilets jaunes - epujsv - 20 mars 2019 à  21:26

Tiens, j’ai sous les yeux le numéro 2 de l’Impossible ( avril 2012). Sa couverture : " Il y a les experts, il y a les penseurs, et puis il y a le peuple. Le peuple inattendu. C’est-à-dire des voix et des pensées que personne, ou rien, ne laissait présager" signé M.B. Peut-être alors aurait-il aimé les GJ ?

Répondre à ce message #43494 | Répond au message #43493
Gilets jaunes - epujsv - 31 mars 2019 à  14:41

Et maintenant ? Gilets jaunes, politique et retour à l’ordre - article du 25 mars sur le blog Carbure (et pas Carburant).

Répondre à ce message #43495 | Répond au message #43494
Gilets jaunes - epujsv - 31 mars 2019 à  15:01
Répondre à ce message #43496 | Répond au message #43495
Gilets jaunes - Cyrano - 1er avril 2019 à  08:33

Trop long à lire. Vous pouvez résumer ?

Répondre à ce message #43497 | Répond au message #43495
Gilets jaunes - epujsv - 1er avril 2019 à  10:41

Non, lisez tout. ;-) Ben je sais pas, sautez des paragraphes, et allez aux à la fin aux derniers paragraphes. Ou en buvant un café, lisez tout. Je ne sais pas qui écrit, s’ils sont plusieurs ou un seul, mais c’est annoncé comme un blog communiste.

Répondre à ce message #43499 | Répond au message #43497
Gilets jaunes - carbure - 1er avril 2019 à  10:42

Pas encore de résumé, mais des extraits choisis des analyses et positions de carbure ici : https://blogs.mediapart.fr/carbure/blog
En gros, les thèmes principaux sont : une analyse en termes de lutte de classes et d’interclassisme (rôle de la rencontre prolétariat/classe moyenne), la question du populisme comme moment incontournable de la séquence historique où nous sommes, la question posée d’une restructuration des rapports d’exploitation à partir des thématiques populistes, et celle du dépassement possible de la politique populiste.

Répondre à ce message #43500 | Répond au message #43497
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - Marius Jacob - 19 février 2019 à 18:26

Nouvelle assemblée sans la CGT et les partis, vendredi 19h00 salle des fêtes de la Chancellerie...


Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - epujsv - 20 février 2019 à  16:25

Bonjour Marius Jacob,

Je vais vous poser une question qui me taraude à laquelle vous ne vous pouvez peut-être pas répondre.
Ou si quelqu’un passait par là, et serait en mesure d’y répondre.

Alors voilà, j’ai regardé le live de Maxime Nicolle sur le facebook "Le Cher en colère" qui appelle pour les 8,9,10 mars. Vers la fin de sa longue diatribe (vers 29-30 mn) il dit : "Nous avons récupéré la fraternité, il ne nous reste plus que la liberté et l’égalité. Je sais, c’est pas facile, c’est pas en 3 mois qu’on va récupérer 40 ans de conneries".

Ce 40 ans, c’était déjà ce qui figurait dans leur discours (Nicolle-Drouet-Ludosky) devant le Jeu de paume (le 13 décembre) introduit comme tel : " Voilà bientôt un mois que le mouvement populaire des Gilets Jaunes secoue la France. Ce mouvement n’appartient à personne et à tout le monde. II est l’expression d’un peuple qui depuis 40 ans se sent dépossédé de tout ce qui lui permettait de croire en son avenir et en sa grandeur."

A quoi font-ils allusion ? que s’est-il donc passé il y a 40 ans ? Si on fait 2018-40, ça fait 1978. Qu’y a t-il eu en 1978 qui les défrise ? voire en 1977, 1976, en admettant qu’ils arrondissent 41, ou 42 ans à 40. A cette époque là, c’était donc Giscard le Président de la République depuis 76. Et puis ? Qu’est-ce-donc que les Gilets jaunes (si on les écoute tous les 3) considéreraient comme un fait historique notable qui s’est déroulé il y a 40 et qui serait donc la cause principale " d’un peuple dépossédé...grandeur...etc..." et de "40 ans de conneries." ?

Où vont-ils chercher ça ? de quoi parlent-ils ? de qui parlent -ils ? qui leur insuffle cette date précise de "il y a 40 ans". ?

Répondre à ce message #43462 | Répond au message #43460
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - Mercure Galant - 20 février 2019 à  22:10

Qu’est-ce-donc que les Gilets jaunes (si on les écoute tous les 3) considéreraient comme un fait historique notable qui s’est déroulé il y a 40 et qui serait donc la cause principale " d’un peuple dépossédé...grandeur...etc..." et de "40 ans de conneries." ?

Bonjour epujsv !
Je propose le premier choc pétrolier (1973 à 1978 ) ? C’est la fin des trente glorieuses en France et une référence possible avec ses premiers signes d’alerte concernant la hausse du prix du carburant. On peut imaginer que les discours de ces gilets jaunes évoquent l’incapacité des politiques à avoir su remédier à la dépendance énergétique du pays en matière de transport dès cette époque... et à avoir fait supporter depuis les hausses des prix aux seuls consommateurs qui se trouvent pris en otage d’un système qui n’a pas su évoluer au moment voulu et dans lequel les politiques n’ont pas offert jusqu’alors beaucoup d’alternatives ?
C’est une suggestion... ;-)

Répondre à ce message #43463 | Répond au message #43462
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - 20 février 2019 à  22:11

Bonjour,

Je ne suis pas un spécialiste des gilets jaunes et encore moins un fan...mais bon j’ai quand même un avis.
Ils font peut-être allusion au choc pétrolier ou alors il s’agit du dernier budget de l’état à l’équilibre...

Répondre à ce message #43464 | Répond au message #43462
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - epujsv - 21 février 2019 à  00:56

Bonjour Mercure et sans pseudo,

Peut-être, oui, le choc pétrolier en 73, j’y ai pensé aussi. Mais en 78 y’a aussi l’appel de Cochin de Chirac contre Giscard. Je trouve que ça a les mêmes accents gaullistes, ce discours devant le jeu de Paume : "depuis 40 ans, la grandeur de la France, en déclin, etc...." Peut-être c’est aussi que ces 3 GJ regardent trop RT, Sputnik News, l’UPR, Chouard et ensuite en font profiter "tout le monde". Enfin en tout cas, c’est nostalgique comme discours. Comme s’ils regrettaient qu’un homme politique ou plusieurs aient fait prendre un tournant particulier à la France en 78 que les suivants jusqu’à aujourd’hui ont suivi. En 79, il y a aussi la création du système monétaire européen. Je présume en fait que ça vise plus l’Europe que le pétrole. Sous toutes réserves. Et que ça fait appel à l’idée d’un homme politique providentiel. Ces 3 GJ sont jeunes, ils ont une 30 aines d’années. Ils n’étaient même pas nés en 78. C’est curieux pour des gens de leurs âges de parler de "grandeur de la France". Ca fait complètement vieux cons politiciens, avec des médailles et tout, ou Légion d’Honneur. Donc c’est que soit ils s’inspirent de trucs qu’ils lisent ou écoutent sur le net (des conférences de Chouard ? d’ Asselineau ? autres dans la même lignée droitière, conspi, extr-droite ?) ou que les diatribes, live, discours de M. Nicolle, etc... qui font très naturelles et spontanées, ne le sont pas tant que ça. Qu’on leur dicte ce qu’il faut placer. C’est un bon show man, ce Fly Rider. Il a du bagou. Avec l’émotionnel et l’humour qu’il faut pour bouger les troupes (je crois avoir compris que c’est un ancien militaire). Dans son live, il parle à des fantômes de l’histoire. Mais il ne situe jamais à quelle période de l’histoire il fait référence. C’est toujours plus que vague. Mais ça se veut toujours héroïque. Et quand ils situent une période "depuis 40 ans" ils ne disent pas à quoi ils font référence. Bon, on ne va quand même pas me faire croire que c’est involontaire. Ces personnes promènent. Bref. C’est l’affaire des gilets jaunes. Après tout, c’est eux que ça regarde. Si le facebook du Cher en Colère veut se manger et faire manger du Nicolle et compagnie sans broncher, c’est eux qui voient. Peut-être que Nicolle en Martin Luther King à Bourges ça les a subjugués.

Répondre à ce message #43466 | Répond au message #43464
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - Cyrano - 21 février 2019 à  09:37

epujsv : « Si le facebook du Cher en Colère veut se manger et faire manger du Nicolle et compagnie sans broncher, c’est eux qui voient »

epujsv, Qu’est-ce que vous racontez ? Il y a eu une diffusion d’un live, et alors ? Là, quand on va sur cette page facebook (qui va d’ailleurs peut-être se saborder), vous le voyez où le Nicolle que le facebook du Cher en colère voudrait faire manger à tous ? Votre remarque pourrait faire croire… mais non, c’est incorrect, car ce n’est pas ça qui se passe.

Vous avez écrit des tartines et des tartines sur les Gilets jaunes. Je suppose donc que vous avez assisté à l’assemblée de samedi dernier à Saint-Germain-du-Puy ? Vous en pensez quoi ?

Vous parlez des Gilets jaunes comme si vous parleriez des prolos uniquement en écoutant Philippe Martinez, de la cégèt’ et Laurent Berge de la CFDT. Tout le monde s’en fout des inepties que peut dire Fly rider avec sa casquette à l’envers. Ne soyez pas hautaine, en écrivant : « Peut-être que Nicolle en Martin Luther King à Bourges ça les a subjugués. » Pour le moment, c’est vous qui êtes subjuguée par les têtes d’affiche, puisque vous ne parlez pas des gens.

Répondre à ce message #43467 | Répond au message #43466
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 21 février 2019 à  10:34

Mais pourquoi voudriez-vous que je parle des gens ? les gens parlent d’eux-mêmes. Je ne vois pas pourquoi je parlerais pour eux. Ils décrivent leurs situations sociales, économiques. Et c’est très bien.

Depuis le départ, j’annonce "la couleur" : je m’intéresse à ce qui est diffusé sur les facebook, à ce que racontent en particulier, ces 3 figures trentenaires, et ceux qui ressortent comme porte-paroles, au niveau national. Bon pas tous, parce qu’il y en a une floppée. Je m’intéresse au mouvement dans ses aspects de discours tenus par des figures de ce mouvement. Je ne vois vraiment pas ce qu’il y a de problématique là-dedans. Oui, vous avez raison, c’est comme si, je m’intéressais à ce que dit par exemple Martinez, ou Berger, etc... : comme si je m’intéressais à une bureaucratie qui ne tient pas n’importe quel discours, par hasard. Qui diffuse des positions, des stratégies, des socles de pensées politiques. Vous dites que toute le monde s’en fout de Maxime Nicolle et sa gapette. Alors, si tout le monde s’en fout, pourquoi donc que le Cher en colère le diffuse sur sa page ?
Et, excusez-moi, mais cette histoire de "depuis 40 ans’ etc... est comme un leitmotiv dans le discours de Nicolle, Drouet et Ludowsky. Il me semble raisonnable de s’interroger sur cette réitération, de la part de figures du mouvement. Où vont-ils chercher ça, et pourquoi ? comme je l’ai demandé plus haut. D’autant que c’est très étonnant de la part de personnes qui sont ordinaires et de leurs âges. Ca signifie que c’est idéologique. Qu’on leur souffle de je ne sais où. Et pas fait exprès, vraiment pas fait exprès, ce matin je découvre que le site Les Matérialistes, parlent aussi de l’appel de Cochin, de la bourgeoisie, des néo-gaullistes et du FN.....

Cyrano, je ne méprise nullement les gens lambdas des GJ. Je ne vois vraiment pas pourquoi je les mépriserais, je serais hautaine. Si s’intéresser à la propagande devient hautain, alors, zut, ben quoi ? Et je vais vous confier un "secret". J’adore la propagande. ;-) Bon, je blague. Je ne peux pas m’empêcher de regarder toujours comment les discours sont construits. Même si c’est le bordel dedans. Je ne saisis pas tout, je ne suis pas une spécialiste, mais je trouve ça intéressant. Parce que qu’on soit GJ ou pas, je crois qu’il est indispensable de savoir à quelle (s) propagande(s) on a à faire. Ce n’est pas rien. Ca compte dans le mouvement. Dans n’importe quel mouvement.

Répondre à ce message #43469 | Répond au message #43467
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 21 février 2019 à  11:26

L’article des Matérialistes a été rédigé en juillet 2016. L’UPR était à l’époque totalement méconnue. Or, l’UPR, a des points communs avec le FN. (le racisme, l’antisémitisme en moins). L’article parle d’anti-américanisme profond dans l’appel de Cochin. Donc on peut logiquement aujourd’hui poser la question de la traversée, non seulement du RN dans le mouvement (qui n’est plus une question d’ailleurs), et de l’UPR. Puisque tout le monde se sert dans ce mouvement, je ne vois vraiment pas pourquoi l’UPR s’en priverait. Ensuite, je ne dis pas que M. Nicolle, Eric Drouet, P. Ludowsky sont des militants de l’UPR. Mais, vue la traversée très rapide par l’internet de moulte pensées politiques et obédiences, et Asselineau s’en servant très bien, je ne vois pas pourquoi ces 3 gj qui vont piocher plutôt dans ce genre de positions, ne s’en inspireraient-ils pas ? voire, on leur indiquerait. Chouard vante Asselineau. Et lors de la création de l’UPR, Asselineau allait chercher chez Egalité et Réconciliation des rapprochements. Toujours un même cercle, toujours les mêmes chaines internet qui donnent la parole à ces personnes : RT, Sputnik etc... D’ailleurs, dans un dernier communiqué d’il y a quelques jours qui je crois figure sur soit le Cher en Colère, soit à nouveau Blocage national du Cher (je ne sais plus) de la France en colère, on défend RT. Les administrateurs des facebooks font des choix quand ils publient tel ou tel live, communiqué, discours, appels, etc... Des choix qui correspondent à leurs affinités politiques, médiatiques, journalistiques. Comme quand on mène une campagne.

Répondre à ce message #43470 | Répond au message #43469
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 21 février 2019 à  18:14

Chouard vante Asselineau et vice et versa. Le 24 janvier, la TV de l’UPR (dont j’ignorais l’existence) organisait un débat entre E. Chouard et F. Asselineau. Où ils organisent la démocratie de demain avec je cite Chouard "les gilets jaunes et ceux qui les suivent, les rejoignent". Ca dure longtemps. 1h50. Et ils comptent encore se rencontrer sur le monétaire. Si ce n’est déjà fait. En résumé, c’est comment le RIC et le programme d’Asselineau peuvent-ils se conjuguer ? et le Frexit bien sûr. Je suppose que cet échange a fait le tour des gilets jaunes à la vitesse grand V de l’internet et des facebooks. C’est comme s’ils s’y voyaient déjà tous les 2 : F. Asselineau Président et Etienne Chouard son éminence grise. Il y a manifestement quelques points d’achoppements cependant. Le mariage n’est peut-être pas non plus pour demain. Y’a de l’ego chez l’un et l’autre. Et pas exactement les mêmes visions des choses. Disons qu’ils se servent bien de l’un et l’autre pour faire leurs propres campagnes, respectives, et donc propagandes. Et d’ailleurs ils sont bien d’accord sur les vertus de l’internet.

Répondre à ce message #43472 | Répond au message #43470
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 24 février 2019 à  12:01

Quelque chose que j’ignorais jusqu’à aujourd’hui : E. Drouet évoque l’idée de donner des consignes de votes à l’ensemble des GJ pour les Européennes, à l’aide de leurs sondages internes et il en concluait le 21 février sur un tweet ou facebook ou youtube, bref, un réseau social : "Je vois beaucoup Asselineau qui ressort. Ce sera une question à poser à l’ensemble des gilets jaunes. On fera un post dessus pour que des personnes comme Etienne Chouard nous dise pourquoi plus Asselineau qu’un autre", Voir BFMTV du 21 février.
Oh, quelle surprise....

Répondre à ce message #43481 | Répond au message #43472
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 24 février 2019 à  12:59

Et j’ai écrit plus haut que le RN et l’UPR ont des points communs mais que l’upr n’est ni raciste ni antisémite. Parce que F. Asselineau n’a jamais prononcé aucune parole raciste au cours de sa campagne présidentielle et s’est toujours affirmé loin des idées du RN à ce niveau. Ceci dit, plus tard Asselineau faisait tout de même partie des politiciens comme M. Le Pen, Dupont-Aignan qui ont agité le pacte de Marrakesh comme un épouvantail pro-migrations. Au risque de me répéter : dénonciation du pacte de Marrakesh que P. Ludowsky déclarait trouver comme une expression intéressante des GJ sur le plateau de Médiapart en décembre 2018.

Asselineau qui a donc de gros problèmes avec l’OTAN. La lettre au procureur de la République qui est affichée sur le Facebook du Cher en Colère, implique l’OTAN. Alors, je ne dis pas que cette lettre débile et raciste vient de chez Asselineau, mais de milieux conspirationnistes sans aucun doute. Milieux dans lequel ce monsieur évolue.

Répondre à ce message #43482 | Répond au message #43481
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 15 mai 2019 à  21:43

Le facebook des Gj du Cher en colère est en train de diffuser en direct le meeting d’Asselineau à Bourges.

Répondre à ce message #43517 | Répond au message #43482
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 15 mai 2019 à  22:12

Il y avait Etienne et maintenant il y a Yves. Yves Chouard. Un gentil virus de son père ? non, pas de lien de famille selon Etienne. C’est les jeudis Chouard. C’est sur le tweet de P. Ludosky du 11 mai. Chouard et son double refont la constitution.

Bon chouard Madame, bon chouard Monsieur.

Répondre à ce message #43518 | Répond au message #43482
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 23 février 2019 à  12:27

Cyrano, je ne sais pas si vous êtes GJ du Cher ou pas, et je ne vous le demande pas. Je crois que je préfère ne pas le savoir. Mais tout de même, ils se portent bien les GJ du Cher ? Vous me de dites que le Facebook "Le Cher en Colère" c’est rien les diffusions qu’il y a dessus en publication publique. Si ça compte, ça compte vraiment pour celui qui lit. Alors, la dernière notable, c’est une lettre à adresser au procureur de la République : "Plainte contre l’état français et ses institutions nationales et internationales auxquelles l’état est soumis" Ca vaut son pesant de cacahuètes. Et de racisme : "l’invasion migratoire sans précaution de mesure sanitaire porte atteinte à la sécurité nationale du pays et de ses citoyens. Il est donc primordial que l’armée reprenne sous contrôle les institutions du pays".

Ouh là là là là là là....... quand même.....c’est pesant. C’est très pesant. C’est lourd. Comme on dit "y’a du lourd".
Cette publication est donc parue le 21 février. Je ne sais pas d’où ils sortent ce torchon C’est dans le Cher qu’on imagine des choses comme ça ? non, je présume. Ca doit naviguer sur l’internet. S’ils l’ont publié c’est que c’est un choix. A moins que les GJ du Cher fassent le choix de ne faire aucun choix....

Alors à quoi bon avoir publié je ne sais plus quand qu’ils s’inscrivaient dans le refus du racisme ?

Alors vous voyez, ça c’est rédhibitoire. A quoi jouent-ils les GJ du Cher ? j’imagine qu’ils ne sont pas tous pareils. J’ose espèrer. Mais c’est un petit jeu malsain qui ne les gratifie à nouveau pas de ma sympathie. et j’imagine de celles de bien d’autres. Et pour moi, c’est définitif. Terminé. Ces groupes ne m’inspirent absolument aucune confiance. Puisqu’il n’y en a aucun pour empêcher ces dérives. Un seul commentaire en dessous, qui est ma foi bien gentil. Il dit que c’est stupide. Non, c’est dégueulasse.

Répondre à ce message #43478 | Répond au message #43467
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 23 février 2019 à  14:05

Et en même temps ça rejoint ce que vous avez écrit dans l’article en citant un monsieur handicapé qui imagine que la CMU c’est plus pour les étrangers que pour les français. Ou plus exactement qui tient à le placer. Et manifestement il a fait du chemin pour ça. Il est venu avec quelque chose qui s’appelle "Marche pour la vie" , c’est connoté, non ? . Il y avait des manifestations à un moment contre l’avortement et qui avait ce nom là. Je suppose que cette Marche pour la vie de personnes malades, vient du même endroit politique. On sait de quoi sont capables les ultras droites, extrêmes droites, catholiques pour organiser ce genre de manifestation, de marches, etc... C’est d’ailleurs tout à fait leur droit, mais il ne faut pas s’étonner qu’il y ait des relents racistes qui en émanent.

Et ça rejoint toutes les tartines que j’ai écrites précédemment. Dont vous dites que je n’y parle pas des gens. Mais de quoi je parle alors ? L’extrême-droite c’est incarné en chair et en os. Donc je parle de gens qui sont d’extrêmes-droites. Ensuite, je ne connais pas leurs noms (et je m’en fous) , mais à Bourges ou dans le Cher c’est clair qu’il y en a parmi les GJ. Même pas forcément des militants, juste des gens ordinaires qui sont d’extrême-droite. Ca court les rues. Pas besoin des GJ pour s’en apercevoir. Des gens qui ont des idées d’extrêmes-droites, c’est très couru. Et donc cette publication de cette délirante et raciste lettre à adresser au Procureur de la République est bien le signe que pour les GJ du Cher, le racisme c’est banal. Et qu’ils comptent bien continuer à le banaliser. Dans l’entretien de Ballast avec le chercheur du CNRS (que j’ai mis en lien plus haut) celui-ci dit qu’ à Commercy ils vont même jusqu’à avoir intégré dans leur assemblée populaire un skinhead. Ben voyons. On n’arrête pas le progrès. Allez, encore 10 mois de GJ et les "gauchistes" demandent à ce que les militants de Bastion Social and co soient amnistiés. D’ailleurs c’est qui doit être en cours puisque les GJ demandent à ce que tous les GJ soient amnistiés.

Bon allez, sur ceux je vais écouter Skinhead aux cheveux longs, des VRP :

"C’était un garçon bien élevé,
Issu d’une famille de skinhead
Mais il avait bien mal tourné
Au grand désespoir de son père
Il avait jeté sa matraque,
Vendu ses Docs et puis son cran
Et même ses superbes nunchacks
Qu’il avait eu pour ses 15 ans

Skinhead aux cheveux longs
C’est l’émancipation
Sous son cuir chevelu
La tendresse a vaincu
Son bomber a poussé
Ses tatouages aussi
Les fleurs ont remplacé

Le serpent et l’épée

Il était parti au Népal
Ou les skins ne sont pas légion
Avec son tatouage "Mort aux vaches",
Les indiens l’ont pris pour un con
Il est revenu au grand air
En plein Ardèche il prend son pied
Avec le seul truc qu’il sache faire,
Des croix gammées en macramé

Skinhead aux cheveux longs
C’est l’émancipation
Sous son cuir chevelu
La tendresse a vaincu
Son bomber a poussé
Ses tatouages aussi
Les fleurs ont remplacé

Le serpent et l’épée
Le drapeau tricolore
Qu’il avait dans sa chambre
A perdu d’son éclat
A grands coups d’eau d’Javel
Il fait pleurer sa mère
Et ne veut plus entendre
Que du Ravi-Shankar
Ou du Alan Stivell"

Répondre à ce message #43479 | Répond au message #43478
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 23 février 2019 à  16:14

"c’est un petit jeu malsain qui ne les gratifie à nouveau pas de ma sympathie."
excuses : 2 idées se sont mélangées au même moment.
je voulais dire : ce petit jeu malsain ne gratifie à nouveau pas les GJ et je ne peux toujours pas leur accorder ma sympathie. (qui n’a rien de gratifiant).

Répondre à ce message #43480 | Répond au message #43478
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - Dindonneau - 20 février 2019 à  22:24

Il y a quarante ans ? Quarante ans ... Vite fait : Fin des trente glorieuses, début des quarante piteuses. Début des politiques néolibérales, menées alternativement par la gauche et la droite, qui démantèlent progressivement l’Etat social. La construction européenne est le prétexte et l’occasion de mettre "l’exception française" au diapason du capitalisme mondial dérégulé. Merci Mitterrand.
Appauvrissement continu des classes moyennes, qui, et c’est nouveau, pensent que ce qui attend leur progéniture n’est pas du mieux mais du pire. Crise de l’éducation, blocage de l’ascenseur social. A quoi s’ajoute l’insécurité culturelle par l’arrivée en masse de populations immigrées suite aux politiques de regroupement familial (décidées par Giscard). Islam militant et prosélyte qui noyaute des pans entiers du territoire, et impose un communautarisme de fait, avec la complicité des politiques locaux qui soignent leurs réélections. Une gauche qui croit se dédouaner de toutes ses faillites en imposant des réformes sociétales qui déboussolent encore davantage les milieux populaires déjà touchés de plein fouet par les ravages de la pensée libérale-libertaire. Extension du domaine de la lutte chez les particules élémentaires. Familles mono parentale à la charge exclusive des mères, disparition de la figure paternelle. Ados addicts aux écrans, sans mémoire, sans avenir et sans envies. Boulot qui se fait rare. Boulots merdiques. Sans perspective ni idéologie compensatrice. Menace écologique pour couronner le tout.

Mais à part ça, Madame la Marquise, tout va très bien depuis quarante ans. Tout va très bien.

Répondre à ce message #43465 | Répond au message #43462
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - Cyrano - 21 février 2019 à  09:51

Dindonneau, seriez-vous dindon ?
Vous affirmez : « l’insécurité culturelle par l’arrivée en masse de populations immigrées ». De quelle insécurité culturelle parlez-vous ? Et aussi, cette perle : « un Islam militant et prosélyte qui noyaute des pans entiers du territoire » Des pans entiers ? La Creuse serait menacée ? Le plateau de Mille-Vaches ? Même Marine le Pen, dans ses exagérations, ne dirait pas ça.
Je suppose que le droit à l’avortement, le mariage pour tous, ça aussi, ça a contribué à nous appauvrir ? et l’euro ?

Des idées comme les votres, par contre, ça appauvrit le niveau, là, y’a pas photo.

Répondre à ce message #43468 | Répond au message #43465
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne & Vrai Débat à Saint-Germain-du-Puy - Dindonneau - 21 février 2019 à  14:47

Je cherche pas à vous convaincre. Autant essayer de faire boire un âne qui n’a pas soif. Quant au niveau du débat, laisser les lecteurs en juger. Le simple fait que vous choisissiez la Creuse comme territoire témoin atteste de votre honnêteté intellectuelle. Trappes et Guéret, c’est pareil. Les mêmes problèmes s’y posent. C’est bien connu.
J’attends avec impatience la démonstration que le mariage pour tous constitue un progrès social. C’est simplement une étape de plus dans la marchandisation du monde. Prochaine station : GPA pour toutes. Les jeunes femmes pauvres pourront vendre leur ventre aux vieilles égoïstes riches qui ont peur de crever seules : parce que c’est mon choix !
Marine Le Pen n’est pas ma boussole politique. Elle est sans doute, avec les gauchistes décomposés (dont certains s’expriment ici) la meilleure alliée du Medef. Si vous aviez un peu de mémoire, vous pourriez vous souvenir que ce sont dans les municipalités communistes de la ceinture parisienne que se sont manifestées les premières alertes sur l’immigration massive et le communautarisme. Le camarade Georges Marchais déclarait en 1981 : "Nous pensons que tous les travailleurs sont frères, indépendamment du pays où ils sont nés (...) » Mais « dans la crise actuelle, elle [l’immigration] constitue pour les patrons et le gouvernement un moyen d’aggraver le chômage, les bas salaires, les mauvaises conditions de travail, la répression contre tous les travailleurs, aussi bien immigrés que français. C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage."
Le chômage, oui, mais pas que. Les choses commencent à se décanter dans la tête des "petites gens" comme vous les appeler avec un rien de condescendance. L’islam des bisounours, des "potes", c’est fini. Il est mort sous les balles des tueurs de Charlie Hebdo. Tout le monde prend de plus en plus conscience de son intransigeance et de sa volonté dominatrice.
Les gens d’ici veulent simplement vivre tranquillement et décemment sur la terre de leurs ancêtres. Avec leur culture et leurs traditions. Et que leurs enfants aient un avenir. Ca ne fait pas d’eux des nazis, ni même des nationalistes. Ce que n’importe quel anthropologue trouve normal pour la première tribu perdue du bout du monde devient sous nos latitudes objet de scandale.
Il n’y a pas de scandale. Simplement la nature des choses.

Répondre à ce message #43471 | Répond au message #43468
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - Cyrano - 22 février 2019 à  10:20

Mais on ne sait toujours pas ce qu’est cette « insécurité culturelle » provoquée par l’arrivée en masse de populations émigrées.
On ne sait toujours pas non plus quels sont ces « pans entiers du territoire » noyautés par l’islam. Des pans entiers, c’est carrément des gros morceaux du territoire, mais où ?

« Les gens d’ici veulent simplement vivre tranquillement et décemment sur la terre de leurs ancêtres. Avec leur culture et leurs traditions. » Les indiens d’Amérique semblent s’être réfugiés chez nous ! Et avec les Amish, en plus. Vous achetez vos plumes sur Amazon ? Vu le nombre de gens d’ici qui ont la terre de leurs ancêtres en Italie, en Pologne, en Espagne, au Portugal, au Maghreb, etc. ça va être compliqué pour eux.
C’est vrai que votre formule ne fait pas de ces gens des nazis, je vous l’accorde. La terre des ancêtres, les traditions, ça fait juste un parfum de pétainistes.

Répondre à ce message #43473 | Répond au message #43471
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - Dindonneau - 22 février 2019 à  11:35

Mais on ne sait toujours pas ce qu’est cette « insécurité culturelle » provoquée par l’arrivée en masse de populations émigrées.

Allez, on va vous aider à compléter votre culture générale :
Georges Bensoussan : Les territoires perdus de la République
du même : Une France soumise, les voix du refus.
Michèle Tribalat : Les yeux grands fermés
de la même : Assimilation : la fin du modèle français : Pourquoi l’Islam change la donne

Ces références parmi un bibliographie abondante. La valeur scientifique des ouvrages mentionnés et la qualité de leurs auteurs ne prêtent guère à discussion.

Vu le nombre de gens d’ici qui ont la terre de leurs ancêtres en Italie, en Pologne, en Espagne, au Portugal, au Maghreb, etc. ça va être compliqué pour eux.

Pas tant que ça. Puisque "le creuset français" comme l’appelle l’historien de l’immigration G. Noiriel a très bien fonctionné jusqu’à maintenant. Pour le Maghreb, c’est un cas à part. Il y a des forces politiques, culturelles et religieuses qui travaillent contre cette assimilation. Mais la gauche et le camp du bien sont dans le l’incapacité d’en prendre conscience. Le fascisme vert n’existe pas pour elle.

Allez, encore un peu de lecture : Boualem Sansal : Gouverner au nom d’Allah. C’est un algérien, il sait de quoi il parle.

La terre des ancêtres, les traditions, ça fait juste un parfum de pétainistes.

Non. Il n’y a pas de peuple, de nation, sans histoire et sans identité. En grande partie, cette identité est construite comme un mythe. Mais c’est un mythe nécessaire. Encore une fois, pourquoi refusez-vous aux gens d’ici ce que n’importe quel anthropologue accorde avec enthousiasme à la plus reculée des peuplades qui vit au bout du monde ?

Allez, encore un peu de lecture :

Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis. L’homme, Messieurs, ne s’improvise pas. La nation, comme l’individu, est l’aboutissant d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements. Le culte des ancêtres est de tous le plus légitime ; les ancêtres nous ont faits ce que nous sommes. Un passé héroïque, des grands hommes, de la gloire (j’entends de la véritable), voilà le capital social sur lequel on assied une idée nationale. Avoir des gloires communes dans la passé, une volonté commune dans le présent ; avoir fait de grandes choses ensemble, vouloir en faire encore, voilà les conditions essentielles pour être un peuple.

Ernest Renan : Qu’est-ce qu’une nation ?

Répondre à ce message #43474 | Répond au message #43473
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - epujsv - 22 février 2019 à  20:11

Au départ j’avais juste posé une question qui n’a rien à voir avec vos réponses. Vous êtes passés par là et en profitez pour venir déballer votre discours raciste. Passez votre chemin.

Répondre à ce message #43475 | Répond au message #43474
Gilets Jaunes & CGT : Assemblée Citoyenne - Dindonneau - 22 février 2019 à  20:35

— Vous êtes propriétaire des lieux ?
— Démontrez que mon discours est "raciste". Vous employez un mot valise qui impressionne pour clore toute discussion, toute mise en question de vos préjugés bien pensants. C’est du terrorisme intellectuel. Après ça, vous viendrez sans doute donner des leçons de démocratie ...

Répondre à ce message #43476 | Répond au message #43475