A Bourges, une expo photo qui louche : un œil pour voir, l’autre pour regarder

mercredi 20 novembre 2019 à 09:00, par Cyrano

C’est pas si fréquent : à partir du dimanche 24 novembre 2019, y’a une expo photo à Bourges, avec un intitulé : "Un œil pour voir, l’autre pour regarder". Un titre clin d’œil ? car ça fait un regard très à la Jean-Sol Partre.

L’amuseur qui commet ces photos est bien connu des gens qui le connaissent. Ce Renard goupille dans un collège de Bourges. Notre photographe amateur mateur s’est donc décidé à présenter ses clichés d’ici ou de très loin. A Bourges, une expo photo qui louche : un œil pour voir, l'autre pour (...)Le vernissage aura lieu dimanche 24 novembre, à 11 heures.
Ça se passe au 12, boulevard de la République, à Bourges.
Pour trouver, en face, de l’autre côté de la rue, c’est le gros immeuble de la CAF.
 
Il y aura 39 photos (39, c’est hitchockien ; non, hitchcoquin ; non, bref, ça a à voir avec Hitchcock) : un lieu, une photo. Un petit avant-goût des photos prises par l’individu susmentionné ? En voici trois, dans divers genre. On lui a posé quelques questions, on a eu quelques réponses, voici quelques extraits :
Pour monsieur Renard, que l’on soit « à Yvoy-Le-Pré ou au fin fond de l’Himalaya, l’endroit n’a pas d’importance », ce qui importe « c’est le regard que l’on porte ».
Et pourquoi exposer au public ? La réponse est laconique : « Hé bien ! Parce ce que ! » Le cliché est bo ? pas bo ? « Je me fous de la beauté des choses. » Ah bin, alors quoi ? Pourquoi montrer ? « J’ai envie de savoir si j’arrive à attraper l’oeil et, j’espère, un peu l’esprit des autres. »
Pour les clichés, l’individu utilise un appareil numérique, certes, mais aussi… un téléphone portable. Mais là, c’est de la photo ? « Le téléphone c’est bien lorsque l’on n’a pas le temps. […]. Les puristes crieront, au scandale, ce qui est important c’est la trace, et la trace n’a que faire du temps que tu as. »
Frédéric Renard aime Robert Capa, Raymond Depardon « l’homme de la trace », Marc Ribaud, Edouard Boubat. Et aussi, plus actuels : Fabien Voileau, « mais surtout Aliocha Boi : photographe urbain ».
 Un conseil pour finir ? « Sachez regarder pour voir ! » OK, il reste concentré sur son sujet... A dimanche, alors.
 
Attention, là, faut bien voir et bien regarder :
L’expo n’est ouverte que le dimanche, le jour ou y’a le marché Saint-Bonnet. Et pas toute la journée mais uniquement de 11 heures à 13 heures.


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
A Bourges, une expo photo qui louche : un œil pour voir, l’autre pour regarder - bombix - 25 novembre 2019 à 15:41

« Je me fous de la beauté des choses. »

C’est triste ...


A Bourges, une expo photo qui louche : un œil pour voir, l’autre pour regarder - epujsv - 20 novembre 2019 à 21:42

chic alors, on va pouvoir boire à l’oeil. J’ai beau regarder, mais peut-être que je ne vois pas : ce week-end là il y a 34 lieux d’expositions dans Bourges. Ca s’appelle Rencontres artistiques 2019. Et je ne vois pas le 12 Bd de la République dedans. Et ni le nom du photographe. Y’a bien une expo qui s’appelle l’Oeil en coin, mais c’est pas ça. Eh bien, ça fera donc 35 lieux d’expositions. (Pssst, Cyrano, vous avez mis 12 Bd Clémenceau alors que l’affiche dit 12 Bd Boulevard de la République). Pour les autres expos, y’a un facebook du même nom. Mais on y voit rien. Vaut mieux avoir le dépliant.


A Bourges, une expo photo qui louche : un œil pour voir, l’autre pour regarder - epujsv - 20 novembre 2019 à  22:12

Et sans blague : je viens d’aller sur le site de Mediapart. Leur Une : "24eme Gilet jaune à perdre un oeil". (encore un coup des algorithmes).

Répondre à ce message #43589 | Répond au message #43588
A Bourges, une expo photo qui louche : un œil pour voir, l’autre pour regarder - Cyrano - 20 novembre 2019 à  23:31

Je n’avais pas pensé à ça !... C’est vrai que le titre de l’expo pourrait être provocateur (hélas) pour certains Gilets jaunes.

Répondre à ce message #43591 | Répond au message #43589
A Bourges, une expo photo qui louche : un œil pour voir, l’autre pour regarder - Cyrano - 20 novembre 2019 à  23:29

Ça doit être une expo off, alors ?
Et merci epujsv ! J’aiç corrigé : c’est bien 12, bd de la République. Facile à trouver : y’aura du monde sur le trottoir.

Répondre à ce message #43590 | Répond au message #43588
A Bourges, une expo photo qui louche : un œil pour voir, l’autre pour regarder - epujsv - 27 novembre 2019 à  19:04

Dites donc Cyrano, vous auriez pu préciser que le 12 Bd de la République, c’est le local de la FI. J’ai cru que c’était chez le photographe. Je comprends mieux alors pourquoi ça ne fait pas partie des autres expos qui ne se trouvent dans aucun lieu à connotation politicienne. Soit chez les artistes, soit dans des commerces, lieu d’expos, ateliers, etc...
Je trouve ça vraiment pas honnête ni de votre part, ni de la part du photographe de ne pas l’avoir dit. Si d’autres partis ou mouvements faisaient comme ça, que dirait-on ? "Ils vous attirent dans leur local sous le prétexte d’une expo" ? Suffisait juste de le dire, et apres les visiteurs d’expos, savent où ils vont. Pourquoi ? J’ai pas compris. Mais en gros ça fait qd même : F. Renard qui se présentait à telles élections pour la FI expose dans le local de la FI. Plutôt que F. Renard, enseignant, expose dans un lieu au hasard de la disponibilité d’un lieu d’expo. Bref, c’est assez tordu.

Répondre à ce message #43601 | Répond au message #43590
A Bourges, une expo photo qui louche - Cyrano - 27 novembre 2019 à  23:19

J’avais d’abord voulu préciser que le monsieur Renard faisait partie du mouvement de La France Insoumise, puis j’ai enlevé : on n’a pas à indiquer l’opinion politique des personnes qui montrent leurs photos, leurs peintures, ou leurs crottes.

Mais ma foi, z’avez raison, j"aurais peut-être pu indiquer que ça se tenait dans un local où La France Insoumise organise des expos (ce n’est pas la première fois, loin de là).

Mais j’suis pas d’accord avec votre vision :
« Si d’autres partis ou mouvements faisaient comme ça, que dirait-on ? "Ils vous attirent dans leur local sous le prétexte d’une expo" ? »
Les personnes qui sont venues n’ont pas subi de prêchi-prêcha politique quelconque. Une amie qui n’était jamais venue dans ce local fut étonnée d’apprendre que c’était un lieu appartenant à une organisation politique (et elle ne vote pas Méluche, d’après ce que je crois savoir). Eh bien non, ce n’est pas tordu : personne n’est ressorti avec un tract. Il y eu même la visite d’Irène Félix et de Yann Galut : ils ne se sont pas converti - ni moi, d’ailleurs. Zéro piège : ce qui serait tordu, c’est d’imaginer qu’il y avait piège.

Et psst, les visiteurs des autres expos, ailleurs, ne savaient pas forcément ce qui les attendait ce jour-là. La trentaine d’expos ressemblait furieusement à la boite de chocolats de Forrest Gump.

Répondre à ce message #43602 | Répond au message #43601
A Bourges, une expo photo qui louche - epujsv - 28 novembre 2019 à  18:31

"on n’a pas à indiquer l’opinion politique des personnes qui montrent leurs photos, leurs peintures, ou leurs crottes."
Ben oui, normal.

OK ce n’est peut-être pas tordu : mais c’est emmêlé. Même si personne n’a été sollicité politiquement. Et c’est bien sûr un choix libre d’un artiste, exposant,qui accepte d’exposer dans un lieu spécifique à une organisation politique. Mais juste oui, c mieux de le savoir à l’avance pour le promeneur, amateur d’art, etc. qu’il se retrouve, retrouvera dans un lieu politisé, parti, mouvement, qui participe aux scrutins électoraux. Lui même pourra faire son choix d’y aller ou pas, selon qu’il s’en fout ou pas. Rien n’est neutre en art, en politique. Mais bon, peut-être que ce local n’a aucun signe distinctif. Qu.il est vide de tout signe politique. Qu’il n’y a même pas un petit "FI" dans un coin. J’en sais rien.

Répondre à ce message #43603 | Répond au message #43602