Bourges, le maire Pascal Blanc est un fin limier...

mercredi 11 mars 2020 à 10:28, par Cyrano

Le maire de Bourges, Pascal Blanc, est un peu douillet, il a vite bobo : « J’ai mal à ma ville » qu’il écrivait, après la grosse manif des Gilets jaunes de janvier 2019, à Bourges. Et voilà qu’il a encore mal…

Ce brave maire se représente, il voudrait rempiler. Chacun sa vie. Mais il a encore bobo, et c’est plus sérieux. Il écrit sur twitter :
_« J’ai mal à ma France ! J’ai mal à ma République ! J’ai mal à sa démocratie !  »
Là, c’est bocou bobo, quoi qui y’a eu ? Voici quelques jours, la vitrine de sa permanence a été gribouillée par quelques imbéciles illettrés. Bourges, le maire Pascal Blanc est un fin limier...Faut en convenir, ça ne doit pas faire plaisir. Aussi Pascal Blanc a encore eu mal. Il a twitté avec grandiloquence : « J’ai mal à ma France ! J’ai mal à ma République ! J’ai mal à sa démocratie !  »
Y’a pas un truc qui amuse, là ? Il amaloù ? ma France, ma République, sa démocratie. Ah, il a pas mal à sa démocratie à lui, c’est déjà ça.

Et il a posté aussi sur facebook, mais bien sûr, en plus long et large. Il répète sa subtilité sémantique, ma, ma, sa, puis…
« des dégradations dont l’origine ne fait pas de place au doute… » Il est fort, le bougre : il a déjà terminé son enquête ? Il ne peut pas y avoir de doute légitime, donc, Columbo va tout dénoncer : « … tant elles sont conformes aux attaques publiées sur les réseaux sociaux depuis des semaines, par des colistiers et sympathisants du candidat de Monsieur Mélenchon. »
A OK, ce sont les colistiers de Yann Galut, ceux de la France Insoumise, qui ont fait le coup ? Hein, il dit pas ça ? Mais si, si. Y’a pas de place au doute. On sait lire. La liste d’opposition nommément accusée a répondu, elle aussi, un tantinet grandiloquente clochemerle :
Yann Galut y va d’un « Cher monsieur Blanc », Fred R. « républicain avant tout », Yannick B. « élu insoumis et donc profondément républicain » et Pierre Dedet « en tant que républicain, en tant que responsable politique » (responsable local… du radeau de la méduse socialiste).
Fred R. et Yannick B. ne peuvent pas être nommés : en tant que sympathisants de Melenchon, ils sont forcément nominés pour avoir tout gribouillé.

Il y a des commentaires sous la déclaration du maire Pascal Blanc. J’en ai repéré un qui résume tout : « Je ne suis pas d’accord avec vous sur beaucoup de points, mais jamais je ne vous ai pensé si bas d’esprit. »
Il y a des Etats-voyou, des patrons-voyous, et y’a Bourges, ville de culture...


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Pascal Blanc a encore mal à sa France - Mister K - 21 juin 2020 à 22:09

Encore une histoire de gribouillage. Et encore Pascal qui souffre. Avec une petite récupération au passage pour l’élection du second tour de l’élection municipale à Bourges


Bourges, le maire Pascal Blanc est un fin limier... - Pierre Dedet - 11 mars 2020 à 13:35

Je ne suis plus responsable de rien au Parti socialiste puisque je l’ai quitté il y a un an 1/2 pour former la Gauche Républicaine et Socialiste avec Emmanuel Maurel, Marie-Noëlle Lienneman et le MRC . Mais je fais bien partie de la liste de rassemblement de la gauche et des écologistes conduite par Yann Galut ! Vous êtes pardonnés de cette petite inexactitude parce que franchement votre article m’a bien fait rire !
cordialement,