Manifeste pour l’accueil des migrants

dimanche 30 septembre 2018 à 23:10

Le 26 septembre, les journaux Médiapart, Politis et Regards ont lancé un manifeste pour l’accueil des migrants. 150 intellectuels, artistes, militants associatifs, syndicalistes et personnalités de la société civile la signaient. Depuis, 29500 personnes en tout, nombre évoluant chaque minute. C’est sur change.org : Manifeste pour l’accueil des migrants


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Manifeste pour l’accueil des migrants - 11 octobre 2018 à 21:57

Méluche pas d’accord : "Nous croyons au bon usage des frontières. Sans elles, comment organiser « le protectionnisme solidaire » de notre programme économique, l’interdiction du statut de travailleur détaché, les obligations de ferroutage et ainsi de suite. Notre rapport aux frontière n’est pas idéologique. Il est concret dans un monde où celles-ci n’ont cessé d’exister que pour le capital et les riches et où nous avons l’intention de les rétablir contre eux. Disons-le clairement nous ne sommes pas d’accord pour signer à propos d’immigration un manifeste « no border », ni frontière ni nation. Nombre de nos amis les plus chers qui ont signé ce texte disent à présent n’avoir pas repéré cette phrase que les rédactions « no border » ont su placer."

Et la réponse de Martelli : http://www.regards.fr/politique/article/migrations-le-debat-pas-la-guerre-reponse-a-jean-luc-melenchon


Manifeste pour l’accueil des migrants - epujsv - 13 octobre 2018 à  17:28

Un peu de lecture pour Méluche :
"Le programme de recherche Babels - financé par l’ANR - questionne l’actuelle « crise des réfugiés » en Europe à travers les formes d’hospitalité ou de rejet envers les migrant·e·s qu’elle a fait surgir. Fondé sur des ethnographies de villes européennes et méditerranéennes, ce programme cherche à analyser les situations de frontière contemporaines. Les frontières sont ici envisagées dans leurs dimensions géographiques - avec l’apparition de barrières et de murs - politiques et sociales - à travers les multiples mécanismes de mise à l’écart des migrant·e·s
Dans chaque contexte urbain, les frontières prennent une texture et une temporalité particulière permettant de distinguer trois formes de villes : - les villes-carrefours, les villes-frontières et les villes-refuges - qu’il s’agira de décrire et d’analyser."
https://anrbabels.hypotheses.org/

Répondre à ce message #43280 | Répond au message #43279
Manifeste pour l’accueil des migrants - 14 octobre 2018 à  11:41

Bien gentil tout ça, mais hors sujet. Le sujet c’est : est-ce qu’il faut accueillir sans conditions tous les migrants ?

Mélenchon lui a changé d’avis. Propos tenus à Marseille le 14 avril 2012 :

« Marseille est la plus française des villes de notre République. Ici, il y a 2 600 ans, une femme a fait le choix de prendre pour époux l’immigré qui descendait d’un bateau, c’était un Grec et de ce couple est née Marseille. »
« Notre chance, c’est le métissage et, depuis 2 600 ans, nous sommes du parti de ceux qui se disent contents d’être mélangés. Fiers d’être le peuple qui compte le plus grand nombre de mariages mixtes de toute l’Europe. »
« Nous refusons l’idée morbide et paranoïaque du choc des civilisations. »
« La France ne peut être la République et la nation qu’elle est en définitive, qu’à la condition d’être une nation universaliste. »
« Les peuples du Maghreb sont nos frères et nos sœurs. Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb. »

Et vous, votre opinion personnelle ? Ce sera plus intéressant qu’un lien rapporté des filets de Google.

Répondre à ce message #43281 | Répond au message #43280
Manifeste pour l’accueil des migrants - epujsv - 15 octobre 2018 à  10:36

mon opinion ? à votre avis.
Par contre, la question que je me pose :
- vous ne mettez pas de pseudo, donc je ne sais pas si c’est le même interlocuteur qui cite Mélenchon depuis 2 posts.
- et bien triste pour la FI, je me demande si j’ai affaire à un militant, sympathisant FI ou d’extrême-droite.

Quant aux lectures conseillées elles n’ont rien de "bien gentil". Libération présentait cette nouvelle édition en février 2018 : https://www.liberation.fr/debats/2018/02/28/quand-les-intellectuels-defient-l-actualite_1632944. On trouve également sur le net des interventions télévisuelles de l’ethnographe Michel Agier. Ainsi que des sortes de colloques radiophoniques des autres chercheurs travaillant pour cette édition et ce laboratoire de recherche.

J’ignore qui vous êtes, vos idées politiques : si vous êtes d’extrême-droite, évidemment ces lectures ne vous intéressent pas d’avance. Si vous êtes FI ou proche, peut-être serait-il temps de bien réfléchir à ce "mouvement gazeux." J’ai voté FI (sans grand enthousiasme) au premier tour des présidentielles et j’avais mal suivi la campagne de Mélenchon. Notamment sur son changement de discours, position sur les migrants, depuis 2012. Bah, maintenant, eh bien, au revoir FI dans mes intentions de vote. Et puis, je ne sais pas, il y a ces 2 personnes qui ont quitté le PS récemment, (que ne je connais pas du tout), qui "ont beaucoup manqué " à Mélenchon pour le citer et qui se rapprocheraient de lui et inversement. A suivre.

Répondre à ce message #43287 | Répond au message #43281
Manifeste pour l’accueil des migrants - epujsv - 15 octobre 2018 à  11:20

Et j’ajouterai que plus Mélenchon est ambigü plus il est clair. Le Monde Diplomatique vient à sa rescousse dans son numéro d’octobre. Dommage également. : https://www.monde-diplomatique.fr/2018/10/RIMBERT/59118

Oliver Besancenot, dans l’OBs d’hier parle le "fraternellement" : "A ceux qui accusent les partisans de la liberté de circulation et d’installation – dont je suis – de faire trop de bruit sur ce sujet depuis la rentrée au point de participer à ne faire des prochaines élections européennes qu’un référendum sur l’immigration – "jouant ainsi le jeu" du FN – en reléguant les questions sociales eu second plan, je voudrais dire fraternellement deux choses : https://www.nouvelobs.com/des-idees-et-des-actes/20181012.OBS3851/olivier-besancenot-gauche-et-migrants-parlons-clairement.html."
Quel intérêt à parler le "fraternellement" ? Faut pas se fâcher avec Mélenchon ? pourquoi donc ?

Répondre à ce message #43288 | Répond au message #43287
Manifeste pour l’accueil des migrants - epujsv - 15 octobre 2018 à  12:02

"et bien triste pour la FI, je me demande si j’ai affaire à un militant, sympathisant FI ou d’extrême-droite."
Je devrais ajouter "ou de droite".
La position de JLM et ses toutous sur le manifeste m’a fait immédiatement penser aux années Sarkozy. PH. Bensac, un de ses émules d’alors, défendait dans un ou des forums de l’Agitateur l’idée de l’immigration choisie et l’idée qu’il fallait plus agir sur les pays du sud pour éviter l’émigration, l’immigration. Eviter = empêcher que.
Et ça ne réussit pas à Fr. Ruffin que de se retrouver député de la FI. Son indépendance d’esprit en a pris un coup.

Répondre à ce message #43289 | Répond au message #43288
Manifeste pour l’accueil des migrants - epujsv - 1er octobre 2018 à 10:48

En vidéo, Edwy Plenel (Mediapart), Pouria Amirshahi (Politis), Roger Martelli (Regards) expliquent à qui s’adresse ce manifeste, ses raisons, son devenir en débat public. Voir la chaine Regards, sur youtube.