Revue de web du 16 au 29 Avril 2012

Sensations extrêmes

mardi 1er mai 2012 à 07:00, par epujsv, Mister K

Dans la peau de Marine Le Pen et de ses électeurs. C’est un peu ce que tente de faire Nicolas Sarkozy depuis le 22 Avril 2012 au soir. Drôle de sensation, on imagine. En tout cas, notre président-candidat fait cela avec un certain naturel, comme si il avait eu les mêmes idées que Marine Le Pen toute sa vie. Alors, le web tente de comprendre. À défaut, il tente d’en rire. On se prépare au 1er Mai. Fête du vrai travail, fête de Jeanne d’Arc ou journée internationale des travailleurs ?

Bourges & le Cher

À Bourges, Hollande chante le printemps

« Ce matin, il n’y avait pas de spectacle, j’ai essayé de le faire ». Hollande se remet à plaisanter.

Résultats détaillés du 1er Tour de l’élection présidentielle 2012

Ah, les résultats et ses surprises ! Avec cette carte interactive, vous apprendrez que les communes du Cher suivantes ont mis Marine Le Pen en tête au premier tour de l’élection présidentielle le 22 Avril 2012 : Blancafort, Sury-ès-Bois, Thou, Jars, Presly, Bannay, Vouzeron, Allogny, Rians, Saint-Bouize, Mery-sur-Cher, Saint-Georges-sur-la-Prée, Vignoux-sur-Barangeon, Massay, Chéry, Cerbois, Quincy (à la vôtre !), Limeux, Gron, Couy, Argenvières, Villequiers, Chassy, Jouet-sur-l’Aubois, Lapan, Arçay, Lissay-Lochy, Vornay, Osmery, Raymond, Cornusse, Bengy-sur-Craon, Tendron, Flavigny, Blet, Chalivoy-Milon, Givardon, Vereaux, Grossouvre, Chapelle-Hugon, Thaumiers, Mornay-sur-Allier, Saint-Loup-des-Chaumes, Villecelin, Celle-Condé, Saint-Hilaire-en-Lignières, Ineuil, Chambon, Ids-Saint-Roch, Morlac, Saint-Pierre-les-Bois, Nozières, Orcenais, Charenton-du-Cher, Coust, Loye-sur-Arnon, Saint-Christophe-le-Chaudry, Saulzais-le-Potier, Épineuil-le-Fleuriel, Saint-Maur, Saint-Saturnin.

C’est pas beau la découverte des beaux villages de France et du Cher ?

A la veille du 1er mai, publication électronique du Berry Républicain de l’appel des syndicats dans le Cher

Si vous voulez savoir quand et où commence la manifestation du 1er mai par voie de presse électronique locale, il faut payer. Pour le Printemps de Bourges, c’était gratuit.

Société

La face cachée du nouveau Front de Mathias Hillion et Karim Rissouli

Au travers d’une de ses "faces cachées" (ou presque) stratégiquement dévoilée à Canal+, le Front national annonçait la couleur dans ce documentaire. Aujourd’hui Le FN implose la Droite, des décisions de rassemblement seront prises. Quant à la Gauche, que décidera t-elle de faire face à l’institutionnalisation réussie de l’extrême-droite, son succès électoral et idéologique dans toutes les couches de la population ?

Les fake des affiches du Maréchal Pétain

Suite aux déclarations de N.Sarkozy sur le "vrai travail" circulaient sur le net des affiches détournées du Maréchal Pétain.
Sur France-Inter, le 27 avril, J.L Mélenchon répondait à Patrick Cohen qui le questionnait sur sa comparaison de Sarkozy à Pétain : "... parler de fête du travail et de dire que c’est le vrai travail c’est mot pour mot le texte de l’affiche du Maréchal Pétain en 1941. .." (8:50 mn) Et bing, tombé dans le panneau.

Mort aux esclaves

Dunkerque : onze salariés de Main- Sécurité sous-traitant d’Arcelor-Mittal payés 1100 euros demandaient en février une augmentation de 80 euros.
Retour en 3 épisodes sur le conflit et son aboutissement au 17 avril.

L’enfer, c’est le jeune

Le jeune, cet étranger, une réelle menace à notre sécurité : mille et une façons de s’en protéger.

Le bobo, ennemi public numéro 1 de la droite

Alors, il semblerait que le bobo vote à gauche. Mais pire que tout, il vote Hollande ! Saloperie de bobos !

Tragi-comédie : Pourquoi je voterai Nicolas Sarkozy le 06 mai 2012

Oui, mieux vaut en rire...

Quand Sarkozy parle Le Pen

Depuis le 22 avril au soir, Nicolas Sarkozy se déshonore en courant, de façon honteuse, après les voix du Front National. Alors, le déshonneur et la défaite ?

Après les IVG de confort du FN, l’abolition de la contraception pour les mineures de Sarkozy

Exemple de la course à l’échalote mené par Sarkozy face au FN...

Culture

1er mai 1948, chemin de la liberté

Au lendemain de la seconde guerre mondiale et à la veille de la guerre froide, documentaire de 1948 très partisan (pro-Staline) des archives audiovisuelles du PCF mais néanmoins intéressant sur l’histoire des luttes ouvrières et du 1er mai en France. Curieusement, il passe totalement sous silence le 1er mai 1947 lendemain où le 1er mai est inscrit comme jour chômé et payé dans la loi 47-778 du 30 avril 1947 par le gouvernement issu de la Libération (PCF, SFIO, MRP). Cette omission volontaire est probablement liée au contexte politique et économique en France, en Europe, en Union soviétique, aux États-Unis et dans le monde. Ce 1er mai 1947, la direction de la CGT ne soutenait nullement la grève entamée par les ouvriers de Renault. Ils ont dû ce jour là affronter les forces de l’ordre de la CGT pour distribuer leur tract lors de la manifestation à Paris. Après des négociations avec le gouvernement, elle récupérera et éteindra largement le mouvement quelques jours plus tard (le 8 mai) tout comme le PCF (rejeté dans l’opposition le 5 mai par le gouvernement ).
En 1948, près passage à l’Assemblée Nationale et au Sénat le 29 avril la loi du 30 avril 1947 fut modifiée par la loi 48-746 du 29 avril 1948 qui institua le 1er mai comme chômé, payé et férié sur fond de grèves et d’un Général de Gaulle récupérant le 1er mai en "fête du travail" pour ses premiers meetings du RPF..

Graphibulation, promenons nous dans nos rêves

Réalisation interactive d’étudiants de l’Université de Paris 8. Un homme va s’endormir au pied d’un arbre : il se met à rêver grâce aux mouvements de la souris dans le paysage où volent des bulles sur lesquelles cliquer. Le menu en haut à droite permet d’évoluer dans les rêves de chaque moment de la journée : jour, crépuscule, nuit, aube. Onze mises en scènes à découvrir.

Médias

Porte dissèque la "culture canal"

Démonstration efficace par Didier Porte de la pseudo-impertinence de Canal+.

La revue de web de l’Agitateur qui paraît tous les lundis est une sélection forcément subjective d’articles parus sur le web la semaine précédente. Vous pouvez participer à sa constitution en nous signalant des articles sous l’article "Revue de web en cours" qui est lisible dans l’espace privé de l’Agitateur.


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

commentaires
Sensations extrêmes - Revenus extrêmes... - Cyrano - 3 mai 2012 à 07:19

Une nouvelle unité pour mesurer votre revenu : Le "Liliane B". Ça laisse dubitatif...

Et ça ne va pas s’arranger - pour nous hélas, pas pour Liliane B. - lorsque on voit Le plan de bataille des financiers


le 1er mai, chômé, payé, puis férié n’a jamais été officialisé comme "fête du travail ". - Eulalie - 2 mai 2012 à 20:42

En 1947, la loi 47-778 du 30 avril institue le 1er mai comme chômé et payé.

Au cours de la séance du jeudi 29 avril 1948, un projet de loi la modifiant est discuté au Sénat :

"M. le président : L’ordre du jour appelle la discussion du projet de loi, adopté par l’Assemblée nationale, après déclaration d’urgence, modifiant et complétant la loi n° 47-778 du 30 avril 1947, relative à la journée du 1r mai [...]
La loi du 30 avril 1947 avait décidé que le 1er mai serait définitivement chômé et payé aux travailleurs.A cet effet, elle avait supprimé le mil­lésime <947 dans le texte proposé par le Gouvernement. [...]Le nouveau projet propose les disposi­tions suivantes :« Article unique. — Les articles 1er et 2de la loi n° 47-778 du 30 avril 1947 relative à la journée du 1er mai sont abrogés et remplacés par les dispositions suivantes :« Art. 1 er . — Le 1er mai est jour férié et chômé....
M. Naime : je demande la parole
M. le Président : la parole est monsieur Naime
M. Naime : le groupe communiste votera le projet qui est nous est présenté. Il est clair cependant que la classe ouvrière de notre pays qui a toujours donné un caractère de lutte à la journée du 1er mai cette année encore ne considérera pas seulement celle-ci comme un jour férié mais comme une journée de lutte revendicative. Les conditions d’existence et de liberté des travailleurs sont chaque jour amoindries malgré les déclarations et les promesses gouvernementales de rétablir les salaires et les prix et de ne prendre aucune sanction contre les travailleurs en grève. Il est certain que les travailleurs en même temps qu’ils fêteront le ler mai, manifesteront contre la misère et le chômage pour la défense de la paix, de la liberté et du travail qui, seuls, permettront à chacun de vivre ac sa famille dans la joie et le bonheur. Tant que la classe ouvrière ne participera pas sur le plan gouvernemental aux destinées du pays le 1er mai gardera son caractère revendicatif. Ces réserves étant faites, le groupe communiste votera le projet gouvernemental en souhaitant que l’année prochaine les difficultés qui assaillent actuellement la classe ouvrière aient disparu et que celle-ci puisse manifester uniquement sa joie à l’occasion de la fête du travail (applaudissements à l’extrême-gauche). "

Le 30 avril 1948 la loimodifiant le 1er mai en jour chômé, payé et férié est donc promulguée. Mais n’officialise nullement "la fête du travail."


Compte-rendu de séance du 29 avril 1948 : 1er mai - Eulalie - 2 mai 2012 à 16:18
Compte-rendu de séance du 29 avril 1948 : 1er mai - Eulalie - 2 mai 2012 à  16:21

Comment fait-on pour mettre un pdf en lien ?

Répondre à ce message #35878 | Répond au message #35877
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - bombix - 1er mai 2012 à 10:43

A propos du divorce de Sarkozy et des syndicats, bonne intervention hier de Yves Thréard, du Figaro, une fois n’est pas coutume, dans C dans l’air. Thréard a rappelé que pour l’essentiel, pendant le quinquennat, les relations avec les syndicats et en particulier avec la CGT et la CFDT ont été au beau fixe. Pas de grands mouvements sociaux, pas de « blocage du pays », dialogue serein entre les "partenaires sociaux" ... Sarkozy leur a même offert sur un plateau les accords sur la représentativité syndicale en échange de la couleuvre sur le temps de travail, nous en avions parlé. Réforme des retraites : là ça a commencé à gripper, mais les syndicats ont reculé devant l’épreuve de force. Selon Thréard — c’est à vérifier — le casus belli est constitué à partir du moment où les syndicats s’opposent à Sarko sur la réforme sur l’apprentissage ... On connaît la suite ... Même analyse dans le Monde Libertaire, pour ceux qui n’accorderaient que peu de crédit à un type du Figaro ... :

Dans un accès de démagogie, en début de mandat, Sarkozy avait surmonté son dédain et essayé de mettre les gros syndicats dans sa poche, en leur offrant, sur un plateau, un accord sur la représentativité syndicale, sur l’Unedic… On voyait même Sarkozy et Thibault qui semblaient en bons termes. Sarkozy a essayé de gérer les secrétaires syndicaux comme un patron gère ses « collaborateurs » et ses « partenaires sociaux », en leur donnant quelques avantages, quelques privilèges, en les invitant dans ses salons luxueux, en leur faisant croire qu’il était à leur écoute. Les prédécesseurs de Sarkozy avaient joué la carte CFDT, le président a voulu jouer la carte du syndicat le plus représentatif, exactement comme le fait un patron dans sa turne. Question de stratégie.
Évidemment, ça n’a pas duré longtemps, les reculs sociaux en tous genres et surtout le passage en force de la réforme des retraites en 2010, malgré les millions de manifestants dans les rues, ont vite montré que la logique de Sarkozy et sa bande se situait bien contre les salariés et les pauvres. Les syndicats, quant à eux, n’ont pas osé dépasser les appels à des manifestations de protestation pour aller vers la grève, générale, tant qu’à faire.


1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - Eulalie - 1er mai 2012 à  14:45

Sur le même sujet, même constat : Elections Thibault vs Sarkozy

Discours du Général de Gaulle le 14 décembre 1948 : "Nous, peuple français rassemblé, nous voulons que les travailleurs capables deviennent des sociétaires au lieu d’être des salariés..." Alors, Sarkozy, discours pétainiste ou finalement gaulliste sur fond de " guerre froide" avec la rouge CGT ?

Répondre à ce message #35863 | Répond au message #35862
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - Eulalie - 1er mai 2012 à  15:25

15h23 : Vous êtes le peuple de France, c’était le Général de Gaulle.....
Ils ont choisi de défiler avec le drapeau rouge.....

En direct du Trocadéro

Répondre à ce message #35864 | Répond au message #35862
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - bombix - 1er mai 2012 à  16:58

Affiche pour la fête de Jeanne d’Arc, du 11 mai 1941. Extrait de "Les grandes guerres, 1914-1945", Nicolas Beaupré, volume de l’excellente série Histoire de France, Belin.

« Jeanne d’Arc est fêtée officiellement à partir de 1920, chaque second dimanche de mai. Récupérée par Vichy, qui voit dans la fille de paysan lorrain une sainte "anti-juive" (Michel Winock). De gauche à droite on reconnaît un Compagnon de France - mouvement fondé en 1940 - un jeune homme en civil, un scout, et un membre des chantiers de jeunesse ... »

Répondre à ce message #35865 | Répond au message #35864
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - Eulalie - 1er mai 2012 à  17:32

Ben c’est con à dire, mais peut-être que Ch. de Gaulle avait des accents pétainistes, non ?

Répondre à ce message #35867 | Répond au message #35865
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - bombix - 1er mai 2012 à  18:45

Homme de droite — la droite d’avant-guerre, catholique et monarchiste (on a tendance à oublier que l’Eglise catholique, jusqu’en 1945, fut nettement anti-républicaine), sans aucun doute. Mais républicain également, sans aucun doute non plus. On a défini De Gaulle comme "un maurassien rallié à la République par patriotisme"... C’est assez ambigu. Ce qui ne l’est pas, c’est sa politique confrontée au problème de la décolonisation. L’extrême droite ne le lui pardonnera pas — putsh d’Alger, attentat du Petit Clamart, etc. Aux élections de 1967, Tixier Vignancourt appelle à voter Mitterrand contre De Gaulle, ce qui provoque l’ire de Jean-Marie Le Pen, alors son directeur de campagne. De Gaulle avait le sens de l’histoire, et savait qu’on ne revient pas sur les grandes conquêtes historiques. Sa cinquième République est un mixte de monarchisme et de républicanisme. Mais dont tout le monde s’est accommodé au fond, Mitterrand le premier, vrai pétainiste pour le coup pendant les premiers temps de l’occupation, puis "résistant" ensuite, pour assurer ses arrières. Je pense que ce sens de l’histoire distinguait radicalement De Gaulle des droites réactionnaires anti-modernes, dont le Maréchal Pétain est une illustration presque caricaturale.

Répondre à ce message #35870 | Répond au message #35867
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - Eulalie - 1er mai 2012 à  19:05

oui Bombix no probleme, mais je n’ai pas compris pourquoi vous avez mis l’affiche de la récupération de la fête de Jeanne d’Arc par le Vichysme sous ce qui concerne Sarkozy et De Gaulle. Alors, j’ai écrit une connerie. Voilà.

Répondre à ce message #35871 | Répond au message #35870
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - bombix - 1er mai 2012 à  19:46

mais je n’ai pas compris pourquoi vous avez mis l’affiche de la récupération de la fête de Jeanne d’Arc

parce qu’on parlait de la fête de Jeanne d’Arc dans le chapeau :

Fête du vrai travail, fête de Jeanne d’Arc ou journée internationale des travailleurs ?

Répondre à ce message #35873 | Répond au message #35871
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - Eulalie - 1er mai 2012 à  19:19

Si vous voulez, j’essaye de comprendre comment les candidats aux élections présidentielles transforment l’histoire ou/et l’utilisent, ainsi que les médias et les syndicats. Pas facile.

Répondre à ce message #35872 | Répond au message #35870
Jeanne la pucelle, miss rance... - Cyrano - 2 mai 2012 à  12:30

Pas facile, c’est bin vrai, pasque...

Avec Jeanne d’Arc, on est servi ad nauseam. L’archi-stalinien Maurice Thorez s’était entiché de Jeanne d’Arc pour justifier son chauvinisme : il en parle avec moult trémolos dans son autobiographie, "Fils du peuple". Aragon le rappelait en 1954 : « Maurice Thorez a appris à la classe ouvrière la signification de Jeanne d’Arc et celle de la Marseillaise. » Quel éducateur tricolore, ce Momo... On trouve même, en 1950, une Cellule Jeanne d’Arc du PCF de Paris XIIIe ! On ne sait plus s’il faut en rire ou en pleurer.

Répondre à ce message #35876 | Répond au message #35872
1er mai discours Marine Lepen - Eulalie - 1er mai 2012 à  17:59

Discours de Marine Le Pen 1er mai 2012 LCP.

" ....1er mai, fête de Jeanne d’Arc, mais aussi fête du travail..."

Répondre à ce message #35869 | Répond au message #35865
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - Eulalie - 1er mai 2012 à  17:48

"Mes chers amis, vous êtes 200 000 , vous êtes le peuple de France, écoutez le Gal de Gaulle, c’était le 1er mai 1950.....Ecoutez-le...."

Voilà, après le direct, c’est plus pratique : LCP Discours Sarkozy 1er mai 2012 Trocadéro

Répondre à ce message #35868 | Répond au message #35864
1er mai de Sarko vs 1er mai des syndicats - Eulalie - 1er mai 2012 à  17:20

Hollande s’y met sur le 1er mai cet après-midi à Nevers : ""Oui, la fête du Travail, c’est la fête du syndicalisme et je ne peux pas accepter qu’ici, en France, il puisse y avoir une bataille le 1er mai contre le syndicalisme" a-t-il ajouté en référence aux critiques du chef de l’Etat. "Cette fête ne doit pas être dévoyée".
Sauf que ce n’est pas la fête du syndicalisme mais celle (ou la journée) des travailleurs. A force d’être dévoyée, ce sera bientôt la fête du muguet.

Répondre à ce message #35866 | Répond au message #35862