Problème : à Bourges, y’a-l’feu et y’a- pas-l’feu sont dans un bateau

vendredi 13 avril 2018 à 19:08, par Cyrano

Ça fait 3 ans tout pile, début avril, que l’immeuble qui abritait le bar-Cu et son restaurant et les délicieuses Forestines était en feu.

Problème : à Bourges, y'a-l'feu et y'a- pas-l'feu sont dans un bateauOn se souvient que c’était une friteuse qu’avait pris feu, qui faisait sa petite fumée visible de dehors, puis qu’a mis l’feu à la cuisine, qu’a mis l’feu à l’étage, wahouh, ça chauffe. Le feu d’un coté avec des flammes qu’en enfer y’a même pas, et de l’autre coté, l’eau de pompiers qu’au Déluge y’avait même pas ; l’eau qui fait ses dégats des eaux dans ce qui est resté debout. Et on se retrouve avec un échaffaudage qu’on croirait que Christo prépare un emballage.

Bon, une friteuse, bon, allez, vite, les experts. Mais ça fait 3 ans que le Centre Hospitalier, propriétaire de l’immeuble attend l’avis des experts, pour qu’on sache si c’est une frite de la friteuse qu’a mis l’feu. Et pendant ce temps, c’est l’entreprise qui loue l’échaffaudage qu’est contente : 400.000 € par an. Putain ! Plus de 30.000 € par mois, mille euros par jour ! Chaque jour, presque un smic est englouti la-dedans. Mais ouf, le rapport d’expertise va être disponible en juin. Trois ans après l’incendie, ça va être chiadé le rapport. Mais ensuite, ce n’est pas fini ; qui est responsable, qui paye ? la frite ? le marchand de patates ? la friteuse ? le proprio qu’avait pas de bons murs ? Encore quelques mois…

On aime bien les problèmes de calcul. En voici un.
Alors, sachant qu’il faut trois ans à des experts pour arriver à pondre un rapport sur l’incendie de l’immeuble des Forestines, combien aurait-il fallu de temps à ces experts pour faire un rapport sur l’incendie des Nouvelles Galeries à Bourges, rue Moyenne, en 1928 ? Pour vous aider dans votre calcul, on joint trois reproductions de cartes postales montrant la rue Moyenne après l’incendie. Ah oui, ça avait bien brûlé, n’est-ce pas.


Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?